Bistrovino : le restaurant gourmand !

Bistrovino est un lieu convivial haut en couleurs où il fait bon vivre : la décoration, imaginée par Céline est atypique, cosy et contemporaine. Dans l’assiette, le Chef Teddy, autodidacte, vous propose à l’heure du déjeuner et du dîner, une cuisine moderne et décalée.
Le tout 100 % fait maison à partir de produits frais, bruts et de saison ! Cette philosophie leur a d’ailleurs permis de décrocher en septembre 2018 le titre de «Maître Restaurateur», gage de la qualité de leurs produits et de leurs savoir-faire.

Bistrovino vous propose la recette  « Oeuf Parfait, Crème de Patate Douce – Coco & Chorizo ».

Découvrez dans le Guide 2020 de la Vendée Gourmande n°3 la recette complète proposée par le restaurant.

Un Conservatoire au cœur de la Ville !

À La Roche-sur-Yon, le soir et le mercredi après-midi, la musique vient du Cyel.

Au même titre que le Cyel, le Grand R, le Manège et la Médiathèque, le Conservatoire de La Roche-sur-Yon fait partie du pôle culturel au cœur de la ville. Depuis janvier 2017, ce Conservatoire à rayonnement départemental a emménagé dans un nouvel écrin, au côté d’une école d’art et d’une salle d’exposition d’art contemporain gérée par le Musée.

De l’extérieur, le bâtiment séduit par son aspect résolument moderne, ses ouvertures immenses qui invitent à y pénétrer. Une fois à l’intérieur, on est subjugué par la hauteur de l’atrium, les deux passerelles qui le surplombent et la lumière qui inonde les lieux. On s’étonne, dans un premier temps, du silence qui y règne. N’est-on pas entré dans un haut lieu de la danse, du théâtre et de la musique ? C’est que tout y est parfaitement insonorisé pour le bien-être des usagers. Il faut déambuler dans les couloirs pour attraper ici, la note aérienne d’une flûte, là un accord de piano bien plaqué. Et puis, le Conservatoire s’anime plus en dehors des heures d’école : le soir et les mercredis après-midi.

Ici plus de 90 professionnels de secteurs diversifiés (enseignants musiciens, danseurs et comédiens, enseignants en arts plastiques, administratifs, techniciens, artistes invités et stagiaires) y partagent leur passion. On y donne des cours d’instrument, de chant, de danse, de théâtre, d’arts plastiques, des ateliers de pratique collective, etc.

Dans ce lieu d’innovation pédagogique, on favorise la transversalité entre toutes les disciplines : musique, danse, théâtre, mais aussi arts plastiques. Partager les mêmes lieux permet une émulation entre les différents champs artistiques pour le plus grand bonheur de tous et le bien de la création.

Le Conservatoire innove aussi, en poussant les élèves à sortir de l’enseignement classique en levant le nez de leur partition, à travers des ateliers de percussions, d’improvisation jazz… Et ceci sans perdre de vue l’acquisition d’une solide base académique.

Pour 2019-2020, plus de 3 600 élèves sont concernés par les activités du Conservatoire, 1 395 y sont inscrits, 2 236 profitent de son enseignement en milieu scolaire. La musique rejoint le plus grand nombre, mais danse et théâtre ne cessent d’attirer de nouveaux adeptes. Les activités touchent les élèves du primaire, du collège et du lycée, mais on compte aussi 26 % d’adultes dans les rangs de ce haut lieu de culture.

L’éveil musical est au centre de l’enseignement et s’adresse aux petits de 5 ans et aux plus grands, à ceux qui comptent plus de 80 printemps parfois. Tout le monde peut donner de la voix en faisant partie des chœurs, ou encore marquer le rythme avec les instruments de percussion.

Cette richesse artistique rayonne au-delà de La Roche-sur-Yon. Ses diplômés en musique, théâtre et danse continuent leur carrière en dehors de ses murs. Certains, comme le pianiste Tristan Pfaff, ou le comédien et metteur en scène Laurent Brethome, connaissent un beau parcours professionnel et une reconnaissance méritée.

Résolument tourné vers l’extérieur, le Conservatoire présente les spectacles de ses élèves régulièrement au public et sort de ses murs pour aller vers les gens. Ainsi, il a créé un orchestre dans une école primaire où, avec le concours de l’enseignant, 25 enfants se frottent avec joie à la pratique collective. Toujours dans le milieu scolaire, des professeurs du Conservatoire viennent y proposer des séances de musique (chant, percussions…). Il y a également un fructueux partenariat, en danse, avec le Lycée Pierre Mendès France.

Le Conservatoire sait également aller dans la rue, se frotter à la vie de quartier. Sa fanfare, qui se fait entendre sur les marchés de Noël, s’inscrit dans la tradition de partage et de convivialité de l’institution.

Le Conservatoire a aussi le sens de l’accueil puisqu’il ouvre ses installations aux orchestres et chœurs d’amateurs, aux associations, devenant ainsi non seulement un lieu d’enseignement, mais aussi de partage, de diffusion et d’éducation aux arts pour divers milieux.

Porté par ce bel élan, le Conservatoire de La Roche-sur-Yon ne compte pas s’arrêter là. Et comme le mentionne Xavier JAMIN, son nouveau directeur entièrement dédié à la cause, le désir de s’ouvrir sur la culture urbaine va se traduire par différents partenariats. Un lien se tisse actuellement avec la scène Fuzz’Yon pour monter un département de musiques actuelles. Il y a un projet en développement de musique assistée par ordinateur (MAO) en collaboration avec les créations numériques des élèves de l’école d’art.

Pour les prochaines années, la Conservatoire vise d’aller vers des publics plus éloignés et de s’ouvrir de plus en plus aux différentes pratiques de la culture urbaine. Un magnifique défi, une chance inouïe pour les habitants de La Roche-sur-Yon et plus largement tous les Vendéens qui seront au rendez-vous, si on en juge par leur engouement pour les arts et la culture.

Conservatoire musique danse théâtre de La Roche-sur-Yon
10 rue Salvador Allende, 85000 La Roche-sur-Yon
02 51 47 48 91
www.larochesuryon.fr/conservatoire

Toute l’Italie côté port ou côté marché, choisissez !

La vie est belle entre le quai du Port Fidèle et la place du Marché aux herbes. Une adresse réputée marquée par l’empreinte de la famille Colonnello.
La consonance est Italienne, le sourire et l’accueil aussi.
La carte, quant à elle est éclectique. Elle comblera vos attentes par la qualité des produits cuisinés et la générosité des pizzas. Il ne vous reste qu’à vous installer dans ce nouveau décor tendance ou sur l’une des deux terrasses, côté port ou côté marché, choisissez….

La Bella Vita vous propose la recette  « Escalope saltimboca ».

Découvrez dans le Guide 2020 de la Vendée Gourmande n°3 la recette complète proposée par le restaurant.

Plongez dans la « bistronomique ambiance » !

Véritable porte-drapeau de la douceur de vivre en Vendée,
« Le Fatra » semble définitivement inscrit au patrimoine chaumois !
Dans ce décor atypique, l’esprit s’évade en rêveries maritimes, larguez les amares sans hésiter. Venez au Fatra pour plonger dans cette « bistronimique ambiance » et goûter les plats aux saveurs iodées qui ont fait la réputation de Patrice Guillou : seiche à la plancha, le fameux thon aux épices et aussi les incontournables ris de veau. Accompagnez votre dégustation avec les vins de propriétaires sélectionnés par Marie-Pierre qui parcourt chaque année l’hexagone à la rencontre des vignerons et de leur terroir.

Le Fatra vous propose la recette  « Cabillaud Skrei rôti en viennoise de céréales à l’encre, coulis de fanes de blettes ».

Découvrez dans le Guide 2020 de la Vendée Gourmande n°3 la recette complète proposée par le restaurant.

L’édition 2021 de La Roche-sur-Yon Magazine vient à la rencontre du public Yonnais.

Le magazine sera donc disponible dans de nombreux commerces mais également dans les points de distribution partenaires, en particulier ceux de la Mairie de La Roche-sur-Yon, mais aussi dans des associations culturelles et sportives.

Notre mode de distribution s’est également adapté à la situation que nous vivons toutes et tous cette année. Ainsi plusieurs opérations de « street marketing » avec distribution du magazine aux passants, auront lieu dans la matinée du samedi 12 décembre dans le quartier des Halles et dans l’après-midi du mercredi 16 décembre rue Clemenceau.

Vous n’aurez donc pas à beaucoup chercher pour vous le procurer, gratuitement bien entendu.

Nous avons conçu une couverture lumineuse, pleine d’optimisme et de bonne humeur, pour tourner la page de cette année 2020 si particulière et nous tourner pleinement confiant vers 2021.

Les commerces et entreprises qui vous présentent leurs produits et services au fil des pages de cette quinzième édition (déjà !) vous attendent et méritent plus que jamais votre confiance.

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et tous et vive(ment) 2021 !

Le magazine est consultable en ligne sur www.vendeemag.fr/

Le Clem’. LA brasserie yonnaise !

Face au grand parking de la Place de la Vendée, ouvert de 12h00 à 23h00 chaque jour de la semaine, le Clem’ vous propose un service en restauration de 12h à14h30 et de 19 h à 23h (pour la dernière 1/2h de chaque service, carte réduite). Vous pourrez déguster des plats « maison » élaborés à partir de produits locaux frais traduisant tout le savoir-faire de nos cuisiniers.
Poussez la porte, on s’occupe du reste.

Le Clem’ vous propose la recette  « Brochette de St Jacques, sauce au curry et ses petits légumes ».

Découvrez dans le Guide 2020 de la Vendée Gourmande n°3 la recette complète proposée par le restaurant.

Fleur de Sel. Une cuisine au pied marin !

À l’écart de l’animation du vieux port et à mi-chemin des plages du Bois de la Chaize, Fleur de Sel est une belle maison typique de l’île fondée en 1982 par Pierre & Annick Wattecamps.
Depuis 2012, c’est le fils cadet Pierrick qui succède à la barre de ce bel établissement alliant élégance et esprit bord de mer.
Aux fourneaux depuis 1994, le Chef Éric Pichou vous propose à la fois une cuisine fine et originale, gastronomique et gourmande mêlant les beaux produits de nos terroirs avec une petite note de Méditerranée.

Fleur de Sel vous propose la recette  « Saumon confit à 53° C ».

Découvrez dans le Guide 2020 de la Vendée Gourmande n°3 la recette complète proposée par le restaurant.

 

Le Cayola. À peine assis vous êtes déjà en mer !

Confortablement installé dans les salons devant cette vue fabuleuse de la baie de Cayola, l’esprit s’envole très vite… Il faut dire que la cuisine de Sébastien Bonavita invite aux rêves ouverts sur l’océan : ne manquez pas les 5 « pièces » d’ormeaux, le bar sauvage ou le pigeon de Vendée rôti. Et en dessert, le sablé amande coco, crème mascarpone pistache, parfait glacé mangue et papaye.

Le Cayola vous propose la recette  « Pigeon de Vendée, crémeux de maïs, tomates grenailles, jus infusé à la marjolaine ».

Découvrez dans le Guide 2020 de la Vendée Gourmande n°3 la recette complète proposée par le restaurant.

La Sittelle. Gastronomie inventive !

Situé en plein cœur de la ville d’Aizenay, La Sittelle vous propose un cadre chaleureux, alliant la modernité de la décoration et le charme de la maison de maître. La carte change régulièrement en fonction des produits de saison et de l’inspiration du Chef. Une cuisine inventive avec des produits de la région. Le Chef propose souvent un mélange « terre/mer ».

La Sittelle vous propose la recette  « Huîtres de Baptiste Raimbaud au millet Agésinate et à la négrette ».

Découvrez dans le Guide 2020 de la Vendée Gourmande n°3 la recette complète proposée par le restaurant.

Florian Laborieux, l’artisan peintre.

“L’entreprise Florian Laborieux peinture profite d’un bouche-à-oreille positif et étend désormais son activité à toute la Vendée.”

Depuis 2014, Florian Laborieux dirige l’entreprise créée par son oncle il y 40 ans et dans laquelle il a débuté sa formation de peintre en 1998. « Depuis cette époque, le métier de peintre a beaucoup évolué. L’écoute et le conseil au client sont devenus essentiels. Le chantier proprement dit n’est que le moment final d’une relation avec le client, surtout en peinture et décoration intérieure. Je discute longuement avec le client de ses envies, de ses goûts, du choix des couleurs et des matières en fonction de ses meubles, de son carrelage, des voilages. Une décoration est réussie quand elle est harmonieuse, il faut trouver cette harmonie avec le client. C’est passionnant. » explique Florian Laborieux, avec dans la voix et le regard, la passion de celui qui aime son métier.
S’il prend le temps nécessaire avec le client avant le début des travaux, une fois que ceux-ci démarrent « on réalise le chantier d’un seul bloc. Pas question de débuter un lundi, de disparaître 3 jours pour aller sur un autre chantier, de revenir le vendredi pour finir la semaine suivante. J’organise le travail de mon équipe pour qu’un chantier, surtout à l’intérieur, soit rapide pour déranger le moins possible le client. »


Écoute, conseil, rapidité et qualité d’exécution, tout cela se sait et participe à la bonne réputation de Florian Laborieux Peinture. « Nous réalisons plus de 150 chantiers par an et la plupart d’entre eux viennent du bouche-à-oreille et de la recommandation d’anciens clients. C’est très valorisant, car cela prouve que nous avons bien travaillé que les clients nous font confiance et sont satisfaits de notre intervention. »
Travaux de peinture et décoration intérieure, ravalement de façade et rafraîchissement des peintures extérieures, pose de revêtement de sols PVC, de parquet PVC et stratifié, d’enduit à la chaux et de toile tendue, les prestations sont variées et toutes exécutées avec maîtrise et dans le respect des choix du client.
Florian Laborieux et ses 6 collaborateurs forment une équipe soudée, compétente, organisée et réactive qui travaille avec des fournisseurs choisis avec soin pour l’ensemble des produits utilisés.


Le bouche-à-oreille et la réputation de Florian Laborieux Peinture font que les chantiers s’exécutent désormais sur l’ensemble du département. « Depuis plusieurs années, les lieux des chantiers débordent de notre zone d’origine le centre Vendée, on nous demande de plus en plus d’intervenir sur la côte, vers le nord ou le sud du département. » Signe que la qualité du travail effectué se reconnaît et se transmet.

A Lire dans le magazine HABITER EN VENDEE n°13 , parution Septembre 2020.

 

Côte Ouest. Une cuisine tournée vers la mer !

Face à la baie des Sables d’Olonne, le Restaurant « Côte Ouest » vous invite aux plus belles escales gustatives. Après avoir fait ses classes auprès des plus grands noms de la Gastronomie (Cannes, Saint-Tropez, Megève …), le Chef Thomas Evanno qui a obtenu le titre de Maître Restaurateur, donne le cap avec une cuisine résolument tournée vers la mer… Avec subtilité, authenticité, simplicité et qualité, il manie les fruits de la mer et les produits locaux… Chaque dimanche midi, face à l’océan, le restaurant vous propose son incontournable buffet de fruits de mer et de desserts imaginés par son Chef Pâtissier Olivier Robin.

Côte Ouest vous propose la recette  « Filet de bar de ligne, courgettes jaunes grillées, tomates cocktail, émulsion au pistou ».

Découvrez dans le Guide 2020 de la Vendée Gourmande n°3 la recette complète proposée par le restaurant.

Le Casier. À table au cœur du vieux port !

« Le Casier » recèle sans doute les plus beaux produits de la pêche vendéenne ! Au menu, selon le rythme des marées, sardines et poissons de Saint-Gilles préparés dans la tradition de nos grands-mères, tel l’incontournable « pot-au-feu de la mer ».
Desserts « Maison » au diapason local avec les caillebottes et millet de Vendée. Des plats à déguster dans cet inimitable décor de bistrot de bord de mer, chaleureux et accueillant avec, en prime, l’ambiance colorée de la place du Vieux Port les jours (et les soirs) de marché.

Le Casier vous propose la recette  « Le couscous de la mer ».

Découvrez dans le Guide 2020 de la Vendée Gourmande n°3 la recette complète proposée par le restaurant.