Joyeuses fêtes de fin d’année !

 

Les équipes du Groupe Offset 5 Édition vous souhaitent à vous et à vos proches de joyeuses fêtes et vous présentent leurs meilleurs voeux pour l’année 2019.

 

En 2019, restons connectés !

 

QUAND RÉNOVATION RIME AVEC PASSION…

Dans la campagne vicomtaise, cette maison était laissée à l’abandon. Un jeune couple en a fait l’acquisition avant de procéder à une profonde rénovation. Ils ont tout fait par eux-mêmes… ou presque. Et c’est très réussi !

Achaque fois qu’ils se promenaient dans le coin, Claire et Clément ne pouvaient s’empêcher de porter leur regard sur cette ancienne bâtisse. Ils se disaient qu’elle en avait du charme cette maison… Qu’il y avait moyen d’en faire quelque chose.
Tout est à refaire ? C’est bien ce qui leur plaît. Car, plus que le travail énorme à prévoir, ce qu’ils voient surtout, c’est le fort potentiel du lieu.
Il y a moyen de se faire plaisir, de donner libre cours à leur imagination… Et apprendre. Apprendre à construire. Apprendre à bricoler. Apprendre à rénover.
La propriétaire de la maison n’a jamais eu l’intention de vendre. Ce qu’elle veut, elle, c’est que la vieille demeure reste dans la famille. Finalement, elle va se faire une raison. Elle se dit que c’est peut-être mieux comme ça. Pour Claire et Clément, l’aventure peut alors commencer… L’idée est… Claire ! La priorité est de conserver l’esprit du lieu. C’est une maison en pierre. Elle va le rester. Et cela va se voir. Bien sûr, la transformation est importante. Il est nécessaire de créer davantage d’ouvertures pour apporter plus de lumière. Et, à l’intérieur, des murs porteurs sont détruits pour donner davantage de volume.
Le résultat s’avère magnifique. Au rez-de-chaussée, les nouveaux propriétaires bénéficient d’une grande pièce de vie où le sol en tomettes se marie parfaitement avec les poutres en chêne du plafond. Une jolie cuisine, un bureau et une salle de bain viennent compléter le tout. A l’étage ? Une seconde salle de bain et trois chambres très agréables. Dans un premier temps, l’une d’entre-elles avait été aménagée en mezzanine.

Ecologique avant tout
Outre l’aspect esthétique, le couple a tout particulièrement porté sa réflexion sur une question primordiale à ses yeux : Comment faire de cette maison une habitation performante en matière de consommation d’énergie ? La toiture, déjà, sera refaite à neuve. Et la décision de poser un frein-vapeur pour lutter contre l’humidité ne se posera pas très longtemps. Son efficacité est prouvée. Pour la nouvelle dalle, Claire et Clément opteront pour un béton d’argile disposé sur un hérisson de cailloux surmonté de liège en panneau. Les matériaux écologiques seront toujours privilégiés.
Laine de bois et ouate de cellulose pour l’isolation des murs nord et est de l’étage. Au sud, ce sera un torchis allégé « fait maison » (voir encadré).
Des choix judicieux. Tout comme celui d’installer une vmc double flux et, sur le toit, un panneau solaire assurant la production d’eau chaude sanitaire. Pour ce qui est du mode de chauffage, le choix s’est porté sur un poêle de masse, certes volumineux, mais facile à utiliser et… très économe. Trois stères de bois s’avèrent effectivement suffisantes à l’année pour assurer une température agréable sur l’ensemble des 110m². Enfin, un bassin de phytoépuration est venu régler la question de la gestion des eaux usées.

AVANT :

AVANT

APRES :

APRES

Lire la suite dans L’Habitat durable n°11 – parution septembre 2018.

Quels coûts d’impression pour vos produits imprimés ?

La qualité, le coût et le délai sont parmi les critères les plus déterminants dans le choix d’un partenaire imprimeur. Fabricant Français de produits millésimés depuis plus de 30 ans, l’Imprimerie Offset 5 Édition réalise les produits imprimés de nombreuses entreprises, quelque soit leur taille ou leur statut.

 

Dans son dernier article :« Combien coûte l’impression d’un catalogue ? », l’équipe d’Offset 5 vous livre ses secrets. Découvrez ainsi les différents paramètres qui peuvent influencer les coûts d’impression de vos catalogues ou tout autre produit imprimé.

 

Si vous envisagez l’impression d’un produit imprimé, allez donc faire un tour sur le blog de l’Imprimerie Offset 5 Édition. Un incontournable pour optimiser vos coûts d’impression !

Joseph Couturier, Scénographe talentueux aux mille et une vies

L’artificier est revenu s’installer en Vendée il y a quelques années pour poursuivre l’aventure familiale.  Passionné d’art en général, il parcourt également le monde du cinéma, de la musique et du théâtre.

E comme… Émerveillement
Qui n’a jamais rêvé en admirant les somptueuses couleurs des feux d’artifice ? Fils du grand artificier vendéen Jacques Couturier, Joseph Couturier n’est pas né un 14 juillet comme son père. Qu’à cela ne tienne, il était pourtant prédestiné à prolonger la passion familiale. « À l’époque où mon père était instit, une grande fête était organisée avec un feu d’artifice. Si au départ, j’en avais une trouille bleue comme pas mal d’enfants, c’est très vite devenu une passion dévorante. Le feu d’artifice est éphémère et insaisissable. C’est quelque chose qui nous dépasse et a un vrai pouvoir d’émerveillement. »

P comme… Pluridisciplinarité
Sa participation aux spectacles est à l’origine saisonnière et à partir de ses 18 ans, il devient responsable de feux d’artifice sur le terrain. Mais poussé par sa passion pour le cinéma, il décide finalement de suivre des cours au Conservatoire pour devenir comédien avant de poursuivre par une formation de monteur de films. Il continue à s’enrichir d’expériences artistiques et va explorer d’autres domaines comme la musique et même le cirque. « J’ai été intermittent pendant une quinzaine d’années avant de me mettre à l’écriture de spectacles cross média en 2007. » Depuis, l’artiste aux talents multiples a posé ses valises sur les rives de l’Yon, à côté de Saint-Florent-des-Bois. Il est directeur artistique de la société Jacques Couturier Organisation.

V comme… Voyage
Ses multiples casquettes l’ont conduit à vadrouiller ici et là, de Prague à Berlin en passant par Copenhague où il a vécu pendant deux ans, et au Maroc pendant deux mois, alors qu’il suivait un cirque franco-brésilien… Et finalement, même de retour dans sa région natale, cette vie parsemée de voyages n’est pas un lointain souvenir : « Si les feux d’artifice représentent 60 % du chiffre d’affaires de l’entreprise familiale, le reste de l’année, on développe des spectacles. On travaille à l’international, par exemple à Montréal ou en Chine. »

LE PETIT PRINCE

F comme… Fusion
Demandez à Joseph Couturier pourquoi il aime tant les feux d’artifice, il vous répondra : « C’est la mise en résonance des différents arts. La peinture pour ses couleurs, la musique pour ses rythmes, la danse pour le mouvement et l’architecture, puisque c’est un spectacle en 3D… »

C comme… Court-métrage
Depuis un an, le touche-à-tout s’est de nouveau pris au jeu du cinéma. « C’est un domaine dans lequel je compte de nouveau m’investir en parallèle. Les spectacles qui occupent l’espace public et les films sont deux médias extrêmement intéressants et permettent de raconter des choses différentes ». En septembre, il a tourné un film dans le Vercors. « Il aborde l’histoire de deux personnes ayant un lien particulier », laisse échapper Joseph Couturier, décidé à ne pas trop en dévoiler…

I comme… Infini
Parce que l’entreprise familiale est dans le top 3 des plus gros artificiers français, elle peut se permettre de faire fabriquer ses propres produits en fonction de l’effet recherché auprès des industries chinoises et même commander ses propres pigments. « Les produits pyrotechniques sont infinis et il y a sans cesse de nouvelles choses à tester. Par exemple au festival Face & Si, on a envoyé de la pyrotechnie alors même que les musiciens jouaient… »

Suite A lire dans la Roche-sur-Yon Magazine n°13, Parution décembre 2018

Combien coûte l’impression d’un livre ?

Chaque jour ou presque cette question est posée à l’équipe de l’Imprimerie Offset 5 Édition par des auteurs, des particuliers ou des éditeurs, qui souhaitent faire imprimer leurs (premiers) livres.

L’imprimeur vendéen fait souvent à cette question une réponse de Normand :

« Combien coûte l’impression d’un livre ? Hmmm…. Cela dépend ! ».

L’équipe de l’Imprimerie Offset 5 Edition décrypte sur son blog dans l’article Combien coûte l’impression d’un livre les paramètres qui font varier le coût d’impression d’un livre.

Que vous soyez éditeur, auteur ou lecteur, cet article est à ne pas rater !

Quel delai d’impression et de livraison pour vos produits imprimés ?

Lorsqu’il s’agit de choisir un partenaire imprimeur trois critères prépondérant viennent en ligne de compte : La qualité, le coût, le délai.

L’imprimerie Offset 5 Edition située en Vendée réalise des produits imprimés pour les TPE, PME, grands groupes et collectivités de toutes tailles.

Dans son article Quel délai d’impression et de livraison pour vos produits imprimés ? les équipes du Groupe Offset 5 décrivent les mécaniques a l’oeuvre venant faire varier les délais d’impression.
Si vous faites fabriquer régulièrement des produits d’impression, cet article, a retrouver sur le blog du site https://www.offset5.com est à ne pas manquer !

Magazine de la Roche remporte un vif succès !

Le magazine de la Roche-sur-Yon n°13 remporte un vif succès, vous le trouverez chez tous les annonceurs et dans les lieux publics MAIRIE, CYEL et Office de Tourisme…

Le magazine vous est offert n’hésitez pas et bonne lecture !!!

MAIRIE LA ROCHECYEL 2MAIRIE DE LA ROCHE 2

BBS invite les frères Belmondo

Le « BBS » aurait-il transmis la fièvre du jazz au public vendéen ?
En 25 ans cette brillante formation est devenue semi-professionnelle, comptant aujourd’hui 17 musiciens et une chanteuse. Un ensemble dont le répertoire swing des années 30 à 50 à conquis un public de plus en plus nombreux. Mais la maitrise musicale du BBS lui permet aussi, de porter son énergie communicative au service compositions actuelles blues, funk, soul et de créations originales contemporaines. C’est dans un esprit que pour son 25e anniversaire, le BBS invite Lionel et Stéphane Belmondo, musiciens de jazz de renommée internationale. C’est une véritable opportunité pour le BBS de pouvoir rencontrer et travailler durant 9 mois avec Lionel Belmondo, musicien, arrangeur et compositeur et de partager le temps d’un concert-événement, sa musique avec un trompettiste tel que
Stéphane Belmondo, son frère.

BBS 1

Lionel Belmondo

Depuis Hymne au Soleil, album salué de trois Victoires de la musique en 2003, le saxophoniste n’a eu de cesse de mettre au jour les correspondances qui relient le jazz tel que l’ont redéfini des artistes comme John Coltrane, Wayne Shorter ou Bill Evans, à l’univers des grands compositeurs classiques que sont Gabriel Fauré, Lili Boulanger et Maurice Ravel.
Lionel Belmondo a l’expérience des temps de partage musical, nourris d’une qualité pédagogique reconnue. Récemment, il a orchestré le répertoire de Ravel pour l’orchestre national de Lyon et les musiciens d’un quintet de jazz.
C’est dans cet esprit qu’il a accepté, avec enthousiasme, d’accompagner le BBS. Pour le public spectateur de ces temps de formation, c’est un véritable « show » que de voir avec quel savoir-faire il permet aux musiciens de révéler le meilleur d’eux-mêmes au service de la musique.

Stéphane Belmondo

Fils spirituel de Chet Baker (avec qui il a joué dans les années 80), trompettiste et bugliste de renom, musicien et compositeur, maintes fois couronné des prix et distinctions habituels du Jazz, Stéphane Belmondo est très certainement l’un des musiciens les plus doués, les plus appréciés et les plus intègres de l’hexagone.
Il a collaboré avec Yusef Lateef, Milton Nascimento, Michel Legrand ou encore Dee Dee Bridgewater pour n’en citer que quelques-uns. Il a rendu hommage à Lili Boulanger, Stevie Wonder… étapes importantes de sa carrière.
Stéphane Belmondo joue depuis 2016 avec le BBS dans des concerts où il apporte, à l’énergie de l’orchestre, son charisme de soliste au son envoûtant.

BBS 2

A lire dans les Sables d’Olonne Magazine n°20

Parution Mai 2018

Loulou Côte Sauvage aux Sables d’Olonne

Suite du Parcours Gourmand

Le vent du large préserve les saveurs ! Jean-Marie Guerry vous invite à la plus iodée des découvertes gustatives !

À l’horizon, le phare des Barges et l’océan à perte de vue. Dans cette ambiance grand large, accueilli par Béatrice, vous dégusterez les superbes poissons et coquillages venus directement de la criée des Sables, et préparés par Jean-Marie et son équipe. Fort de ses 30 années d’expérience, le maître restaurateur attitré, sait trouver les produits de saison qui enchanteront vos assiettes.
Une raison de plus pour venir se détendre devant ce panorama de la côte sauvage.

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande la recette  » velours de poires  »

LOULOU COTE SAUVAGE

A lire dans Vendée Gourmande, parution juin 2018 et en vente 5,20 € dans les maison de presse.

Un partenariat au service de l’emploi des personnes en situation de handicap entre L’Imprimerie Offset 5 Edition et l’Esatco Vendée

Mardi 11 décembre 2018, aux ACHARDS a été signé une convention de partenariat entre l’Imprimerie Offset 5 Edition et l’Esatco Vendée.
Cette convention s’inscrit dans le cadre du développement constant du partenariat déjà existant depuis presque 20 ans entre les deux entités.

C’est en présence du Maire, Daniel Gracineau, que M. Riant Directeur Commercial Esatco Vendée, Mme IMHOF Directrice Générale Imprimerie Offset 5 Édition, M. LOISEAU Directeur du Site de la Mothe Achard esatco Vendée et M. DURAND président de l’Adapei-Aria de Vendée ont concretisé cet accord.

Concrètement, de quoi s’agit t’il ?

Depuis juillet 2018, une nouvelle machine a été installée par l’Imprimerie Offset 5 Édition au sein même de l’atelier esatco Vendée. Ce nouvel outil vise à développer les missions confiées à l’esatco de la mothe achard pour la mise en colis et la logistique. Depuis l’installation de cette machine, les travailleurs esatco Vendée de La Mothe Achard assurent pour l’Imprimerie Offset 5 Édition une nouvelle prestation de filmage de produits.

Plus d’information ici :

Un partenariat au service de l’emploi des personnes en situation de handicap. Esatco Vendée et Offset 5 signent une convention

Vues sur forêt

Avec ses deux bardages bois et son bac acier, cette maison se fond parfaitement dans le décor. Et son exposition lui permet de profiter pleinement de la lumière du sud comme de la forêt à l’ouest.

Les propriétaires ont tout de suite eu un coup de cœur pour ce magnifique terrain de 1800m² dont une grande partie est classée boisée. Une spécificité avec laquelle l’architecte Samuel Mamet a dû composer. Car s’il a été décidé d’implanter la maison au fond de la parcelle, c’est avant tout parce que la zone constructible s’avérait très limitée.
L’idée était également de positionner le jardin côté sud et de travailler ensuite sur l’exposition de la maison. Profiter de la lumière au sud donc et de la vue sur la forêt à l’ouest. Tel était l’objectif fixé.

Une disposition en éventail
Pour ce faire, séjour, salle à manger et cuisine ont été disposés en éventail. Le découpage prononcé de ces pièces de vie a permis d’optimiser les apports solaires naturels. Bien sûr, les très larges baies vitrées non pas été oubliées, lesquelles permettent d’accéder au jardin via une belle et grande terrasse en bois. Côté nord-est, place à l’intimité. Ici, on trouve une jolie suite parentale composée d’une chambre, d’un grand dressing et d’une jolie salle de bain. Un garage et un cellier viennent compléter le programme au rez-de-chaussée en partie nord. En haut de l’escalier, place à l’univers des plus petits avec une chambre et une belle salle de bain auxquelles vient s’ajouter une spacieuse salle de jeu.

VOLUMES MAMET

Décomposition des volumes
Si on apprécie tout particulièrement le confort intérieur, on remarque également la qualité de l’architecture extérieure. Samuel Mamet a notamment insisté sur la décomposition des volumes pour éviter l’impression d’un ensemble architectural trop lourd, trop compact. C’est pourquoi le choix a été fait de réaliser le volume principal en monopan alors que les volumes satellites ont été traitées en toiture terrasse.
Une construction animée par le choix des matériaux employés, à savoir un jeu entre un bac acier et deux bardages bois, dont la double ondulation à l’étage donne même l’impression de claire-voie.

SEJOUR MAMET

De belles performances thermiques
Le travail réalisé sur l’orientation ainsi que les efforts effectués sur l’isolation permettent à cette maison d’afficher de très beaux résultats en matière de performances énergétiques. La production d’eau chaude et le chauffage sont assurés par une pompe à chaleur double service complétée par un poêle à bûches d’agrément. Au final, non seulement la maison respecte la RT2012 mais elle fait beaucoup mieux comme l’atteste sa consommation énergétique annuelle de moins de 400 €.

ARCHITECTE :
Samuel MAMET • Année de construction : 2016 • Surface plancher : 151 m2

Lire la suite dans L’Habitat durable n°11 – parution septembre 2018.

Passionnément festive

Après une année 2018 exceptionnelle du fait du retour du Tour de France après 80 ans d’absence et la commémoration du centenaire de l’Armistice 2019 n’en sera pas moins une année pleine de surprises et de rendez-vous à La Roche-sur-Yon.

La Roche-sur-Yon a vécu en 2018, une année sportive inoubliable. En l’espace de quelques jours, sous le chaud soleil de juillet, une foule joyeuse s’est rassemblée à plusieurs reprises pour partager des émotions que seul le sport peut procurer.
Le jeudi 5 juillet, ce ne sont pas moins de 30 00 personnes qui applaudissaient à tout rompre le défilé de présentation des équipes du Tour de France, quelques jours avant son départ de Noirmoutier. Le dimanche 8, toute la ville se massait au bord des rues pour assister à la fin de la seconde étape et voir le champion du monde Peter Sagan, passer la ligne en vainqueur.
Il perpétuait ainsi une drôle de tradition, puisque la dernière arrivée d’étape à La Roche-sur-Yon en 1938, avait vu, elle aussi, le champion du monde en titre, le belge Eloi Meulenberg, goûter aux joies de la victoire. Il faut donc être champion du monde pour gagner une étape du Tour de France à La Roche-sur-Yon !

Enfin les 10 et 15 juillet c’est la foule des supporters des Bleus qui envahissait la Place Napoléon, au soir de la demi-finale et de la finale de la Coupe du Monde de Football, pour fêter ensemble la joie immense de ce second titre.
Le calendrier sportif 2019 n’offrira pas un tel concentré d’événements, mais les émotions seront bien au rendez-vous à La Roche-sur-Yon.
Deux événements marquants fêteront un anniversaire important : la 5e Joséphine et la 10e édition du Festival International du Film.
Ce ne sont pas moins de 11 738 « Joséphine » qui, en 2018, se sont élancées toutes de rose vêtues pour cette course-marche solidaire sur les boulevards du Pentagone. Cet événement exclusivement réservé aux femmes a une fois encore battu un record de participation et permis de rapporter 59 830 € au profit du Comité vendéen de la Ligue contre le cancer.

En 2019, ce seront sans doute plus de 12 000 femmes (voire beaucoup plus) qui dérouleront le long ruban rose de la solidarité envers les femmes touchées par le cancer du sein. Sourire, espoir, bonne humeur, joie d’être ensemble, réconfort et partage seront une nouvelle fois au rendez-vous début octobre.
Le Festival International du Film fêtera donc son 10e anniversaire. Après une édition 2018 qui a vu la fréquentation dépasser les 25 000 festivaliers, durant une semaine riche de 140 projections et de 60 invités présents dans la capitale vendéenne, parmi lesquels Karine Viard, Anna Karina, Valeria Bruni Tedeschi, Quentin Dupieux et Ethan Hawke (le « capitaine mon capitaine ! » du Cercle des poètes disparus, c’est lui), on peut s’attendre à une édition anniversaire exceptionnelle en 2019.
Ce festival qui se caractérise par son éclectisme en mêlant cinéma expérimental, cinéma d’auteur et œuvres plus grand public, joue désormais dans la cour des grands festivals nationaux, et le rendez-vous des avant-premières françaises.
La musique garde une place importante dans les animations que propose régulièrement la ville de La Roche-sur-Yon.
Une nouvelle fois, des concerts de la Folle Journée feront escale à La Roche-sur-Yon, pour une édition ayant pour thème les « Carnets de voyage » et les œuvres créées à l’occasion de la traversée des frontières et des cultures.
Cette édition verra à La Roche-sur-Yon la création du texte de Jacques Prévert « La lettre des îles Baladar » jouée et chantée par un ensemble instrumental de 11 musiciens et un chœur d’enfants de 35 chanteurs, du Conservatoire de la Ville. Ainsi que des voyages dans l’Italie et l’Allemagne baroque comme classique, proposés par le chœur yonnais Roland de Lassus et sa cinquantaine de choristes.
En juin et juillet, le Festival RPop rassemble dans les jardins de la mairie, une foule familiale et joyeuse. Après Imany en 2016, Miossec en 2017 et en 2018 Hollysiz, Girls In Hawaï ou Charlotte Cardin, l’édition 2019 sera de nouveau l’occasion de découvrir gratuitement des talents prometteurs et confirmés.

A lire dans la Roche-sur-Yon Magazine n°13, Parution décembre 2018