Joseph Philippe THESSON

Rencontrez Joseph Philippe THESSON dans les pages de Les Sables d’Olonne Magazine N°25 !

Photographie de Joseph Philippe THESSON par COLLIN PHOT
© Collection particulière

Joseph Philippe THESSON, sablais et marin du globe

Si la ville des Sables d’Olonne est réputée pour ses mythiques courses autour du globe, elle est aussi le berceau de grands marins depuis la nuit des temps. Parmi eux, Joseph Philippe THESSON, matelot sur L’Astrolabe au XIXe siècle et digne descendant d’une lignée de marins sablais terre-neuvas.

Joseph Philippe THESSON est né le 25 février 1816 aux Sables dans le quartier des Corderies, chez sa grand-mère maternelle, pêcheuse. À peine âgé de 10 ans, il commence à naviguer à la pêche en 1825 alors à bord de la chaloupe Les deux amis et pendant les sept années qui suivent, il embarquera sur douze bateaux différents. En août 1833, il participe à une campagne sardinière sur Les Deux sœurs et embarque à nouveau pour le grand large sur le brick Le Victor en novembre de la même année. Cette année 1833 fut une année douloureuse pour lui, puisque déjà orphelin de mère deux ans auparavant, c’est son père qui décède à son tour à l’âge de 37 ans.

En 1836, Joseph Philippe ThESSON embarque sur La Lionne pour l’Algérie et il est nommé gabier (matelot préposé au maniement des voiles et aux manœuvres les plus hautes) à la fin de cette même année. C’est en août 1837 qu’il débarque de La Lionne pour rejoindre L’Astrolabe ; dix jours après, il est fait matelot de seconde classe et c’est là que le plus grand périple de sa vie qui durera trois années, va commencer.

Exemple de 3 mâts du XIXe siècle avec lequel Joseph Philippe ThESSON a pu navigué

L’expédition vers l’Antarctique sur L’Astrolabe

L’expédition qu’entreprit en 1837 Jules Dumont d’Urville pour les terres australes et l’Antarctique sur L’Astrolabe, s’inscrit dans un contexte de voyage d’exploration du monde et des « terra incognita ». Il ne faut pas oublier qu’avant cette conquête maritime, l’Antarctique était alors un continent inconnu, et l’on comprendra mieux que ces marins partaient à l’aventure dans un contexte de « marins-savants » puisque de nombreux scientifiques embarquèrent sur L’Astrolabe, à tel point que l’on pouvait parler de « laboratoire flottant ». Ces expéditions étaient commanditées par les États en place et nombre d’entre elles étaient décriées par les « politiques » de l’époque, celle-ci ne fit pas exception puisqu’elle fut qualifiée « de voyage sans aucun intérêt scientifique ou commercial ». 

Durant ces trois années, malgré des conditions extrêmes de navigation, l’expédition de notre marin sablais effectua des relevés topographiques, cartographia des territoires et découvrit de nouvelles terres dont, en 1840, la Terre Adélie, ainsi baptisée du nom de l’épouse de Dumont d’Urville. La mission était accomplie.

De retour aux Sables en décembre 1840, Joseph Philippe THESSON reprend ses activités de marin à la pêche et au cabotage et il se marie en 1843 avec Suzanne Legoffe, une jeune Chaumoise. Il ne cessera jamais de naviguer jusqu’en septembre 1882, son dernier embarquement se fera à bord de la chaloupe Alliance. Il décède à son domicile de la rue de L’Éperon à La Chaume en juin 1884, à l’âge de 68 ans.

Joseph Philippe THESSON fut donc l’un de ces premiers marins aventuriers partis à la conquête des océans et qui a ouvert, d’une certaine manière, la voie aux navigateurs d’aujourd’hui.

Nos remerciements à Hervé Retureau et Serge Blanchard†, descendants de Joseph Philippe THESSON.

Découvrez d’autres articles de Les Sables d’Olonne Magazine N°25 !

Les Sables d’Olonne Magazine N°25 est disponible gratuitement dans des points de diffusion ! 
Rendez-vous vite en mairie et chez vos commerçants et artisans pour vous procurer cette édition de prestige.

Dès aujourd’hui et en attendant de vous procurer la version papier, lisez et partagez la version digitale en ligne ! À consommer sans modération !

Liste des points de diffusion du magazine

Téléchargez gratuitement la version digitale du magazine

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *