La Cantine d’Arthur, la cuisine locale aux saveurs du monde

STEEVE MALDINEZ

Les Sablais connaissent tous La Cabane d’Arthur, cette petite guinguette d’été rouge et noir qui fait, chaque soir, le bonheur des amateurs de coucher de soleil sur la plage de Tanchet. Ils pourront désormais profiter tout au long de l’année de la Cantine d’Arthur sur le quai George V.
Le concept : une cuisine gourmande, simple et parfumée, des mets locaux aux saveurs du monde, comme le fameux wok de seiche.
Les woks, massamans, burgers, bowls, ceviches, pad thaï et masi goreng sont préparés sur place.
Fort de ses multiples expériences en France et en Angleterre, Steeve Maldinez, autodidacte passionné anime chaque jour cette cantine avec sourire et humour. Le décor est simple, épuré et végétalisé. Voici un lieu atypique où il fait « bon vivre et bon manger ».

SALLE ARTHUR

La Cantine d’Arthur – 18 quai George V – 85100 Les Sables d’Olonne – Tél. : 02 51 04 36 21

A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

Restaurant le Cayola en Vendée : Sébastien Bonavita, un chef né sous une bonne étoile

Avec sa vue imprenable sur la baie du même nom, son service impeccable et une cuisine de très haut niveau, le restaurant gastronomique Le Cayola n’a pas volé sa réputation, ni son étoile au guide Michelin. Cette réussite de toute une équipe, c’est aussi celle de son talentueux chef, Sébastien Bonavita.

De commis à chef étoilé

Sébastien Bonavita avait tout juste 21 ans quand il est arrivé au Cayola, en 2000. « Je suis entré comme jeune commis, mais on m’a rapidement fait confiance. » Sérieux et passionné, il est rapidement nommé second de cuisine. Son nouveau chef, Raphaël Rolland, arrivé un an après lui (2001), le prend alors sous son aile.
« A l’époque, Raphaël et la direction s’étaient fixé pour objectif de décrocher leur première étoile au guide Michelin. Le projet m’a tout de suite plu. C’était ambitieux et il a fallu s’accrocher pour y arriver. Une étoile, c’est avant tout la récompense d’un travail d’équipe, qui demande beaucoup de rigueur et de régularité. »
Il aura fallu quelques années pour y parvenir. Mais durant cette période, le travail est formateur. Sébastien parfait sa technique et ses connaissances avec une passion toujours grandissante. A tel point que la direction décide de lui faire une nouvelle fois confiance, en lui proposant de prendre la place de chef, après le départ de Raphaël. Une consécration méritée, mais aussi un challenge de taille, pour le jeune cuistot de 28 ans.

CAYOLA
Une cuisine d’exception

« La décision n’a pas été facile à prendre. En me nommant, la direction voulait rester dans la continuité pour garder une marque Cayola. Mais c’était aussi beaucoup de responsabilités avec un nouvel équilibre à trouver. » Le défi est d’autant plus grand que, si obtenir une étoile est difficile, la conserver ne l’est pas moins.
« Il faut sans cesse se renouveler, innover aussi bien dans les techniques que dans l’association des saveurs, pour faire plaisir à nos clients et les surprendre. Car l’identité d’un chef, c’est avant tout sa patte, le toucher qu’il met au quotidien dans ses recettes. »
Celui de Sébastien frise l’excellence. Des spécialités de la mer, bien-sûr (poissons, homards frais, ormeaux…), mais aussi des classiques du terroir (pigeon de Vendée, escargots…) qu’il revisite de façon plus moderne, « avec des saveurs qu’on ne retrouve pas ailleurs ».
Une cuisine d’exception dans un cadre magnifique, qui a permis à Sébastien et toute l’équipe du Cayola, de conserver leur étoile depuis plus de dix ans.
Et on l’espère vraiment, pour encore longtemps !

Sebastien Bonavita 2

Le Cayola, 
restaurant gastronomique, 76 promenade de Cayola – 85180 Les Sables d’Olonne – Tél : 02 51 22 01 01 – www.le-cayola.com

Photos : ©F. FLAMEN

A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

L’art floral en liberté ! « Vert Tige », Fleuriste décorateur à Olonne-sur-Mer en Vendée

« Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches …» Paul Verlaine

Voici tout en couleur et en harmonie, un monde verdoyant qui s’épanouit à vos yeux…
Voici une boutique pleine de fraîcheur et d’odeurs subtiles qui émanent des coroles…
Voici tout l’univers de Vert Tige créé en 2013 par Florence Boutet, dans un esprit de nouveauté et de raffinement.

VERT TIGE1

Aujourd’hui entourée de Léa et d’Ophélie, Florence vous accueille et vous conseille selon vos aspirations. Cette gracieuse équipe très professionnelle, demeure constamment à la recherche des dernières tendances florales afin de proposer les compositions les plus originales et variées. Véritables « artisans fleuristes », les trois créatrices personnalisent vos demandes et confectionnent, au gré de vos envies les bouquets qui marquent les petits et les grands moments d’une vie : journées inoubliables, cérémonies exceptionnelles, hommage à un proche. Les fleurs marquent les instants telle une musique… Bouquet champêtre pour le plaisir, fleurs nobles et élégantes pour une déclaration, plantes exotiques pour s’évader … Avec Vert Tige les créations reflètent nos rêves, nos sentiments, nos envies…

VERT TIGE 2

Côté décoration, pour les entreprises (et aussi pour les particuliers) l’équipe de Vert Tige, réalise l’agencement floral des espaces intérieurs ou extérieurs. Plantes, végétaux artificiels incroyables de réalisme ou fleurs stabilisées. Le choix est aujourd’hui très divers et d’une qualité parfaite. Un concept idéal pour métamorphoser un point d’accueil, une salle d’attente, des bureaux… (Contrats hebdomadaires ou mensuels sur demande).

VERT TIGE 3

25 avenue de Gaulle – OLONNE-SUR-MER – 02 51 90 00 00
verttige85@orange.fr   /  Facebook : Vert Tige Fleuriste  /  www.verttige85.fr

A lire dans les Sables d’Olonne Magazine n°20

Parution Mai 2018

Sablais Célèbres…

Sur la mer, le pire et le meilleur

Voilà des histoires et des personnages hors du commun, de ceux que l’on évoque au cour des veillées les nuits de tempête : pirate ou sauveteur ? En tous les cas, des marins aux destins opposés et dont l’évolution frise la légende.

L’Olonnois…

Comme Barbe Noire ou Jack Sparrow, Nau l’Olonnois aurait pu incarner le héros d’un film de pirates. Il fut l’un des plus tristement célèbres flibustiers du règne de Louis XIV. Alexandre-Olivier Oexmelin , chirurgien de la marine évoque dans ses écrits des faits d’arme terrifiants. En 1650, il part pour Saint Domingue. Après le massacre de ses compagnons par les Espagnols, il n’aura plus qu’un seul but : la vengeance. Terreur des Caraïbes, on le surnomme « Le boucher de Maracaïbo » suite à la prise de la ville, au prix de plus de cent tués et blessés.
Les butins et les prises ne suffisent pas à combler ses dépenses et sa vie de débauche. D’abordages en massacres, le héros finira tristement après un naufrage sur l’île Barou où capturé par les « Indios Bravos » au mœurs cannibales, il connu à son tour une mort tragique.

… Et Pierre Eliopole

Bien à l’opposé de cette histoire, Pierre Eliopole Crouzillat fait figure d’un ange protecteur, icone emblématique du sauvetage en mer au XIXe siècle. Né en 1835 à Ars-en-Ré, il se fixe à la Chaume en 1861.
L’homme affiche des états de services exceptionnels. Durant plus de 40 ans, on lui doit le sauvetage de soixante navires, totalisant plus de 200 vies arrachées à la fureur de l’océan.

« Le premier sauveteur en France » est à l’initiative d’un nouveau canot de sauvetage dont il a établi les plans et… financé la construction en 1879. Téméraire, opiniâtre et inventif, il met au point un appareil de sauvetage primé à l’exposition universelle de 1889. Il nous reste une rue des sables à son nom et la couverture illustrée du célèbre « Petit Journal » relatant le courage et la bravoure du marin sablais.

A lire dans les Sables d’Olonne Magazine n°20

Parution Mai 2018

Lopifit, le mix entre vélo et tapis de course !

Faire avancer son vélo en marchant sur un tapis, en voilà une bonne idée ! Bruin Bergmeester (un néerlandais) vient d’inventer ce concept un peu dingue qui combine, le vélo, la trottinette et le tapis roulant.

Comment l’idée est-elle apparûe ? L’inventeur saturait de faire son footing sur son tapis de course enfermé chez lui donc il voulait faire ce sport au grand air. Il aurait pu se contenter de faire simplement une session de running comme tout le monde mais non, Mr Bergmeester a eu cette idée folle de l’adapter sur un vélo accompagné d’un moteur électrique qui entraine la roue arrière.
Cet engin qui ressemble à une trottinette géante, s’appelle le Lopifit. Aujourd’hui, la petite famille s’amuse avec leur cinq Lopifit pour se déplacer dans leur petit village de Valthe devant les regards hallucinés des passants. C’est un beau projet et surtout un excellent moyen de garder la forme car il mixe des exercices de cardios avec un moyen de transport insolite.

Le LOPIFIT (ou plutôt le « The Electric Walking Bike« ) vient de trouver un financement pour être enfin commercialisé et si ce concept vous plait, il vous coutera la modique somme de 2400 euros.
Les infos sont ici : http://lopifit.com

Découvrez le nouveau clip des Sables d’Olonne magazine !

Le magazine est disponible dans de nombreux commerces du centre ville des Sables d’Olonne et chez tous nos partenaires. – Gratuit

Bonne lecture !

http://www.lessables-magazine.com/

Facebook : Editions Offset

Les Sables d’Olonne Magazine

Les sables d’olonne magazine est un magazine haut de gamme qui traite des événements, de l’actualité, de  l’histoire, du patrimoine, et des personnalités qui font la particularité de la ville des Sables d’Olonne. Vous trouverez aussi au fil des pages  l’extraordinaire richesse naturelle et culturelle du Pays des Olonnes. Ce petit coin de terre, tout entier offert aux vagues de l’Atlantique, possède une véritable identité. Plus on croit connaître le Pays des Olonnes, plus il nous révèle d’heureuses surprises. C’est le mérite d’un magazine comme « Les Sables d’Olonne Magazine » d’en révéler les aspects insolites et de nous aider à le découvrir.

Thèmes : événements, actualités, culture, portraits, mode, déco, shopping, gastronomie,  balade, sport, bons plans, bonnes adresses…

Parution : Annuelle – en Mai

Format  : 24 X 32 cm

Diffusion :

  • Chez nos commerçants
  • Salles d’attente des professions libérales (médecins, dentistes, avocats, architectes, expert-comptables…)
  • Banques, coiffeurs et autres commerces de proximité

Consultez le ebook en ligne 2019 : http://www.lessables-magazine21.com/

Consultez le ebook en ligne 2018 : http://www.lessables-magazine.com/