Les Sables d’olonne, (Vendée) une ville à découvrir…

PHARE LES SABLES

A pied, à vélo ou en petit train… il existe mille et une façons de découvrir les Sables-d’Olonne. Les quartiers, les ports, les monuments et les anecdotes de la ville : voici un petit tour d’horizon de quelques-unes des plus belles pépites du patrimoine sablais, que Priscilla Giboteau, guide conférencière diplômée d’État, vous propose de découvrir à travers des visites guidées et commentées.

Architecture sablaise : entre port et plage
L’architecture éclectique de la ville et son évolution, à travers son riche patrimoine bâti : les maisons de pêcheurs du quartier du Passage, les logis d’armateurs des XVIIe et XVIIIe siècles, la promenade du remblai jalonnée d’exubérantes villas balnéaires.

Maurice Durand, architecte sablais.
Visite thématique sur les villas et ouvrages réalisés par l’architecte sablais Maurice Durand. Des villas balnéaires, aux immeubles de rapport, en passant par les ouvrages publics, sans oublier l’emblématique Pendule du Remblai.

Saint-Pierre et son église
Ce quartier méconnu des Sables-d’Olonne regorge de petites maisons à l’architecture exubérante de l’entre-deux guerres. A l’arrière des fières maisons du Remblai, une autre page de l’architecture sablaise mérite d’être découverte dans cette partie de la ville longtemps surnommée « le bout de ville ».

La Chaume, berceau de la cité
Des origines médiévales au village actuel, découvrez le riche passé maritime de la Chaume, les ruelles pittoresques et les petites maisons de pêcheurs de ce quartier haut en couleurs.

Les Sables d’Olonne, la ville nouvelle
Découvrez le riche passé maritime de la ville, son actuelle activité portuaire, et la transformation de la ville en une grande station balnéaire grâce au développement des bains de mer au XIXe siècle

Les visites sont assurées avec un minimum de 4 personnes. Réservation obligatoire.
Visites possibles « à la demande » toute l’année pour les groupes à partir de 8 personnes.

Réservations au 02 51 96 85 78 ou au 06 26 22 51 17
Retrouvez toutes les informations sur internet :
www.lessablesdolonne-tourisme.com et https://www.lesbaladesdepriscilla.com

A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

Entendre, L’expérience et la technologie au service de votre audition à Challans en Vendée.

Entendre 2

Le centre Entendre, toujours au fait des dernières technologies, met au cœur de ses préoccupations le suivi du malentendant.

Entendre 1

Installé dans le centre commercial des Ormeaux à Challans depuis 15 ans, Rozenn Danet, audioprothésiste diplômée d’Etat, et Nadine vous accueillent du mardi au vendredi.
Venir dans ce centre exclusif, c’est l’assurance de trouver une gamme variée d’aides auditives. Tous les fabricants sont référencés afin de proposer des produits adaptés aux besoins et au budget de chacun.
Ces appareils auditifs s’accompagnent de nombreux services, indispensables à un appareillage réussi : essai gratuit des dernières aides auditives(1), suivi tout au long de la durée de vie des appareils auditifs, entretien et contrôles réguliers, garantie et assurance 4 ans incluses (2), assistance nationale (3)…
Accueil, écoute du patient, disponibilité et prise en charge sur le long terme sont les valeurs au cœur de la démarche du centre Entendre, qui associe technologies performantes et qualité du contact humain.

Entendre 3

(1) Essai sur prescription médicale. (2) Voir conditions dans votre centre Entendre. Hors appareils CMU. Sauf accords spécifiques. (3) Voir conditions dans votre centre Entendre. Laboratoire de Correction de la Surdité – RCS 328 375 837 – Octobre 2017

Audition Pierre MOYON
ENTENDRE challans – rue des salles
centre commercial les ormeaux – 02 51 26 03 06

LES SABLES – 02 51 90 75 76
LA ROCHE-SUR-YON – 02 51 05 58 76
LUÇON – 02 51 30 32 41
ST-GILLES – 02 51 60 49 35
www.entendre.com

A lire dans le Magazine de Challans, Mer et Marais n°1, Parution Avril 2019

Le tour de VDH en photos D’ART, par Jean-Marc ARTHOT, Auteur-photographe

VDH1

Le 1er juillet 2018, Jean-Luc VAN DEN HEEDE, le célèbre navigateur sablais s’est lancé à 73 ans aux côtés de seize autres concurrents dans la GOLDEN GLOBE RACE, cette course à l’ancienne dont il a finalement triomphé sept mois plus tard, après 212 jours seul en mer et pour laquelle il s’est préparé méthodiquement et patiemment pendant près de trois ans. Le photographe et auteur jean-Marc ARTHOT qui l’a suivi pendant toute cette période en témoin privilégié, nous propose un portrait du personnage, de son bateau et de sa course, avec une sélection de photographies en noir & blanc, qu’il a prises essentiellement en argentique moyen format avec d’authentiques Rolleiflex des années 60. Un tour du héros et de sa préparation en 80 photos d’art exceptionnelles, à l’image de celui que tout le monde appelle VDH.

VDH2

RÊVER (CONSTRUIRE & PRÉPARER)

Tout commence en 2015, par un rêve vieux de 50 ans : courir la nouvelle édition de la Golden Globe Race qui se tiendra en 2018. Après la déclaration et l’inscription officielle, il faut acheter le bateau et le préparer. Ce sera un Rustler 36 des années 90, mesurant un peu plus de 10 mètres de long. Un quillard rondouillard, loin des bêtes de course du VENDÉE GLOBE, mais robuste et très marin, véritable 4×4 des mers comme le reconnaîtra Jean-Luc VAN DEN HEEDE à son retour. Tout d’abord baptisé Mojito, le voilier prendra le nom de MATMUT, lorsque la Mutuelle du même nom deviendra le sponsor principal du marin. Des mois de chantier seront nécessaires pour le faire correspondre aux objectifs de son capitaine et le préparer à la grande traversée, le 6 ème tour du monde de VDH.

VDH3

PARTIR (L’APPEL DE L’HISTOIRE )

A l’origine, cette première réédition de la mythique course de 1968 devait partir d’Angleterre pour rester conforme à l’idée de son créateur, Don McItyre, l’aventurier australien, d’en faire une copie presque parfaite du défi lancé 50 ans plus tôt par un grand journal Anglais, le Sunday Times et remportée par le très britannique Sir Robin Knox-Johnston. Mais les obstacles, le destin peut-être et surtout quelques bonnes volontés la feront partir finalement des Sables d’Olonne en France, capitale mondiale de la course autour du monde en solitaire avec son fameux Vendée Globe, directement inspirée par la Golden Globe Race originelle. Très actif et impliqué tout au long de la préparation de l’événement, Jean-Luc VAN DEN HEEDE prendra le départ à la fois en concurrent, ambassadeur et favori de la course, porté par ses amis, ses fans et le nombreux public venu assister au départ des 17 aventuriers des mers. Mais être favori est peu de chose lorsqu’il faut faire face aux éléments, armé de son seul courage et des quelques instruments de navigation autorisés à bord pour de longs mois en solitaire.

VDH4

JEAN-MARC ARTHOT, CRÉATEUR D’IMAGINAIRES

Auteur-photographe créateur de la ville imaginaire NEW LES SABLES ® (mélange artistique de New York et des Sables d’Olonne) et de la collection GOLDEN HERO (en association avec le navigateur Jean-Luc VAN DEN HEEDE), Jean-Marc ARTHOT est un artiste vendéen installé à Nantes, qui travaille essentiellement en noir & blanc avec de vieux appareils argentiques.
Inspiré par le voyage, les navires de légendes et les héros des mers, il est très attaché aux Sables d’Olonne où il expose régulièrement, dans les galeries ou boutiques éphémères qu’il investit, ou à l’année comme à la Librairie la Parenthèse qui présente et vend ses œuvres en point relais.

VDH5

Suite à lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

La Maison du Crédit (Vendée) : Une solution simple pour gagner du temps… et de l’argent !

 

MAISON DU CREDIT

Se lancer dans un projet d’achat immobilier, de construction ou de rénovation, n’est jamais chose facile. Faire appel à La Maison du Crédit vous facilitera les démarches.

Installée depuis plus de 13 ans aux Sables-d’Olonne et à La Roche-sur-Yon, La Maison du Crédit propose, sans frais ni honoraires, un accompagnement gratuit et personnalisé de tous vos projets immobiliers, de répondre également aux aléas de la vie (rachat de prêt, de soulte, divorce). Un partenaire professionnel et expérimenté, vous aidera à trouver les meilleures solutions de financement, et saura vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches.

La Maison du Crédit se propose d’étudier en amont, le financement de votre futur projet. Pour que votre rêve devienne enfin réalité, tel que vous l’imaginez !

MAISON DU CREDIT1

 

Simple, efficace & gratuit

Encore trop souvent méconnu et entaché d’idées reçues, suscitant parfois la méfiance, le recours à une société de courtage offre pourtant bien des avantages.
Face à un changement régulier des offres proposées par les banques et une évolution constante de la législation, il est difficile de connaitre la banque qui proposera les meilleures conditions lors de la réalisation de votre projet.
Le courtier vous conseille également pour l’assurance de votre prêt immobilier. En effet, il étudiera différentes offres d’assurance avec des garanties équivalentes à celles proposées par la banque afin de diminuer le cout de votre crédit.
« Le financement n’est pas notre seule mission, nous vous informons des différentes aides, notamment, le prêt à taux zéro, passeport accession, Eco-PTZ, prêt employeur… » précise Angélique Picard, responsable de La Maison du Crédit des Sables d’Olonne.
Beaucoup pensent qu’ajouter un intermédiaire est synonyme de frais supplémentaires, ce qui n’est pas le cas à La Maison du Crédit. Depuis 13 ans, le concept de La Maison du Crédit reste inchangé : aucun frais de courtage n’est supporté par les clients.
« Comme l’ensemble des courtiers en prêt immobilier, nous sommes commissionnés par la banque qui financera votre projet, la différence est que nous ne prenons pas d’honoraire clients » explique Angélique Picard.
Forte de son expérience, La Maison du Crédit a su tisser un important réseau avec de nombreux partenaires bancaires, lui permettant ainsi, de négocier pour vous les meilleures conditions, notamment grâce à sa connaissance de la politique commerciale de chaque banque.
« Nous avons plusieurs missions mais qu’un seul objectif, la satisfaction de nos clients. Ce qui explique, que nous travaillons principalement par recommandation » précise Angélique Picard.
Force est de constater que l’expertise de La Maison du Crédit vous fera gagner du temps, économiser de l’argent et vous apportera la sérénité, ce qui n’a pas de prix…

 

52 av du Général de Gaulle • 85100 LES SABLES D’OLONNE • Tél. : 02 51 90 08 42
33 rue Salvador Allende • 85000 LA ROCHE-SUR-YON • Tél. : 02 51 41 44 81

www.lamaisonducredit.net

A Lire dans le magazine HABITER EN VENDEE n°12 , parution Octobre 2019.

En vente 4,50 € dans les maisons de presse.

Vendée – Provence : L’union des Saveurs avec Fleurs de Thym

 

Bruno SENSE

Un petit coin de Provence sur le port des Sables, avec son décor aux tons pastels, murs vieillis et fontaine. Mais aussi trois autres salles : une à l’étage avec vue sur le port, une autre au décor capitonné et cosy, et la dernière au décor de cave avec ses murs en pierre, sa grande table « cave », vous raviront pour vos repas d’affaires ou en famille.  La cuisine du marché et produits de maraîchers locaux, aux multiples saveurs et couleurs est élaborée par Bruno Sense, le pain fait sur place, sans oublier le banc d’écailler pour les fruits de mer.

Salle FLEUR DE THYM

 

Fleurs de Thym vous propose la recette  « Filets de Rougets aux Courgettes ».

Plat FLEUR DE THYM

 

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande n°2 la recette complète proposée par le restaurant.

Parution juin 2019 et en vente 5,20 € dans les maisons de presse.

Un Vendée Globe pour le Vendéen Benjamin Dutreux

BENJAMIN DUTREUX

Benjamin Dutreux, jeune skipper vendéen de 29 ans, se lance à l’assaut de l’emblématique Vendée Globe embarquant avec lui un projet pas comme les autres aux côtés de la Water Family.

Il en parle depuis des années, et après quatre saisons sur le circuit Figaro conclues par une cinquième place au classement général de la mythique Solitaire Urgo le Figaro 2018, Benjamin Dutreux se lance pour de bon à l’assaut du Vendée Globe 2020. Le jeune marin vient d’acquérir un IMOCA 60’ qui dispose d’un palmarès impressionnant : vainqueur de la Route du Rhum en 2010 avec Roland Jourdain (Véolia), et 3è du Vendée Globe en 2013 avec Alex Thomson sous les couleurs d’Hugo Boss. Plus récemment, c’est le skipper japonais Kojiro Shiraishi qui prenait le départ du Vendée Globe 2016 sur cet IMOCA 60’.
« Cela fait des années que je pense au Vendée Globe et après ma dernière saison en Figaro, nous avons, avec mon équipe, intensifié les recherches d’un partenaire majeur pour atteindre cet objectif. Nous nous sommes vite rendu compte que les entreprises attendaient du concret : un bateau. C’est pourquoi, mes partenaires historiques ayant décidé de me suivre dans ce nouveau projet, j’ai décidé d’acquérir mon IMOCA 60’. Aujourd’hui, plusieurs nouveaux partenaires se sont joints à notre famille. Nous sommes toujours à la recherche d’un sponsor majeur pour emmener le projet jusqu’au Vendée Globe. »

BENJAMIN DUTREUX 2

Plusieurs courses sont prévues pour se qualifier à la course emblématique : la Transat Jacques Vabre en octobre 2019, The Transat en mai 2020 et la Transat New-York – Vendée en juin 2020. L’IMOCA 60’ Water Family a été mis à l’eau en septembre 2019 aux Sables d’Olonne.

Un projet pas comme les autres

En tant que marin, Benjamin est le premier à constater les dégâts liés à notre mode de consommation. Déjà engagé depuis plusieurs années aux côtés de l’association la Water Family – Du Flocon à la Vague, il a souhaité ajouter du sens à son projet Vendée Globe en se joignant à nouveau à cette association. Son objectif ? Agir !
« Mener un projet sportif qui a du sens, c’est réellement ce que je recherche dans ma participation au Vendée Globe 2020. Je veux mettre mon sport, la course au large, au service de l’environnement. Cela fait plusieurs années que mon équipe et moi travaillons avec la Water Family sur le Tour Voile notamment. Depuis 2018, nous avons déjà sensibilisé plus de 3000 enfants à la préservation de l’eau grâce à la consommation responsable. L’objectif en emmenant l’association avec nous sur le Vendée Globe, c’est de faire rayonner son message bien plus loin et de sensibiliser toujours plus d’enfants. »
La Water Family agit à la source :
– À la source, car l’eau est la matière première de tous nos biens de consommation (alimentation, transport, objets…).
– À la source, car son action prioritaire vise les jeunes générations, l’éducation étant la clé pour un changement durable de société.
Un réel programme pédagogique est déployé dans les écoles. Des espaces de sensibilisation sont également mis en place sur les villages des courses, notamment sur la Transat Jacques Vabre. Les partenaires du projet eux aussi sont « Water Family » et prévoient des actions de sensibilisation auprès de leurs collaborateurs.

Rencontre entre les partenaires (Sateco, Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier, West Info, Fast Concept Car, Isuzu Bus, Coyote et Lakaj Kolor) et proches du projet sur le chantier à La Mothe-Achard au coeur des locaux de l’entreprise Anim85.

BENJAMIN DUTREUX 3

A Lire dans le Magazine de La Roche-sur-Yon n°14 – Parution décembre 2019

Ylium, Une nouvelle planète se lève à l’ouest ! Les Sables d’Olonne Vendée.

YLIUM VENDEE

Depuis novembre 2019 s’est ouvert aux Sables d’Olonne, un espace commercial et de loisirs inédit en Vendée, Ylium.

Difficile de définir Ylium.
Une zone commerciale ? Bien entendu puisqu’elle englobe et prolonge l’ancienne galerie « Leclerc Les Olonnes ».
Une galerie marchande ? Certainement puisque ce sont 40 nouvelles enseignes qui ouvrent leurs portes, portant ainsi le nombre de commerces présents sur le site à plus de 70.
Mais Ylium c’est bien plus que cela.

YLIUM - 1

 

 

 

Pour la première fois en Vendée, sont rassemblés sur un même lieu, des espaces de loisirs, des commerces et des restaurants. C’est ce qui fait dire qu’Ylium est une véritable planète, pleine de surprises, de nouveautés et de diversité. On y trouve ainsi une quinzaine d’enseignes présentes pour la toute première fois en Vendée. C’est donc bien une offre nouvelle, attractive et complémentaire qui se développe à l’ouest du département au bénéfice des Vendéens. Ylium est également

un espace de vie, de détente, de sports et de loisirs. Les 7 restaurants présents jouent la carte de la complémentarité, puisqu’on y trouve une pizzeria, de la restauration asiatique, des tacos, une crêperie, un restaurant de burgers servis à table, un café snacking et début 2020 un restaurant à thème en roof top.

 

 

Une belle esplanade, couverte d’une lumineuse canopée en verre, relie tous ces restaurants aux autres commerces, produisant un effet dedans-dehors paysager, original et apaisant. Quant à l’offre de loisirs qui ouvre ses portes au début de l’année 2020, elle est tout aussi variée et exceptionnelle, puisqu’on trouve entre autres sur place : un bowling, un parc de trampolines, un espace de parcours « Ninja Warrior », une plaine de jeux pour enfants et une… vague de surf artificielle !

Ylium a tout d’une île fantastique. On n’y vient pas seulement pour faire ses achats, mais pour passer un moment, une journée entière qui sait.

Mais que serait le fantastique sans les facilités pratiques.
C’est pourquoi les accès routiers ont été multipliés et pour certains redessinés. Les 2 600 places de parking s’étendent sur 2 niveaux dont un en sous-sol, équipés d’un système de guidage dynamique qui vous fait trouver, sans difficultés et rapidement, la place de stationnement qui vous attend. L’accès aux différents niveaux se fait sans escaliers, en utilisant les 4 ascenseurs et les 3 tapis roulants inclinés.

Comme toute planète, Ylium se veut attractive et constituer un nouveau point de ralliement pour les Sablais bien évidemment, mais également des Vendéens dans leur ensemble. Son infrastructure à dimension régionale peut lui permettre d’accueillir et de satisfaire plus de 6 millions de visiteurs chaque année…

YLIUM - 2

Suite à Lire dans le Magazine de La Roche-sur-Yon n°14 – Parution décembre 2019

Une sablaise Typique à l’Esprit Déco… Habiter en Vendée.

HABITER EN VENDEE 1

Élégante, blottie entre deux commerces, cette maison de ville abrite derrière sa façade art déco une rénovation de grande qualité. Réalisée sous la houlette du cabinet Patrimoine et Architecture, la mise en œuvre a demandé ingéniosité, capacité d’adaptation et un bel esprit créatif…

Un défi architectural

On ne la remarquait pas forcément en déambulant dans cette rue des Sables d’Olonne. Une façade étroite et grisâtre, engoncée entre un immeuble et une supérette de quartier. Construite dans l’entre deux guerres, cette sablaise typique au style art déco avait déjà connu quelques transformations par le passé. Ses nouveaux propriétaires ont cependant su déceler en elle le potentiel pour en faire un belle résidence secondaire de centre-ville. « La demande était double » explique Jean-Baptiste Grelet, du cabinet de maîtrise d’œuvre Patrimoine et Architecture, « agrandir la superficie d’habitation et lui redonner son style originel. » Avec un challenge supplémentaire : réutiliser au maximum les éléments et matériaux d’origine.
Ainsi, de 84 m2 la superficie d’habitation passera à 138 m2 grâce à une surélévation du bâti initial (création d’un 2e étage) et par la transformation de l’ancienne véranda. Le tout sur une parcelle de seulement 113 m2.

HABITER EN VENDEE 2

habitre en vendee 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet

• Résidence secondaire
• Superficie parcelle : 113 m2
• Superficie initiale du bâti : 84 m2
• Superficie après rénovation : 138 m2
• Nombre de chambres : 6 de 8,5 m2 à 11,5 m2
• Surélévation : ossature bois isolée par l’extérieure
• Ouvertures mixtes alu / bois – volets intérieurs

HABITER EN VENDEE 4

 

Suite à Lire dans le magazine HABITER EN VENDEE n°12 , parution Octobre 2019.

En vente 4,50 € dans les maisons de presse.

Salon de la Maison • 25-26-27 Octobre aux Sables d’Olonne, Vendée

Salon de la maison

Le salon de la Maison revient au Centre de Congrès des Atlantes pour une 21e édition qui s’annonce toujours aussi riche en nouveauté.

Près de 60 exposants vous présenteront leur savoir-faire. Habitat, décoration, ameublement, construction, rénovation, aménagements extérieurs et intérieurs ou encore matérieux écologiques…

Il y en aura pour tous les goûts !

A découvrir également : l’espace « Déco Design » et l’espace « Créateur ».

Le magazine « HABITER EN VENDÉE » sera offert à tous les visiteurs.

ENTREE GRATUITE

Sébastien SIMON, un sablais à la conquête du monde !

Sebastien SIMON

UN SKIPPER 100% VENDÉE
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Sébastien Simon n’est pas du genre à traîner en chemin. En à peine cinq ans sur le très exigeant circuit Figaro, il décroche le graal : la victoire sur la Solitaire URGO Le Figaro 2018. Il a 28 ans. Hasard ou destin, l’arrivée victorieuse a lieu à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, à quelques kilomètres de chez lui. Et sur l’eau pour l’accueillir, Vincent Riou à bord de son IMOCA PRB. La carte postale est jolie et promet déjà une belle histoire. Celle de Sébastien, originaire des Sables d’Olonne qui, après avoir vu la course partir et revenir dans son jardin, voit son rêve de Vendée Globe devenir réalité. Ultra-motivé mais conscient du défi à relever, le skipper vendéen s’entoure de personnes d’expérience pour son nouveau projet : participer au Vendée Globe 2020.
Vincent Riou, skipper de PRB pendant 16 ans, vainqueur du Vendée Globe 2004-2005, devient directeur technique du projet et Juan Kouyoumdjian, architecte naval de renommée internationale, a dessiné le monocoque de 18,28m. Impliqués depuis plus de 15 ans dans la voile, les groupes Arkéa et Paprec s’unissent pour permettre à Sébastien de relever le plus grand défi de sa vie sportive.

SEBASTIEN SIMON 2

LES BONS PLANS DE SÉBASTIEN SIMON
Très attaché aux Sables d’Olonne où il revient dès que possible, Sébastien y a ses habitudes. Fan de sports de glisse et de sport en général, il nous livre ses bons plans dans la région : « LE spot de surf c’est Bud Bud près de Longeville sur mer. La vague est puissante et il y a un beau shorebreak. Pour le footing, direction Cayola pour un parcours le long de la mer. J’aime beaucoup le côté sauvage de cet endroit. Quand je rentre aux Sables d’Olonne, en général c’est pour prendre du temps pour moi et retrouver mes amis. Cela peut se faire avec une séance de squash à Espace Form, c’est un sport cardio et ludique ! Mais aussi autour d’un dîner, à La Cabane par exemple. Ce bar à huitres à Brem-sur-Mer est tenu par mon entraîneur d’Optimist lorsque je naviguais au SNS (Sports Nautiques Sablais). »

 

« Les IMOCA sont des bateaux très technologiques. Je m’appuie vraiment sur l’expérience de Vincent qui est directeur technique du team ARKEA PAPREC. Nous courrons ensemble la prochaine transat Jacques Vabre. »

BATEAU PAPREC
LE MOT DE VINCENT RIOU
Sous les couleurs de l’entreprise vendéenne PRB, Vincent Riou est entré dans le cercle fermé des vainqueurs du Vendée Globe le 2 février 2005. Aujourd’hui, il a mis sa carrière de skipper entre parenthèses pour accompagner Sébastien Simon dans la construction de son bateau et dans sa préparation pour le Vendée Globe. Un rôle nouveau qui l’enthousiasme tant il sent chez Sébastien Simon, la capacité à écrire, à son tour, une magnifique histoire sur le Vendée Globe.
« J’ai un rôle de conseiller et d’observateur privilégié. L’objectif est que Sébastien s’approprie le bateau en toute sécurité, avec un bon guide. C’est plutôt sympa, je le vois découvrir cette machine et l’utilisation de ces bateaux qui sont assez techniques.
Sébastien est un grand sportif, je n’ai aucun doute là-dessus. Il a fait complètement ses preuves en gagnant la Solitaire URGO Le Figaro mais on savait déjà avant qu’il était mature. Il fallait passer le dernier échelon et transformer des compétences en un résultat, ce qu’il a su faire l’an dernier. Cette victoire lui a amené de la confiance pour la suite et l’a liberé de pas mal de choses. Cela va lui permettre de se concentrer à fond sur son projet IMOCA et sa préparation au Vendée Globe. »

Suite à lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

TALENTS CHAUMOIS, Vendée. Et voici Carole !

 

CAROLE

Carole

Peindre est le moyen que j’ai choisi pour mettre de la poésie dans tout ce qui m’entoure. Avant la beauté, c’est une touche de pureté que je recherche. J’utilise très souvent la couleur blanche pour apporter cette touche fraîche. Revenir aux inspirations de l’enfance, un univers merveilleux et doux, poétique.
Lorsque je peins, j écoute énormément de musique, surtout des musiques de film,
Michel Legrand, Ennio Morricone, qui m’offrent tous les possibles.
Je suis fascinée par l’Art déco et l’art Nouveau, Klimt, Tamara de Lempicka ; d’elle j’aime la langueur et la sensualité des sujets, la rondeur des lignes ; de lui j’aime les dorures et les décors façon céramique.
Mes sujets sont principalement la féminité, les voiles sur la mer, les scènes de vie sablaise mais également l’exotisme, le paradis originel.
C’est un mélange de tout cela et ces inspirations me semblent inépuisables !

TABLEAU CAROLE

A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

TALENTS CHAUMOIS, Vendée. Découvrez Mireille…

MIREILLE

Mireille

Tout d’abord le dessin…
Depuis toute petite jusqu’à la création de mon atelier en 1995 où l’univers de la décoration m’amène naturellement vers celui de la peinture.
Du figuratif à l’abstrait tout m’inspire : la mer, les fleurs, les visages, la matière, les couleurs la rouille…
Cocteau disait « La beauté au quotidien rend la vie meilleure » , j’en suis sûre. Tout comme la musique si importante dans la créativité, je peins souvent en écoutant du jazz, pour moi la musique du bonheur…Nougaro, Jonasz, Cabrel, Lavillier et tant d’autres m’accompagnent selon mon état d’esprit.
Mon atelier est aussi un lieu ouvert aux amis, aux rencontres, aux moments festifs qui font bien sûr partie de cette vie d’artiste ou le partage est si important.

TABLEAU MIREILLE

A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019