Benoit Benazet, Directeur du Fuzz’Yon s’apprête à relever un nouveau défi

BENOIT BENAZET

À 46 ans, le directeur du Fuzz’Yon, la salle des musiques actuelle yonnaise, s’apprête à relever un nouveau défi. Depuis de longs mois maintenant, son équipe et lui préparent la transition entre la petite salle de 300 places de la rue Pasteur, et un nouvel équipement qui accueillera en 2021 plus de 800 spectateurs, quartier de la gare. L’occasion de revenir sur le parcours de ce passionné de musiques, toujours aussi avide de découvertes et d’envie de partage.

Certains tombent dans la marmite dès le plus jeune âge. Pour Benoit Benazet, il faudra attendre l’adolescence pour avoir la révélation qui conditionnera toute une carrière et probablement toute une vie.
À la transition des années 70 et 80, on n’écoute peu de musique dans la famille Benazet. « Mon père était instituteur, ma mère secrétaire de mairie. J’écoutais ce que mes frères passaient sur la platine. »
Adolescent, Benoit commence à donner la main bénévolement à l’office sociale et culturelle de Fontenay-le-Comte, sa ville natale. « La présidence était assurée par un voisin de mes parents. J’y ai découvert le théâtre, le cinéma et la musique. » Assidu des manifestations auxquelles il participe, c’est à l’occasion d’un concert que le choc se produit. « C’était en 1986. Ça s’appelait Gun Club, un groupe américain qui inspirera Noir Désir… »

Un projet de vie

À partir de là, le jeune homme prend conscience de ce que la musique peut lui apporter en terme de sensations, de découvertes, d’expériences. Si à 14 ans on le laisse peut sortir, dès les années lycée attrapées, il fréquente les salles de spectacles, là où ses copains traînent plutôt dans les bars et les discothèques. Et malgré son peu de moyens, il commence à dévorer toutes les publications musicales qui lui tombent sous la main. « Pour me faire un peu d’argent, je ramassais des escargots qui étaient ensuite revendus à des restaurants. »
Pas trop de sous non plus pour acheter beaucoup de disques. Pourtant le jeune homme forme son oreille à la moindre occasion. « Il y avait un disquaire génial à Fontenay. C’était l’époque où tu pouvais prendre un disque dans le rayon, le poser sur la platine, mettre ton casque et écouter ! »
La passion s’envisage rapidement comme carrière professionnelle possible. Bac en poche, Benoit Benazet intègre l’Université de Poitiers pour des études de droit. Puis Bordeaux et la gestion des actions culturelles. Et enfin Angers, où il décroche un master 2 en direction de projet orienté musiques actuelles. Pendant ces années d’études, celui qui fait ses devoirs le walkman sur les oreilles, voit déjà la scène musicale évoluer. « J’ai vu arriver la seconde vague hip-hop à la fin des années 80. Celle qui a révélé NTM*, IAM et Assassin. Puis les musiques électroniques, d’abord dans les festivals, aux Transmusicales de Rennes notamment. »

De Fontenay à Fuzz’Yon

Les rencontres s’enchaînent également et créent des opportunités. Au milieu des années 90, Benoit travaille comme intermittent sur différentes manifestations et se retrouvent dans les coulisses d’AC/DC et de Noir Désir.
En 1997, juste retour des choses, il est engagé à Fontenay-le-Comte, dans l’association qui lui a fait découvrir la musique. « Je gérais entre autres la communication et je secondais le programmateur du festival qu’organisait l’asso. » Un festival qui fermera ses portes en 2001.
La fin de cette histoire sera le commencement d’une autre. En 2002, il intègre le Fuzz’Yon comme programmateur. Une salle dont il prendra la direction le 1er avril 2004.
À son arrivée à La Roche, la salle des musiques actuelles organise également Microcosm, un festival qui aura du mal à se faire une place et qui s’arrêtera en 2007. « Les débuts ont été un peu compliqués. Mais depuis 2010, la programmation du Fuzz’Yon est bien installée et nous franchissons une étape à chaque saison. » Le nouveau directeur recentre alors son action sur le projet d’une nouvelle salle, déjà…

Découvrir et partager

La qualité du travail paye. Tant en programmation qu’en accueil technique des groupes, la salle yonnaise n’a rien à envier à n’importe qu’elle autre structure identique en France. « C’est l’aboutissement d’un travail de défrichage et de découverte de longue haleine. En 2002, nous proposions 22 concerts par an. Aujourd’hui, nous en sommes à près de 50 et l’association compte 672 adhérents. Ce qui manque désormais, c’est un vrai outil de travail pour les artistes et pour le public. »
Car c’est là la principale motivation de Benoit. Faire découvrir et partager ses découvertes avec le public. « Nous avons réussi à changer le regard que pouvaient avoir certaines personnes sur notre salle et sur les musiques actuelles en général. Nous avons des comptes à rendre car nous utilisons de l’argent public, mais nous continuerons à défendre notre ligne. »
Cette ambition, Benoit Benazet et l’équipe du Fuzz’Yon vont pouvoir continuer à l’assouvir avec une nouvelle salle. « C’est un projet qui a mis longtemps à voir le jour. Un projet souvent repoussé mais qui est l’aboutissement de 15 années de travail. »

CHRISTINE AND THE QUEENS

Des regrets et un espoir

L’avenir reste donc ouvert et optimiste pour Benoit, malgré les évolutions du monde de la musique. En effet, l’arrivée du numérique a fait chuter les ventes d’albums. Et pour compenser, les artistes ont considérablement augmenté leur cachet. Un coup dur pour le budget des programmateurs. Cependant, l’arrivée de ce nouvel équipement est une chance à saisir « La plus belle histoire reste à écrire, pour la ville, pour le département. Nous allons pouvoir programmer quelques têtes d’affiches de la scène française et internationale. » Des concerts qui donneront une plus grande visibilité à la salle, sans empêcher l’action de défrichage, et de promouvoir les petites formations locales ou régionales.

Une page se tourne donc pour la salle yonnaise et son directeur. L’occasion de faire un bilan et de regarder un peu dans le rétroviseur. « Il y a tant de groupes que j’aurais aimé programmer. À Fontenay, je suis passé à deux doigts de Nirvana. J’aurai aussi voulu accueillir le groupe américain Fugazi. » Benoit préfère toutefois garder en mémoire les belles rencontres. « J’ai eu la chance de pouvoir avoir certains artistes avant qu’ils ne deviennent inaccessibles ! » Parmi eux on compte Charles Bradley, Sharon Jones ou Arno. Mais encore Christine and The Queens, Selah Sue, Catherine Ringer…

Depuis 2016, Benoit Benazet est aussi en charge de la programmation du festival R Pop, à La Roche-sur-Yon.

FESTIVAL R POP

A Lire dans le Magazine de La Roche-sur-Yon n°14 – Parution décembre 2019

Le Festival international du Film de La Roche-sur-Yon a désormais tout d’un grand !

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM

« J’ai 10 ans ! »

Le Festival international du Film de La Roche-sur-Yon a fêté ses 10 ans d’existence en octobre 2019 et force est de constater que depuis l’origine, le festival a bien grandi. 

Ainsi la fréquentation a doublé depuis 2014, passant de 14 000 spectateurs à plus de 27 000 en 2018, sa réputation ne cesse de s’affirmer et le place aujourd’hui parmi les festivals français importants.

Le secret de cette réussite est double.

Tout d’abord, La Roche-sur-Yon est une ville qui depuis longtemps aime le cinéma et les Yonnais fréquentent assidûment les salles obscures. Ainsi en 2016, avec une moyenne de fréquentation annuelle de 8,7 entrées par habitant, elle se classait troisième des villes les plus cinéphiles de France, derrière Paris et Avignon.

FESTIVAL DU FILM 3

Autre explication de cette réussite, la présence depuis 2014 à la tête du Festival, de celui qui est également depuis cette année le directeur de la Quinzaine des réalisateurs, l’une des sélections parallèles du Festival de Cannes, Paolo Moretti. Le plus Italien des Yonnais et le plus Yonnais des Italiens, a su dessiner les contours d’un Festival qui a peu à peu imposé son ouverture, son éclectisme et sa diversité. Et cela plaît.
Aux spectateurs yonnais, mais aussi au monde du cinéma qui n’hésite pas à faire du Festival yonnais celui des avant-premières nationales et il n’est plus rares de voir en octobre à La Roche-sur-Yon, des films qui seront Oscarisés au mois de mai suivant. Aux personnalités du monde du cinéma enfin, qui n’hésitent plus à répondre à l’invitation du Festival et viennent régulièrement à la rencontre du public vendéen.

C’est ainsi que sont venus ces dernières années, l’égérie de la Nouvelle-Vague Anna Karina, les réalisateurs Bruno Podalydes, David O’Reilly et Quentin Dupieux et les actrices et acteurs Karine Viard, Valeria Bruni-Tedeschi, Ethan Hawke, Vincent Lindon et Lambert Wilson.

FESTIVAL DU FILM 2

Bon anniversaire et longue vie au Festival International du Film de La Roche-sur-Yon.

A Lire dans le Magazine de La Roche-sur-Yon n°14 – Parution décembre 2019

Une ambassade gastronomique écossaise au coeur de la Vendée

René DRAPEAU

 

Dépaysement assuré dans cette accueillante bâtisse dressée devant la gare de la Roche-sur-Yon. Tout ici vous embarque : couleurs, saveurs, décoration et surtout l’esprit « so british » de Margaret et René Drapeau.
La carte recèle bien des trésors gastronomiques écossais dont le célébrissime Highland steak d’Aberdeen (Angus Beef) qui a fait la renommée de l’établissement. Mais bien d’autres plats raviront les amateurs d’une cuisine maison réalisée à partir de produits frais. Surtout, ne quittez pas le Marie Stuart sans goûter le Gaelic Coffee.

 

Salle MARIE STUART

Le Marie Stuart vous propose la recette  « CLOOTIE DUMPLING Au Butter Scotch ».

CLOOTIE DUMPLING au butter scotch

 

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande n°2 la recette complète proposée par le restaurant.

Parution juin 2019 et en vente 5,20 € dans les maisons de presse.

Entendre, L’expérience et la technologie au service de votre audition à Challans en Vendée.

Entendre 2

Le centre Entendre, toujours au fait des dernières technologies, met au cœur de ses préoccupations le suivi du malentendant.

Entendre 1

Installé dans le centre commercial des Ormeaux à Challans depuis 15 ans, Rozenn Danet, audioprothésiste diplômée d’Etat, et Nadine vous accueillent du mardi au vendredi.
Venir dans ce centre exclusif, c’est l’assurance de trouver une gamme variée d’aides auditives. Tous les fabricants sont référencés afin de proposer des produits adaptés aux besoins et au budget de chacun.
Ces appareils auditifs s’accompagnent de nombreux services, indispensables à un appareillage réussi : essai gratuit des dernières aides auditives(1), suivi tout au long de la durée de vie des appareils auditifs, entretien et contrôles réguliers, garantie et assurance 4 ans incluses (2), assistance nationale (3)…
Accueil, écoute du patient, disponibilité et prise en charge sur le long terme sont les valeurs au cœur de la démarche du centre Entendre, qui associe technologies performantes et qualité du contact humain.

Entendre 3

(1) Essai sur prescription médicale. (2) Voir conditions dans votre centre Entendre. Hors appareils CMU. Sauf accords spécifiques. (3) Voir conditions dans votre centre Entendre. Laboratoire de Correction de la Surdité – RCS 328 375 837 – Octobre 2017

Audition Pierre MOYON
ENTENDRE challans – rue des salles
centre commercial les ormeaux – 02 51 26 03 06

LES SABLES – 02 51 90 75 76
LA ROCHE-SUR-YON – 02 51 05 58 76
LUÇON – 02 51 30 32 41
ST-GILLES – 02 51 60 49 35
www.entendre.com

A lire dans le Magazine de Challans, Mer et Marais n°1, Parution Avril 2019

2020, un bon millésime pour la Compagnie S’Poart ! La Roche-sur-Yon Vendée.

COMPAGNIE S'POART

Depuis 25 ans, l’Association Break Danse Yonnaise représente le mouvement hip hop au sein du paysage culturel de la préfecture vendéenne. Elle forme chaque année près de 250 élèves, jeunes et adultes, à cette culture urbaine venue des États-Unis. Née de cette initiative, la compagnie S’Poart* porte son nom et celui de la ville sur les scènes de la danse contemporaine, en France comme à l’étranger. Depuis 2007, le chorégraphe Mickaël Le Mer, enfant des quartiers périphériques de La Roche, en assure la direction artistique.

COMPAGNIE S'POART 2

Andréa Mondoloni et deux des danseurs qui l’accompagnent sur Butterfly, lors d’une séance de répétition publique au Grand R Scène Nationale de la Roche-sur-Yon.

À l’évocation du hip hop, les images qui nous viennent à l’esprit sont encore souvent celles de jeunes Afro-Américains, casquettes vissées sur la tête, dansant à même le sol sur les trottoirs des grandes cités de verre. Et si aujourd’hui la pratique a beaucoup évolué, c’est de cette façon que cette culture urbaine a débarqué, au début des années 90, dans les quartiers populaires yonnais. « C’était à l’époque de la deuxième vague hip hop » se rappelle Mickaël Le Mer. « Celle de l’émergence du rap français et du support CD, rendant plus accessible la diffusion de cette musique. »

Mickael LE MER

Mickaël Le Mer, lors d’une répétition publique de Butterfly sur le plateau du Grand R Scène Nationale à la Roche-sur-Yon.

Le mouvement, né au États-Unis pendant les années 70, avait déjà fait une première percée en France en 1984, notamment avec l’émission de télévision H.I.P- H.O.P animée par Sidney.
Comme partout en France, les jeunes Yonnais succombent alors à l’engouement pour cette nouvelle forme d’expression artistique. Tout commence en 1993 à l’initiative de Fabrice Priouzeau et d’Abdel Himéda, fondateurs de l’Association Break Danse Yonnaise. « Ils proposaient des cours de danse au club de jeunes Le Rancard. J’y suis arrivé en 1994, avec quelques copains de l’époque. » C’est là, aux pieds des tours de la Cité d’Alluchon, que le jeune homme de la Vallée Verte fait ses premières armes. « Il y avait également des jeunes de la Garenne, de la Vigne aux Roses… Pour la plupart, nous nous connaissions déjà avant. »
Les choses s’enchaînent alors rapidement, et un événement va précipiter le destin de Mickaël et de ses camarades. La même année, au cœur de la ville, un nouvel édifice vient de sortir de terre. Une salle de spectacles, qui ne s’appelle pas encore le Grand R, ouvre ses portes sur un immense plateau destiné au théâtre et à la danse. « Dès la première programmation, le hip hop a été à l’honneur. Sonia Soulas, responsable de la programmation danse, fait venir Sobédo, une pièce de la compagnie Aktuel Force, pionnière de la danse hip hop en France  ». Celle qui est aujourd’hui directrice adjointe de la scène nationale fait même venir les danseurs pro jusque dans la salle de la maison de quartier, échanger avec les jeunes Yonnais.

Les premiers stages et formations, proposés par Sonia, sont alors lancés. Ils initieront deux ans plus tard le premier spectacle de cette bande de potes des quartiers de La Roche, qui le présenteront au nom de la toute nouvelle compagnie S’Poart.
En 2002, une nouvelle étape est franchie. « Nous avons présenté Extra Luna, notre premier spectacle pro.
À l’époque, tout le monde avait lâché son boulot ou ses études pour cette création. Nous en avons fait près de 90 représentations durant les 5 premières années. »
En 2007, Mickaël Le Mer prend la direction artistique de la compagnie S’Poart et présente In Vivo, sa première création en tant que chorégraphe. Une pièce qui recevra le second prix du jury au concours de danse contemporaine « Reconnaissance  ».
Un projet en entraîne un autre. Les portes de l’étranger s’ouvrent. Na Granni, la création suivante, entraînera la compagnie en Russie. Puis ce sera le Brésil, l’Allemagne, le Maroc, la Suisse, l’Inde ou encore la Chine…

Mais ce qui est à l’origine de cette belle aventure est toujours présent
La compagnie continue sa mission d’ambassadrice de la culture hip hop. Chaque année, près de 250 jeunes et adultes, suivent les cours dispensés par l’association. « Plusieurs jeunes passés par chez nous sont aujourd’hui professionnels. La transmission est toujours notre axe prioritaire. Certains pensaient que le hip hop ne serait qu’un phénomène de mode, mais c’est un mouvement de fond. » Un mouvement qui va encore s’accentuer avec l’entrée du breakdance comme discipline officielle aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris.

COMPAGNIE S'POART 3

Extension est une pièce collaborative faisant intervenir professionnels, amateurs et non danseurs. Sa version yonnaise sera présentée à l’occasion de la prochaine édition du festival Colors.

Suite à Lire dans le Magazine de La Roche-sur-Yon n°14 – Parution décembre 2019

Une véritable Institution ! Le Clem à La Roche-sur-Yon, Vendée.

Arnaud MENANTEAU

Institution Yonnaise depuis plus de 30 ans, le « Clem » doit sa réputation aux plats « maison » élaborés à partir de produits frais et locaux préparés avec le savoir-faire de ses cuisiniers. Côté salle, vous choisirez parmi les différents espaces rénovés pour passer un moment privilégié : La brasserie à la Parisienne, service rapide et convivial, les salons privatifs de l’étage pour le plaisir ou pour le travail dans un cadre feutré, la véranda plein sud et sa déco bistrot d’antan et pour les beaux jours la grande terrasse où il fait si bon prendre un repas, un café ou déguster les fameuses glaces du Clem.

 

SALLE LE CLEM

Le Clem vous propose la recette  « Filet de bar, sauce au Noilly et ses petits légumes ».

 

Filet de Bar

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande n°2 la recette complète proposée par le restaurant.

Parution juin 2019 et en vente 5,20 € dans les maisons de presse.

Jeu des rois et roi des jeux, le jeu d’échecs à La Roche-sur-Yon. Vendée

ECHECS LA ROCHE1

Le jeu d’échecs est tout à la fois un jeu, un sport, un art et une science. Activité millénaire, il se pratique dans le monde entier et à tous les âges, comme un divertissement ou une activité sportive de haut niveau. Ainsi, ce ne sont pas moins de cinq millions de parties qui sont disputées sur internet chaque jour.

Des échecs, on n’épuise jamais l’apprentissage et ses vertus sont bien connues. La pratique du jeu d’échecs favorise la concentration, la pensée logique, la mémoire, l’estime de soi, la créativité et l’autonomie dans la prise de décision. Rien de plus indiqué pour garder l’esprit en éveil et, dans une époque de concentration détériorée chez bien des enfants, pour se doter de facultés mentales renforcées. C’est pourquoi le jeu d’échecs fait partie intégrante des matières scolaires dans bien des pays.

Le jeu d’échecs peut également constituer un formidable spectacle.

ECHECS LA ROCHE3

Pour célébrer le 250ème anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte, la « ville napoléonienne », La Roche-sur-Yon a décidé de créer un grand événement échiquéen, avec la tenue en février 2019, du premier Trophée Napoléon des Échecs dans l’auditorium et l’atrium du CYEL, puisque l’empereur est connu comme étant un amateur du jeu d’échecs et qu’un début de partie porte encore le nom d’ouverture Napoléon.

À cette occasion, la ville de La Roche-sur-Yon retrouvait un événement d’importance autour du jeu d’échecs, les derniers remontant à plus de dix années déjà, avec des tournois de maîtres en 2006 et 2007 et surtout les championnats de France jeunes en 2008.

CHAMPIONNAT DE FRANCE

Quatre cents spectateurs, fans mais aussi curieux de découvrir les échecs de haut niveau, se sont donc retrouvés au CYEL pour assister à un match-exhibition original, suivi d’une partie simultanée géante opposant quatre maîtres à cent joueurs amateurs en même temps.
L’affiche était prometteuse, entre un possible candidat au titre mondial et un jeune espoir du jeu. Sur scène, pour se disputer le trophée, rien moins que le meilleur joueur français de tous les temps, Maxime Vachier-Lagrave, numéro cinq mondial et le junior Néerlandais, Jorden Van Foreest, champion des Pays Bas. Il s’agit sans aucun doute du plus fort match d’échecs jamais disputé à La Roche-sur-Yon…

…Suite à Lire dans le Magazine de La Roche-sur-Yon n°14 – Parution décembre 2019

La Maison du Crédit (Vendée) : Une solution simple pour gagner du temps… et de l’argent !

 

MAISON DU CREDIT

Se lancer dans un projet d’achat immobilier, de construction ou de rénovation, n’est jamais chose facile. Faire appel à La Maison du Crédit vous facilitera les démarches.

Installée depuis plus de 13 ans aux Sables-d’Olonne et à La Roche-sur-Yon, La Maison du Crédit propose, sans frais ni honoraires, un accompagnement gratuit et personnalisé de tous vos projets immobiliers, de répondre également aux aléas de la vie (rachat de prêt, de soulte, divorce). Un partenaire professionnel et expérimenté, vous aidera à trouver les meilleures solutions de financement, et saura vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches.

La Maison du Crédit se propose d’étudier en amont, le financement de votre futur projet. Pour que votre rêve devienne enfin réalité, tel que vous l’imaginez !

MAISON DU CREDIT1

 

Simple, efficace & gratuit

Encore trop souvent méconnu et entaché d’idées reçues, suscitant parfois la méfiance, le recours à une société de courtage offre pourtant bien des avantages.
Face à un changement régulier des offres proposées par les banques et une évolution constante de la législation, il est difficile de connaitre la banque qui proposera les meilleures conditions lors de la réalisation de votre projet.
Le courtier vous conseille également pour l’assurance de votre prêt immobilier. En effet, il étudiera différentes offres d’assurance avec des garanties équivalentes à celles proposées par la banque afin de diminuer le cout de votre crédit.
« Le financement n’est pas notre seule mission, nous vous informons des différentes aides, notamment, le prêt à taux zéro, passeport accession, Eco-PTZ, prêt employeur… » précise Angélique Picard, responsable de La Maison du Crédit des Sables d’Olonne.
Beaucoup pensent qu’ajouter un intermédiaire est synonyme de frais supplémentaires, ce qui n’est pas le cas à La Maison du Crédit. Depuis 13 ans, le concept de La Maison du Crédit reste inchangé : aucun frais de courtage n’est supporté par les clients.
« Comme l’ensemble des courtiers en prêt immobilier, nous sommes commissionnés par la banque qui financera votre projet, la différence est que nous ne prenons pas d’honoraire clients » explique Angélique Picard.
Forte de son expérience, La Maison du Crédit a su tisser un important réseau avec de nombreux partenaires bancaires, lui permettant ainsi, de négocier pour vous les meilleures conditions, notamment grâce à sa connaissance de la politique commerciale de chaque banque.
« Nous avons plusieurs missions mais qu’un seul objectif, la satisfaction de nos clients. Ce qui explique, que nous travaillons principalement par recommandation » précise Angélique Picard.
Force est de constater que l’expertise de La Maison du Crédit vous fera gagner du temps, économiser de l’argent et vous apportera la sérénité, ce qui n’a pas de prix…

 

52 av du Général de Gaulle • 85100 LES SABLES D’OLONNE • Tél. : 02 51 90 08 42
33 rue Salvador Allende • 85000 LA ROCHE-SUR-YON • Tél. : 02 51 41 44 81

www.lamaisonducredit.net

A Lire dans le magazine HABITER EN VENDEE n°12 , parution Octobre 2019.

En vente 4,50 € dans les maisons de presse.

La Roche-sur-Yon : NOEL EN FETE ! Vendée.

NOEL EN FETE

Voici, parmi les nombreux spectacles et animations proposés en fin d’année, quelques rendez-vous à ne pas manquer …
Une croix sur vos agendas s’impose !

Samedi 21 Décembre

MOZ DRUMS
Percussions lumineuses
Cinq musiciens aux costumes pailletés vous embarquent dans un univers fait de rythmes endiablés et d’effets de lumières ! Les couleurs des percussions et des costumes s’animent et s’illuminent en interaction avec les rythmes des instruments : tantôt rouges, tantôt bleus ou verts, ces drôles de personnages évoluent sur des chorégraphies étonnantes. Parfois même, quelques nuages de fumée à la bonne odeur de barbe-à-papa viennent agrémenter la performance des artistes et réjouir les narines des spectateurs !
Place Napoléon à 16 h • Aux Halles à 17 h.
Rue Clemenceau à 18 h.

LA REINE DES NEIGES CIE TURBUL
Une rencontre lumineuse
Dame blanche haut perchée sur ses échasses, à la fois mordante comme la glace, fondante comme la neige, elle déambule avec la lenteur d’une poupée sur boîte à musique. Elle évolue dans l’ambiance sonore mélodique et cristalline d’un musicien au steel drum, qui improvise autour des chants de Noël et de l’imaginaire de l’hiver.
Rue Clemenceau à 14 h 30 et 17 h 30.
Place Napoléon à 15 h 30 • Aux Halles à 16 h 30.

Dimanche 22 Décembre
« FLOCKY, L’ÉTOILE DES NEIGES »
JACQUES COUTURIER ORGANISATION
Conte pyromusical
Il était une fois Flocky, le petit flocon de neige, qui rêvait de faire partie de la grande parade des flocons du Grand Nord, la nuit du 24 décembre. Mais Flocky n’était encore qu’un minuscule flocon, bien fragile…
Prêt à tout faire pour suivre le grand bonhomme rouge dans son périple autour du monde, Flocky n’écoute que son courage et se retrouve emporté dans une merveilleuse aventure à la poursuite de son rêve. Une création originale pour inviter à la féérie de Noël.
Place Napoléon à 18 h.

A Lire dans le Magazine de La Roche-sur-Yon n°14 – Parution décembre 2019

Les lettres de Noblesse d’un chocolatier en Vendée. Maison Gelencser

 

MAISON GELENSCER 1

Depuis 50 ans sur 3 générations, la Maison Gelencser, régale dans la tradition, les amoureux des émotions gourmandes. La sélection des meilleurs ingrédients, le soin et l’attention apportées à la fabrication, l’élégance de la présentation, font l’excellence de nos réalisations. Une large gamme de chocolats, glaces, confiseries font partie du savoir-faire maison.

Patrick Gelencser, torréfacteur de fèves de cacao, utilise des anciennes machines rares et authentiques des années 50/60 pour fabriquer son chocolat artisanal, méthode appelée « Bean to Bar » visible au travers du Musée du chocolat à La Roche-sur-Yon. L’objectif de ce procédé traditionnel est la recherche de qualité et la fabrication d’un produit artisanal.

MAISON GELENSCER 2

Gelencser entre ainsi dans le cercle très fermé des chocolatiers français au nombre d’une trentaine.

Ces différents chocolats vous feront voyager à travers les plantations du monde et vous découvrirez une large palette aromatique unique à chaque tablette.

MAISON GELENSCER 3
Une liste des ingrédients réduite au plus simple : Cacao et sucre. Des heures d’expérimentation et de la précision dans toutes les nombreuses étapes de la fabrication. C’est de cette alchimie, que naît la saveur des chocolats Gelencser !
Au travers le musée du chocolat à  La Roche-sur-Yon, vous pouvez découvrir tous les secrets du chocolat et ainsi partager avec nous, notre passion.

Gelencser Chocolatier
Place du Champ de Foire – 85300 Challans
www.chocolats – gelencser.com

MAISON GELENSCER 4

MUSÉE DU CHOCOLAT
38 rue Paul-Émile-Victor – Espace Bell – 85000 La Roche-sur-Yon
02 51 24 22 40

 

A lire dans le Magazine de Challans, Mer et Marais n°1, Parution Avril 2019

Ylium, Une nouvelle planète se lève à l’ouest ! Les Sables d’Olonne Vendée.

YLIUM VENDEE

Depuis novembre 2019 s’est ouvert aux Sables d’Olonne, un espace commercial et de loisirs inédit en Vendée, Ylium.

Difficile de définir Ylium.
Une zone commerciale ? Bien entendu puisqu’elle englobe et prolonge l’ancienne galerie « Leclerc Les Olonnes ».
Une galerie marchande ? Certainement puisque ce sont 40 nouvelles enseignes qui ouvrent leurs portes, portant ainsi le nombre de commerces présents sur le site à plus de 70.
Mais Ylium c’est bien plus que cela.

YLIUM - 1

 

 

 

Pour la première fois en Vendée, sont rassemblés sur un même lieu, des espaces de loisirs, des commerces et des restaurants. C’est ce qui fait dire qu’Ylium est une véritable planète, pleine de surprises, de nouveautés et de diversité. On y trouve ainsi une quinzaine d’enseignes présentes pour la toute première fois en Vendée. C’est donc bien une offre nouvelle, attractive et complémentaire qui se développe à l’ouest du département au bénéfice des Vendéens. Ylium est également

un espace de vie, de détente, de sports et de loisirs. Les 7 restaurants présents jouent la carte de la complémentarité, puisqu’on y trouve une pizzeria, de la restauration asiatique, des tacos, une crêperie, un restaurant de burgers servis à table, un café snacking et début 2020 un restaurant à thème en roof top.

 

 

Une belle esplanade, couverte d’une lumineuse canopée en verre, relie tous ces restaurants aux autres commerces, produisant un effet dedans-dehors paysager, original et apaisant. Quant à l’offre de loisirs qui ouvre ses portes au début de l’année 2020, elle est tout aussi variée et exceptionnelle, puisqu’on trouve entre autres sur place : un bowling, un parc de trampolines, un espace de parcours « Ninja Warrior », une plaine de jeux pour enfants et une… vague de surf artificielle !

Ylium a tout d’une île fantastique. On n’y vient pas seulement pour faire ses achats, mais pour passer un moment, une journée entière qui sait.

Mais que serait le fantastique sans les facilités pratiques.
C’est pourquoi les accès routiers ont été multipliés et pour certains redessinés. Les 2 600 places de parking s’étendent sur 2 niveaux dont un en sous-sol, équipés d’un système de guidage dynamique qui vous fait trouver, sans difficultés et rapidement, la place de stationnement qui vous attend. L’accès aux différents niveaux se fait sans escaliers, en utilisant les 4 ascenseurs et les 3 tapis roulants inclinés.

Comme toute planète, Ylium se veut attractive et constituer un nouveau point de ralliement pour les Sablais bien évidemment, mais également des Vendéens dans leur ensemble. Son infrastructure à dimension régionale peut lui permettre d’accueillir et de satisfaire plus de 6 millions de visiteurs chaque année…

YLIUM - 2

Suite à Lire dans le Magazine de La Roche-sur-Yon n°14 – Parution décembre 2019

SALON DE L’HABITAT. Le Magazine « HABITER EN VENDEE » est offert aux visiteurs

Aff. SALON DE L'HABITAT