GGR : 3 participants encore en course

Après SLATS et VDH, ISTVAN KOPAR, TAPIO LEHTINEN et UKU RANDMAA sont encore en course vers Les Sables d’Olonne.

Istvan Kopar

Né le 8 mars 1953 à Budapest, Hongrie • Domicile : Delray Beach, Floride, USA • Pays d’inscription : USA

Istvan Kopar, américain d’origine hongroise, est un marin professionnel et un capitaine breveté de la Garde côtière américaine ayant parcouru plus de 60 000 miles à naviguer en solitaire. A ce jour, l’accomplissement dont il est le plus fier est son tour du monde en solitaire, sans escale et sans aide GPS en 1990/91. Il a été parmi les meilleurs de l’América 500- Columbus Transatlantic Race en 1992, et a remporté le Trophée Kapry en 1995 lors de l’Atlantic Rally for Cruisers (ARC).

« Une course sur mesure »

Il dit de la GGR : « Cette course est faite sur mesure pour moi. Mon premier héros et modèle était Joshua Slocum, le premier navigateur autour du monde en solitaire répertorié. Il n’avait pas de soutien à terre, pas de système moderne de navigation ni de communication. Les concurrents du Vendée Globe ou de la Volvo Ocean Race commencent à ressembler et à agir comme des astronautes dans l’espace, devenant de plus en plus isolés de la nature. Il existe une demande pour, et c’est bien. Cependant nous avons besoin de course comme la GGR pour maintenir notre héritage et notre savoir-faire. »

Istvan Kopar a fait l’acquisition de Puffin, en 2015, un voilier Tradewind 35 de 1986 conçu par John Rock, pour participer à la GGR. Istvan et son équipe ont mis à nu le bateau pour ajouter des couches de fibre de verre supplémentaires sur la coque afin d’améliorer sa résistance. D’autres modifications ont permis de réduire la taille du cockpit et d’améliorer le drainage, de rajouter un compartiment étanche à l’avant et des réservoirs d’eau fraîche complémentaires.  Pendant ces réaménagements, Istvan a enlevé sa montre, non seulement parce qu’elle le gênait à certains moments, mais aussi pour l’empêcher de compter les jours comme des minutes. Il a gagné le soutien nécessaire de ses amis et de l’industrie, en particulier Alexseal, Seahawk, Selden, Windpilot, Wempe, BaoBab Group, et Bayside Canvas. En novembre 2017, Puffin, a été remis à l’eau après une restauration complète de plus de 2 années. Il a fini ses essais en mer au large d’Oyster Bay, à New York, avant de repartir pour l’hiver et terminer les derniers préparatifs.

Le voilier a été repeint en un magnifique orange vif, et doit être remis à l’eau à la fin du mois de mars. Istvan partira ensuite pour une traversée transatlantique afin de compléter ses tests qualificatifs de 2 000 milles. Il prévoit d’établir son camp de base à Southampton, au Royaume-Uni avant le départ.

BATEAU KOPAR

Bateau
Nom Puffin
Type radewind 35 Cutter
Numéro 37
Conception John Rock
Construction Tradewind Yachts (NL)
LOA 35.01ft / 10.67 m
LWL 25.82ft / 7.87 m
Largeur 10.50ft / 3.20 m
Tirant d’eau 5.51ft / 1.68 m
Déplacement 19442 lbs / 8819 kg
Voilure 725 sq. ft / 67.35sq. m

Tapio Lehtinen

Né le 12 septembre 1958 à Helsinki, Finlande • Domicile : Helsinki, Finlande  • Pays d’inscription : Finlande

Le finlandais Tapio Lehtinen, marin de longue date, commença à naviguer sur des dériveurs Optimist à l’âge de 6 ans. Ancien commodore du Yacht Club Helsinfors Segelsällskap (HSS), il participa à la Whitbread Round- World 1981/2 puis à la Round Britain and Ireland catégorie 2 marins de 1985, à la course Transatlantique « 2- STAR » de 1986, ainsi qu’aux courses des Açores aller et retour en 1987 et des Bermudes en 2014.

Mon objectif 1er, terminer la course

Il dit de la GGR : « J’y participe parce que j’aime la voile et être en mer. J’accepte les défis mais je ne prends pas de risque. Je suis fier de bien me préparer et de naviguer à la voile. Je suis compétiteur, cependant je me rends compte que pour bien faire dans cette course, je dois d’abord finir. »

Tapio fera campagne avec son Benello Gaia 36, de Sparkman Stephens, précurseur du Nautor Swan 36, qui gagna la première One Ton Cup en 1965. En 2017, il a navigué de la Méditerranée vers la Finlande pour être préparé pour la course par le Nordic Refit Center à Larsmo.

Asteria est le plus ancien bateau de la flotte GGR. Il a subi une restauration complète pour répondre aux normes de la course, en enlevant le pont et en dépouillant l’intérieur en entier laissant une coque à nue, avant de reconstruire avec des cloisons et des armatures plus solides. Le voilier a été finalement terminé à la fin de mai, expédié d’Helsinki à Zeebrugge, en Belgique, pour rejoindre la Parade Nautique, le 14 juin 2018.

Bateau Tapio Lehtinen

Bateau
Nom Asteria
Type Gaia 36 Masthead sloop
Numéro 6
Concepteur Sparkman & Stephens
Constructeur Cantiere Benello (ITA)
LOA 36.00ft / 10.97m
LWL 25.50ft / 7.77m
Largeur 9.67’ / 2.95m
Tirant d’eau 6.00’ / 1.83m
Déplacement 15400 lbs / 6985 kgs
Voilure 540 sq. ft / 50.17sq. m

Uku Randmaa

Né le 6 février 1963 à Viljandi, Estonie • Domicile : Tallinn, Estonie • Pays d’inscription : Estonie

Uku Randmaa commença à naviguer à l’âge de 3 ans à bord du bateau de son père. En 1984, après avoir terminé la Tallinn Marine University avec un Master en poche, il reprit la compétition en régate à haut-niveau, puis navigua au large avec son voilier Hanse 430 Temptation. Partant pour un périple aller-retour en solitaire jusqu’en Islande, avant de naviguer en solitaire autour du monde avec escales entre 2011 et 2012.

Un navigateur – Gladiateur

Il dit de la GGR : « C’est un évènement de rêve – une course autour du monde pour de vrais gladiateurs. Pour moi, le bon côté est de participer ; le mauvais serait de ne pas finir. Si je ne gagne pas, alors le simple fait de terminer remplira mes rêves. »

Uku Randmaa avait prévu de concourir à la GGR sur le Rustler 36, Maibi mais il a ensuite émis quelques doutes. «Il est trop luxueux avec des ponts en teck, et un lourd équipement sur le pont avant – dont je n’ai pas besoin pour la course .” Ainsi, en décembre 2017, il a pris la décision d’acheter le Rustler 36 One and All, de Lionel Régnier, que le Français avait déjà réaménagé pour la GGR avant de se retirer de la course.

Bateau UKU RANDMAA

Bateau
Nom One and All
Type Rustler 36 Masthead sloop
Numéro 2
Concepteur Holman & Pye
Constructeur Rustler Yachts (UK)
LOA 35.33ft / 10.77m
LWL 26.92ft / 8.21m
Largeur 11.00ft / 3.35m
Tirant d’eau 5.50ft / 1.67m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kgs
Voilure 693 sq. ft / 64.38sq. m

A lire sur le magazine de la Golden Globe Race en ligne

GGR : Duo de tête • Route terre pour Mark SLATS et VDH

Mark Slats

Né le 8 avril 1977 à Darwin, Australie • Domicile : Wassenaar, Hollande • Pays d’inscription : Pays bas

Mark SLATS, né en Australie, puis installé aux Pays Bas depuis l’âge de 8 ans, est un navigateur ayant déjà fait un tour du monde. Véritable aventurier, pour lui rien n’est impossible. En 2017, il vend sa maison pour participer au Talisker Transatlantic Rowing Challenge. Remarquablement, Slats surmonta la déception de perdre son co-équipier peu avant le départ, mais a continué pour remporter la catégorie en solitaire, en un temps record!
À son retour, Slats a pu se concentré sur la préparation de la Golden Globe Race, grâce au soutien financier d’Ohpen, suite à une rencontre fortuite avec Chris Zadeh, fondateur et PDG, à la fin mai. «Mark incarne cette approche du « tout donner », le mot « impossible » ne figure pas dans son dictionnaire, et il utilise la force mentale, la tactique et la pure persévérance pour surmonter toutes les difficultés à chaque nouveau défi » dit Zadeh.
Mark a eu la chance de suivre un cours de formation en astronavigation avec Dick Huges, l’un des plus célèbres navigateurs hollandais.

Un navigateur déterminé

Il dit de la GGR : « Parce que je vis pour ce genre de chose »

Mark Slats est l’un des six skippers de la GGR à avoir choisi un Rustler 36 pour la course. C’est de loin, la série la plus populaire et Ohpen Maverick fût le premier de cette catégorie à être construit.
Il a traversé la mer du Nord pour rejoindre son port d’attache de Wassenaar en 2017, où une équipe de trois hommes a rénové le bateau sous la direction de Koopmans, l’architecte naval néerlandais, tandis que Mark traversait l’Atlantique à la rame!

« Le bateau est en très bon état », explique Mark. « L’équipe a déshabillé le pont en teck et va monter un nouveau mât et gréement avant la remise à l’eau en avril 2018. Dick Koopmans étudie les conditions météorologiques attendues sur le parcours et conçoit un plan de voilure adapté ».

Bateau Mark SLATS

Bateau
Nom Ohpen Maverick
Type Rustler 36 Masthead sloop
Numéro 68
Concepteur Holman & Pye
Constructeur Rustler Yachts (UK)
LOA 35.33ft / 10.77m
LWL 26.92ft / 8.21m
Largeur 11.00ft / 3.35m
Tirant d’eau 5.50ft / 1.67m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kgs
Voilure 693 sq. ft / 64.38sq. m

Jean-Luc Van den Heede

Né le 8 juin 1945 à Amiens, Somme, France • Domicile : Les Sables d’Olonne, France • Pays d’inscription : France

Déjà 5 tours du monde à son actif, dont quatre terminés sur le podium, Jean-Luc Van den Heede est la figure paternelle de la voile en solitaire française. Il détient le record du tour du monde le plus rapide en solitaire et sans escale contre les vents et courants dominants.

« Un défi dans un esprit de camaraderie »

Il dit de la GGR : « De toutes mes expériences, je suis bien conscient des difficultés que cette course pose. Je veux revivre les conditions et les défis que mes prédécesseurs de voile ont appréciés. J’ai également redécouvert l’ambiance et la camaraderie que j’ai aimées lors des premières éditions de ces courses. Nous sommes tous conscients du fait que ce sera une aventure difficile, ce qui engendre un lien fort entre nous. Mon objectif est d’être en bonne santé au départ avec un bon bateau, puis de prendre chaque jour comme il viendra, absorbant les émotions et les pensées de ceux qui nous ont précédés : Slocum, Moitessier, Alain Gerbault, Vito Dumas et bien sûr mon très bon ami Sir Robin Knox-Johnston qui nous a donné un tel exemple il y a 50 ans. »

En 2016, Jean Luc Van den Heede a réalisé 6 mois de travaux de remise en état sur son voilier, un Rustler 36, en remplaçant le mât, le gréement, les voiles et le moteur. Il a également passé le test obligatoire de navigation sous gréement de fortune. Il a passé les mois d’hiver 2017/2018 à naviguer sur la Manche et dans le Golf de Gascogne, pour continuer à tester son voilier dans des conditions de vents forts, avec l’assistance de Lionel Regnier.

BATEAU VDH

Bateau
Nom Matmut
Type Rustler 36 Masthead sloop
Numero 8
Conception Holman & Pye
Construction Rustler Yachts (UK)
LOA 35.33ft / 10.77 m
LWL 26.92ft / 8.21 m
Largeur 11.00ft / 3.35 m
Tirant d’eau 5.50ft / 1.67 m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kg
Voilure 693sq. ft / 64.38sq. m

A lire sur le magazine de la Golden Globe Race en ligne

GGR : Les Editions Offset 5 dans le vent de la course ! La Golden Globe Race m…

[ad_1] GGR : Les Editions Offset 5 dans le vent de la course !

La Golden Globe Race méritait un programme officiel. C’est chose faite avec cette luxueuse brochure à l’italienne, format 21×27 cm dans laquelle vous retrouverez la présentation de tous les skippers, l’historique de la course, le programme des animations du village. Un portrait de Philippe Péché – PRB, skipper de PRB et un reportage sur Jean Luc Van Den Heede signé du photographe Jean-Marc Arthot , complètent cette édition de 96 pages.

Merci à nos annonceurs qui ont permis de réaliser cette parution : Billaud Design d’Espace, Dessange Les Sables d’Olonne, DHL, Marc-Arnaud Pavageau, La Fournée Dorée, La-Place Dans la Maison, Inter-hotel Admiral’s Hôtel, Neault SARL, Heliocar Groupe @GroupeJeanRouyerAutomobiles, PRB, Résidence Séniors Villas Ginkgos – Les Alisiers, E.Leclerc Olonne sur Mer, Déménagement Mas Dugast, Perene Les Sables d’Olonne et Les Sables d’Olonne Agglomération.

Vous trouverez chez eux, ce programme ainsi que sur le village de la Golden Globe Race et à l’Office du Tourisme des Les Sables d’Olonne


[ad_2]
Source