Matthew IVES, 1987 COFFEE HOUSE, la Roche-sur-Yon en Vendée

COFFEE HOUSE 1

Rendez-vous de la convivialité !

Depuis un an, Matthew Ives accueille à La Roche les inconditionnels de la pause café. Dans une ambiance « cosy », ce sujet de sa Majesté ambitionne de faire redécouvrir aux « froggies » le goût d’un bon nectar. Il fait surtout le pari de la rencontre et de la chaleur humaine.

COFFEE HOUSE 3

Ambiance chaleureuse de bric et de broc, le 1987 Coffee House a su trouver un style original qui plait beaucoup aux Yonnais

Faire se rencontrer les gens autour d’un café de qualité, c’est là tout l’esprit du lieu. « J’ai été surpris par les Français. Vous êtes les champions de la gastronomie, mais vous terminez souvent votre repas par un café pas très bon. » Celui qu’on attendrait plutôt en fervent défenseur du « tea time », nous fait la leçon en terme de café. « Oui, les Anglais boivent beaucoup de thé, mais il n’est pas très élaboré. Ils sont plus amateurs de très bon café. C’est un peu l’inverse des Français. »

Dans son établissement du boulevard Briand, Matthew propose donc plusieurs variétés du précieux breuvage. Un « mélange maison » fait de cafés de 5 origines différentes, un « single origine » et un « grand cru ». Il est également très attentif à la fabrication et à la qualité du produit. « J’ai trouvé un excellent torréfacteur près de Saint-Brieuc. Je ne lui commande que des cafés torréfiés depuis 2 à 6 semaines seulement. C’est la période durant laquelle le produit dévoile tout son arôme. »
Matthew moud ses grains sur place et ne passe ses cafés que dans une machine manuelle à pistons. « Il faut une pression particulière pour avoir un bon résultat. Et un expresso par exemple, demande 18 secondes pour passer. Un percolateur motorisé le fait en 5 seulement. »

Mais pour faire accepter son projet et en arriver là, Matthew a dû faire face à quelques embûches et à plusieurs idées reçues…

COFFEE HOUSE 2

Le percolateur manuel à piston. Indispensable pour libérer tout l’arôme du café.

Une lignée de bistrots
Il y a des filiations qu’on ne renie pas. Matthew, trentenaire né à l’ouest de l’Angleterre, est tombé dans le métier de barman dès la naissance. « Mon père possède son propre établissement. Mon grand-père, mon oncle et mon cousin sont aussi barman. » Pourtant, à l’adolescence, Matthew ne veut pas entendre parler du métier. Il ambitionne une carrière manuelle, ou dans le milieu sportif. « Jeune, je travaillais les vacances et week-ends dans le bar familial. J’avais envie d’autre chose. » Après le lycée, il décroche donc un diplôme d’éducateur sportif. Mais un séjour à l’étranger va bouleverser quelque peu son projet de vie. « J’ai suivi ma mère et mon frère en Vendée, à la Châtaigneraie. L’endroit m’a tout de suite plu. »

Du bâtiment au McDo
Après des débuts comme manoeuvre dans le bâtiment en Deux-Sèvres, Matthew retourne brièvement outre-Manche. « En France, j’ai rencontré ma future épouse. J’ai décidé d’y rester définitivement. » Six mois dans son pays natal, le temps de passer un diplôme, et retour dans l’hexagone. « J’ai finalement suivi les pas de mon père. J’ai fait une formation de barman en Angleterre et enchaîné une saison à La Rochelle. »
Sa compagne en formation à La Roche, Matthew intègre l’équipe du McDonald’s yonnais. « J’étais en charge du McCafé. Tout se passait bien. Mais j’étais cantonné à faire toujours les mêmes produits, je ne pouvais pas exprimer ma créativité. »

COFFEE HOUSE 5

Germe alors dans l’esprit du jeune britannique l’idée de s’installer à son compte. « En 2016, je suis devenu papa. Je me suis dit que le métier de patron de bar n’était pas compatible avec la vie de père. » Il met alors en route un projet de « coffee house », auquel s’associe un ami pâtissier. « Nous nous sommes rencontré au McDo, Thomas avait de son côté un projet de « cake shop. »

Suite à lire dans le magazine J’OSE EN VENDEE n°6 – Parution Avril 2019

Telechargez gratuitement les versions
digitales de nos magazines!

100% Gratuit! Recevez dans votre boite mail les versions digitales du Magazine des Sables d'Olonne et du Magazine de la Roche-sur-Yon. En bonus, des informations relatives à l'actualité de nos super magazines !

Un message vient de vous être envoyé sur votre boite email!