Une maison écologique en Vendée : du chanvre à tous les étages !

CHANVRE 1

La terrasse, en renfoncement de la façade, prolonge de façon agréable la grande pièce de vie durant la belle saison. Une simple pergola recouverte de canisses de bambou assure un ombrage efficace.

Nichée au cœur de la campagne vendéenne, la maison de Marie et Dominique Briffaud est la preuve que des solutions alternatives existent en terme de construction. Réalisée en béton de chanvre sur structure bois, elle bénéficie d’une hygrométrie constante, régulatrice de chaleur et d’un bilan carbone très faible. Et sa mise en œuvre a permis à des artisans de découvrir et de se former aux techniques et matériaux écologiques…

CULTURE DU CHANVRE

Une culture millénaire

Développée depuis la présence des Celtes sur notre territoire, la culture du chanvre a peu à peu été délaissée à partir de la fin du XIXe siècle. Les nouveaux modes de construction, liés aux enjeux écologiques de notre époque, lui donnent aujourd’hui une nouvelle visibilité. Et sa culture et son utilisation dans le bâtiment tendent à se développer.
En Vendée, une habitation est l’exemple type des possibilités offertes par la plante, dont toutes les parties peuvent être mises à profit.

CHANVRE 3

 

Faire bouger les lignes

Ancien agriculteur, Dominique Briffaud cultivait le chanvre dans son exploitation. À l’heure de la retraite, lui et son épouse décident de se lancer dans un nouveau projet d’habitation et de mettre à l’honneur la plante qui les a fait vivre pendant de nombreuses années. « C’était déjà un produit intéressant pour l’agriculture » explique Dominique Briffaud. « Le chanvre nécessite peu d’intrant et son utilisation favorise la rotation des cultures. Nous voulions également montrer que faire de l’habitat durable est possible et en faire la promotion » ajoute Marie Briffaud.
C’est donc sur une parcelle de 4 000 m2, bordée par un plan d’eau attenant à son ancienne exploitation, que le couple lance en septembre 2015 la construction de sa nouvelle maison.
« Il a d’abord fallu trouver un architecte qui puisse assurer la conception avec ce nouveau matériaux ». La tâche sera confiée à Jean-Marc Naumovic, installé à Sallertaine et membre comme Dominique Briffaud de l’association Construire en Chanvre.
Il faudra ensuite dénicher les artisans capables de la mise en œuvre. C’est là que les choses se compliquent un peu. « Dans le bâtiment c’est comme dans l’agriculture, il y a une certaine inertie au changement » avoue Dominique Briffaud. « Nous avons eu la chance que plusieurs jeunes artisans acceptent de se former et de relever le défi. »….

 

Suite à lire dans le magazine HABITER EN VENDEE n°12 – Parution Octobre 2019 et en vente 4,50 € dans les maisons de presse.

Défi : Venez vous « éclater » à Atlantic Wake Park, à l’Aiguillon-sur-Mer en Vendée.

Atlantic WP2

A la plage ou dans le bocage, les parcs de loisirs nautiques pour tous…

En juin 2015, le 1er grand téléski nautique de Vendée a vu le jour à l’AIGUILLON-SUR-MER, à l’initiative de Benoît RONCIN et Julien FRIMAUDEAU, deux passionnés de sports de glisse.

Atlantic WP1

A l’Aiguillon-sur-Mer
La base de Loisirs est ouverte d’avril à novembre dans un site naturel et exceptionnel du marais poitevin.
La base de loisirs de 10 hectares, en accès libre propose des activités pour toute la famille dès 7 ans. Sur le grand téléski nautique de 750 m, des formules à l’heure vous sont proposées pour la pratique du kneeboard, ski nautique et wakeboard, accessible à tous les niveaux.
Envie de s’initier ? Des créneaux sont proposés en séances individuelles de 30 mn, en groupes d’1 h ou en stages semaine, du lundi au vendredi pendant les vacances scolaires, sur le petit téléski d’initiation.
Pour s’éclater en famille, l’aquapark, SPLASH GAME vous offre un parcours de structures gonflables accessibles dès 7 ans accompagné d’un adulte. Trampoline, balançoire, pont de singes, catapulte sont au rendez-vous. Glissades et rigolades assurées

Atlantic WP6
Pour les plus audacieux, le WARRIOR GAME, parcours type Ninja Warrior au-dessus de l’eau mêle agilité, équilibre et force avec différentes difficultés.
Au fil de l’eau toute la famille peut profiter des pédalos, des stands up paddle et la nouveauté 2019…. Le BIG STAND UP PADDLE XXL pour s’amuser à 10 sur la même planche !!!! Le tout sur un plan d’eau d’eau de mer fermé pour une balade en toute sécurité

Atlantic WP4

 

A Mesnard la Barotière
(10 min des Herbiers)
Sur la base de Loisirs du lac de la Tricherie, SPLASH GAME 2.0 vient compléter l’offre de loisirs existante : pédalo, accrobranche, pêche, minigolf, manèges… et vous propose pour 2019 un nouveau parcours de jeux gonflables ainsi que la location de Stand Up Paddle.

Atlantic WP5

Contact : 3 allée du Banc Cantin  – 85460 L’Aiguillon-sur-Mer
contact@atlanticwakepark.com – www.atlanticwakepark.com – 06 76 27 55 04

Article à lire dans la Roche-sur-Yon Magazine n°13, Parution décembre 2018

Résidence Seniors Villas Ginkgos Bonne Fontaine de Challans, Vendée

VILLAS GINKGOS

On vit comme on aime…

Ce n’est pas parce qu’on avance en âge qu’on n’a plus d’envie !
À la résidence seniors Villas Ginkgos Bonne Fontaine située en hyper centre-ville de Challans, chaque habitant dispose d’un vaste choix d’activités à pratiquer en toute liberté. À proximité des commerces, la résidence offre le cadre, tous les outils et les services pour permettre à chacun de s’épanouir.
Au centre de ce projet, l’équipe d’accompagnement, dynamique et à l’écoute des habitants, met tout en œuvre pour les stimuler quotidiennement. De la simple petite ballade du matin à la séance de gym dynamique, en passant par la relaxation au salon zen…

Chacun son Rêve…

Marie-Thérèse et Chipie, Adeptes du fauteuil massant

V GINKGOS

Difficile de passer devant le salon zen sans les apercevoir. Les yeux fermés et le sourire détendu, Thérèse savoure chaque matin les ondulations du fauteuil de massage. Lovée sur ses genoux, Chipie profite aussi des vibrations. « C’est ce que j’appelle passer à la chaise électrique, s’amuse-t-elle. Cet endroit m’a tout de suite plu. J’essaie de participer aux différentes activités mais j’aime avant tout le calme et la tranquillité. C’est ce que je ressens ici. »

Chacun son Destin…

Alain Quénet, La passion du patio

V GINKGOS2
La résidence, Alain Quénet et sa femme Marie la connaissent par cœur. « Quand on est venus visiter la première fois, les appartements n’étaient pas encore finis. On a signé tout de suite. » Sans l’once d’un regret. « Ici, on a une deuxième vie. On y a nos habitudes et nos petits plaisirs. »
Celui d’Alain, c’est l’entretien du patio. Qu’importe le temps ou ses 92 ans, il taille, il arrose, il désherbe… « Parfois je me fais un peu chambrer par les voisins mais c’est plus fort que moi. C’est important, on se sent chez nous et un jardin bien tenu fait plaisir à tout le monde. »

Chacun sa Passion

Guy et Cooky,  La petite balade rituelle

V GINKGOS3

Guy et Cooky ne manqueraient leur petite ballade matinale pour rien au monde. Un petit moment privilégié. « J’ai la chance d’avoir un chien formidable. On va partout où il y a de l’herbe. Et puis on se parle, et on se comprend très, très bien. Ce que j’aime avant tout, ici, c’est qu’on est chacun chez soi et on peut vivre à son rythme en continuant à faire ce qu’on aime… »

Suite à lire dans le Magazine de Challans, Mer et Marais n°1, Parution Avril 2019

A Luçon, Vendée. BIOCOOP Terre Mère, cultive le bio et la proximité…

Laurent ALLONNEAU

Depuis bientôt 4 ans, le magasin Biocoop de Luçon propose à la population locale une large gamme de produits issus de l’agriculture biologique. Plus que de simples détaillants, les magasins du réseau Biocoop sont engagés dans le soutien à de nouvelles formes d’agriculture, respectueuses de l’environnement et de la santé des consommateurs. Proche de ses clients comme de ses fournisseurs, Biocoop Terre Mère de Luçon est reconnue au niveau national pour son implication et son dynamisme.

BIOCOOP LUCON

Une histoire de 40 ans
Créé en novembre 2015, le magasin de la route de Fontenay à Luçon est alors la cinquième enseigne Biocoop à ouvrir sur les sept que compte aujourd’hui la Vendée. Il fait partie des 560 magasins du réseau Biocoop en France, une coopérative née dans les années 80 de la fédération des associations d’agriculteurs qui avaient initié l’agriculture biologique en France dès les années 70.
Spécialisé dans les produits d’alimentation biologiques, ainsi que les éco-produits (hygiène, entretien…), Biocoop ne propose à la vente que des produits 100 % bio, et est administré par les gérants, salariés et fournisseurs qui en sont les sociétaires.

Qualité et proximité
Biocoop se distingue de la grande distribution bio traditionnelle par sa volonté d’aller encore plus loin dans la spécificité des produits proposés. « Nous nous intéressons non seulement aux contenus, mais aussi aux contenants » explique Laurent Allonneau, gérant de Biocoop Luçon. Le magasin ne propose notamment pas d’eau en bouteille plastique et dispose d’un très large rayon de produits disponibles en vrac.
« Nous privilégions également la proximité de nos fournisseurs. Environ 15 % des produits vendus dans notre magasin sont fabriqués localement. » Une proximité que Biocoop Luçon cultive aussi avec sa clientèle. « Nous nous efforçons de privilégier toujours l’accueil et le service. Nous connaissons bien nos clients, nous partageons leurs valeurs et leur quotidien. »

BIOCOOP LUCON 2

Soutien à la production locale
Soucieux de respecter au mieux l’article 1 de la Charte de la coopérative sur le développement de l’agriculture biologique, Laurent Allonneau et son équipe multiplient les initiatives de soutien à l’installation de jeunes producteurs bio. « Nous leur apportons un soutien en logistique, en communication et même financier. Régulièrement, ils sont accueillis dans notre magasin où ils peuvent présenter leur activité aux clients et échanger avec eux. »

LA bio, une philosophie écologique et sociale
Mais Biocoop Terre Mère de Luçon va encore plus loin dans ce qui est aujourd’hui une véritable philosophie, celle d’apporter les produits bio au plus près des clients et au même prix. « C’est ce que nous appelons La Bio. Permettre à tous de profiter de l’agriculture biologique en la développant et en s’impliquant plus avant dans une démarche sociale. Biocoop c’est plus qu’un produit dans un rayon.»
Ainsi, Biocoop Luçon fait figure de précurseur en terme de distribution et à mis en place un système de vente délocalisée. Ce principe consiste à proposer dans un autre commerce, généralement dans une petite commune rurale, un point de vente de produits bio. « Nous nous installons ponctuellement dans une ville ou un village, au plus près de la clientèle, là où les commerces disparaissent. » Une implication dans la revitalisation du milieu rural d’ailleurs très appréciée des maires vendéens. Et une spécificité de l’enseigne luçonnaise reconnue au sein du réseau national.

A lire dans le magazine J’OSE EN VENDEE n°6 – Parution Avril 2019

Dans ma maison je me sens bien !

La Bocaine 1

Constructeur et concepteur de maisons individuelles, La Bocaine nous a fait visiter son nouveau pavillon témoin à Olonne-sur-Mer. Une magnifique vitrine du savoir-faire maison.

Un petit terrain, une orientation loin d’être exceptionnelle, l’obligation de mixer tuiles et toiture végétalisée… « Les contraintes étaient importantes », insiste Denis Paquereau, président de La Bocaine. « Mais on a su adapter le projet. »

« Chez nous, il n’y a pas de catalogue »
L’équipe de La Bocaine peut être fière de cette nouvelle réalisation. Le constructeur herbretais a été inspiré et créatif. L’ensemble s’avère très harmonieux et confirme sa réputation à faire du « vrai sur-mesure ». « Chez nous, il n’y a pas de catalogue. Cette maison a été créée en fonction d’un terrain, d’un contexte et a donc peu de chance d’être dupliquée : Elle est une vitrine de notre savoir-faire maison ».

La Bocaine 2

La carte du bien-être
« Aujourd’hui, la performance thermique est de rigueur, nous avons donc plutôt axé notre réflexion sur le bien-être.  À l’intérieur, on a insisté sur une décoration chaleureuse, cocooning et très ouvert sur un extérieur zen. »

Cette maison, située en plein cœur d’Olonne-sur-Mer, au 216 avenue François-Mitterand, est une belle réussite et mérite une visite.

La Bocaine 3

LA BOCAINE
13 av. de l’Arborescente – 85500 LES HERBIERS – 02 51 66 92 24 – www.labocaine.com
Suivez également La Bocaine sur Facebook !

Article à lire dans la Roche-sur-Yon Magazine n°13, Parution décembre 2018

Matthew IVES, 1987 COFFEE HOUSE, la Roche-sur-Yon en Vendée

COFFEE HOUSE 1

Rendez-vous de la convivialité !

Depuis un an, Matthew Ives accueille à La Roche les inconditionnels de la pause café. Dans une ambiance « cosy », ce sujet de sa Majesté ambitionne de faire redécouvrir aux « froggies » le goût d’un bon nectar. Il fait surtout le pari de la rencontre et de la chaleur humaine.

COFFEE HOUSE 3

Ambiance chaleureuse de bric et de broc, le 1987 Coffee House a su trouver un style original qui plait beaucoup aux Yonnais

Faire se rencontrer les gens autour d’un café de qualité, c’est là tout l’esprit du lieu. « J’ai été surpris par les Français. Vous êtes les champions de la gastronomie, mais vous terminez souvent votre repas par un café pas très bon. » Celui qu’on attendrait plutôt en fervent défenseur du « tea time », nous fait la leçon en terme de café. « Oui, les Anglais boivent beaucoup de thé, mais il n’est pas très élaboré. Ils sont plus amateurs de très bon café. C’est un peu l’inverse des Français. »

Dans son établissement du boulevard Briand, Matthew propose donc plusieurs variétés du précieux breuvage. Un « mélange maison » fait de cafés de 5 origines différentes, un « single origine » et un « grand cru ». Il est également très attentif à la fabrication et à la qualité du produit. « J’ai trouvé un excellent torréfacteur près de Saint-Brieuc. Je ne lui commande que des cafés torréfiés depuis 2 à 6 semaines seulement. C’est la période durant laquelle le produit dévoile tout son arôme. »
Matthew moud ses grains sur place et ne passe ses cafés que dans une machine manuelle à pistons. « Il faut une pression particulière pour avoir un bon résultat. Et un expresso par exemple, demande 18 secondes pour passer. Un percolateur motorisé le fait en 5 seulement. »

Mais pour faire accepter son projet et en arriver là, Matthew a dû faire face à quelques embûches et à plusieurs idées reçues…

COFFEE HOUSE 2

Le percolateur manuel à piston. Indispensable pour libérer tout l’arôme du café.

Une lignée de bistrots
Il y a des filiations qu’on ne renie pas. Matthew, trentenaire né à l’ouest de l’Angleterre, est tombé dans le métier de barman dès la naissance. « Mon père possède son propre établissement. Mon grand-père, mon oncle et mon cousin sont aussi barman. » Pourtant, à l’adolescence, Matthew ne veut pas entendre parler du métier. Il ambitionne une carrière manuelle, ou dans le milieu sportif. « Jeune, je travaillais les vacances et week-ends dans le bar familial. J’avais envie d’autre chose. » Après le lycée, il décroche donc un diplôme d’éducateur sportif. Mais un séjour à l’étranger va bouleverser quelque peu son projet de vie. « J’ai suivi ma mère et mon frère en Vendée, à la Châtaigneraie. L’endroit m’a tout de suite plu. »

Du bâtiment au McDo
Après des débuts comme manoeuvre dans le bâtiment en Deux-Sèvres, Matthew retourne brièvement outre-Manche. « En France, j’ai rencontré ma future épouse. J’ai décidé d’y rester définitivement. » Six mois dans son pays natal, le temps de passer un diplôme, et retour dans l’hexagone. « J’ai finalement suivi les pas de mon père. J’ai fait une formation de barman en Angleterre et enchaîné une saison à La Rochelle. »
Sa compagne en formation à La Roche, Matthew intègre l’équipe du McDonald’s yonnais. « J’étais en charge du McCafé. Tout se passait bien. Mais j’étais cantonné à faire toujours les mêmes produits, je ne pouvais pas exprimer ma créativité. »

COFFEE HOUSE 5

Germe alors dans l’esprit du jeune britannique l’idée de s’installer à son compte. « En 2016, je suis devenu papa. Je me suis dit que le métier de patron de bar n’était pas compatible avec la vie de père. » Il met alors en route un projet de « coffee house », auquel s’associe un ami pâtissier. « Nous nous sommes rencontré au McDo, Thomas avait de son côté un projet de « cake shop. »

Suite à lire dans le magazine J’OSE EN VENDEE n°6 – Parution Avril 2019

TALENTS CHAUMOIS, Vendée. Découvrez Mireille…

MIREILLE

Mireille

Tout d’abord le dessin…
Depuis toute petite jusqu’à la création de mon atelier en 1995 où l’univers de la décoration m’amène naturellement vers celui de la peinture.
Du figuratif à l’abstrait tout m’inspire : la mer, les fleurs, les visages, la matière, les couleurs la rouille…
Cocteau disait « La beauté au quotidien rend la vie meilleure » , j’en suis sûre. Tout comme la musique si importante dans la créativité, je peins souvent en écoutant du jazz, pour moi la musique du bonheur…Nougaro, Jonasz, Cabrel, Lavillier et tant d’autres m’accompagnent selon mon état d’esprit.
Mon atelier est aussi un lieu ouvert aux amis, aux rencontres, aux moments festifs qui font bien sûr partie de cette vie d’artiste ou le partage est si important.

TABLEAU MIREILLE

A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

TALENTS CHAUMOIS, Vendée. Découvrez Emilienne…

TALENTS CHAUMOIS

Elles ont en commun la passion de la peinture, des couleurs et des formes. Elles sont le reflet de l’esprit chaumois libre, ouvert et accueillant.
Elles aiment l’océan et le grand large…
Elles nous parlent d’elles-mêmes comme un exercice d’autoportrait sans pinceau ni toile.

Emilienne

Je suis née à Chaillé-sous-les Ormeaux, petit village vendéen. Je trouve mon inspiration lors de promenades au bord de mer, pratique aussi la marche nordique dans la forêt ainsi que l’aquabike. J’aime et j’ai besoin de ces moments de tranquillité pour ensuite retrouver le calme de mon atelier où je me laisse inspirer par mes émotions.
Apres avoir suivi une formation chez un peintre dans le Marais à Paris pour apprendre à travailler la caséine, j’ai installé ma galerie sur la terre de mes ancêtres à La Chaume il y a 20 ans, et j’expose dans différents lieux : Nantes, La Rochelle, Bressuire, Le Mans…

EMILIENNE

Aujourd’hui adepte de la technique mixte cire-caséine travaillée au couteau, mes peintures sont figuratives, inspirées par l’évocation féminine « Défilés de mode, beautés rondes, baigneuses …», thèmes qui trouvent leurs sources dans mon enfance, lorsque je découpais des gravures de mode dans les magazines de ma mère et que je les collais sur des albums de timbre usagés donnés par ma grand-mère qui tenait l’agence postale du village.
Pour résumer ce qui est important dans ma peinture, c’est que les gens prennent du bonheur en regardant mes toiles, y trouvent de la douceur, de l’apaisement, et qu’ils soient soustraits pour un moment à l’inquiétude de notre époque.
En flânant le long des quais de La Chaume, n’hésitez pas à pousser ma porte 16, quai Rousseau Méchin. Je serais ravie de vous recevoir.

tableau l'emilienne

A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

La troupe Sigma : 20 ans de passion ! à Challans en Vendée.

TROUPE SIGMA

Chant, danse, théâtre, musique… Les arts sont à la fête, avec Sigma. Lancée par un groupe d’amis il y a 20 ans, cette association de passionnés compte bien marquer l’événement comme il se doit, en réunissant les arts de la scène dans un spectacle musical original et éclectique. Encore en construction, cette comédie retracera tous les grands moments de l’association, avec des clins d’œil aux différents spectacles qu’elle a produits et des grands moments que ces membres ont vécus. « Et pour garder dans ma tête, les joies de la belle saison, souvenirs, souvenirs, il nous reste nos chansons… »

TROUPE SIGMA 1

Un mariage d’arts et de passions…
Tout est parti d’un groupe d’amis, étudiants pour la plupart mais tous passionnés de scène et de chansons. « On avait 17-18 ans, se souvient Audrey Chauvet. L’idée est née d’une discussion entre Julien Bocquier, Aude Daviaud et Laure Gilbert. Nous étions une quinzaine à partager le même goût pour le chant, la danse, le théâtre et la musique. Alors nous nous sommes dit, pourquoi ne pas créer une association qui nous permette de réunir tout cela dans un même spectacle. »

Et quoi de mieux qu’une comédie musicale pour ces différents moyens d’expression… La première, Histoire d’un jour, racontait une journée dans les rues de Paris à travers une galerie de personnages proches de la caricature. « Des portraits drôles et touchants de gens qu’on croise tous les jours, comme le gendarme, la fleuriste, le SDF, le business-man, la prostituée ou la concierge. »
Les premières représentations au Marais, la salle de théâtre de Challans, rassemblent « essentiellement des gens qu’on connaissait. » Mais ceux-là n’ont pas regretté le déplacement. La pièce remporte un beau succès d’estime et Sigma peut se réjouir d’avoir su trouver la bonne recette avec des ingrédients pourtant pas toujours faciles à marier. Le bouche à oreille fera le reste et l’association se verra même obligée de refuser du monde les années suivantes, en particulier l’an dernier avec « Le monde est stone », adaptation libre de Starmania. Et sans doute l’un des plus beaux souvenirs d’Audrey, dans le rôle de Marie-Jeanne, « très intense émotionnellement, surtout au moment de chanter Le monde est stone. »

TROUPE SIGMA 3

Et un mariage d’amour…

La satisfaction était d’autant plus grande que l’exercice était difficile. Car si Audrey a toujours aimé le chant et le théâtre, elle n’a pourtant jamais pris de cours en la matière. Même si ce n’en est pas l’envie qui lui manque. Son truc à elle, c’était la danse. « Depuis toute petite. J’ai commencé vers 3-4 ans. » Une passion qui prendra de plus en plus de place, jusqu’à ce qu’elle intègre l’atelier Danse Passion. C’est là qu’elle fera la rencontre d’Aude et Julien, les initiateurs de Sigma.
« Les rencontres sont les jalons de la fatalité, » disait Gilbert Prouteau. Pour Audrey, celle-ci lui ouvrira de nouveaux horizons, le théâtre, la comédie, le chant. Mais pas seulement…
Au sein de Sigma, cette native de Challans y trouvera en effet non seulement un exutoire, mais aussi… un mari. Pierre est arrivé dans l’association en 2006. Ensemble ils partagent la même passion pour le chant et les comédies musicales. Le coup de foudre était inévitable. Une dizaine d’années, un mariage et deux enfants plus tard, Pierre et Audrey sont toujours sur le même diapason et plus investis que jamais au sein de Sigma.
« On ne se verrait arrêter ni l’un ni l’autre. Même enceinte de six mois, j’ai voulu continuer et je suis montée sur scène pour interpréter Frankenstein. » Un autre grand souvenir pour Audrey, qui faisait ses débuts dans un rôle plus théâtral. Pierre lui, a vite trouvé son bonheur dans l’écriture et la mise en scène des spectacles. Mais pas question pour elle d’en savoir plus sur les futures productions. « Je découvre les scénarios en même temps que tout le monde. Nous reprenons souvent des pièces ou des scènes déjà existantes mais que nous adaptons à notre sauce, avec toujours une part de création dans la mise en scène et des interprétations plus personnelles des personnages. À chaque fois, nous nous adaptons en fonction du nombre d’acteurs disponibles et des désirs de chacun. »

…Suite à lire dans le Magazine de Challans, Mer et Marais n°1, Parution Avril 2019

La Cantine d’Arthur, la cuisine locale aux saveurs du monde

STEEVE MALDINEZ

Les Sablais connaissent tous La Cabane d’Arthur, cette petite guinguette d’été rouge et noir qui fait, chaque soir, le bonheur des amateurs de coucher de soleil sur la plage de Tanchet. Ils pourront désormais profiter tout au long de l’année de la Cantine d’Arthur sur le quai George V.
Le concept : une cuisine gourmande, simple et parfumée, des mets locaux aux saveurs du monde, comme le fameux wok de seiche.
Les woks, massamans, burgers, bowls, ceviches, pad thaï et masi goreng sont préparés sur place.
Fort de ses multiples expériences en France et en Angleterre, Steeve Maldinez, autodidacte passionné anime chaque jour cette cantine avec sourire et humour. Le décor est simple, épuré et végétalisé. Voici un lieu atypique où il fait « bon vivre et bon manger ».

SALLE ARTHUR

La Cantine d’Arthur – 18 quai George V – 85100 Les Sables d’Olonne – Tél. : 02 51 04 36 21

A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

Bien-Être et Sport Santé avec La Roche Fitness, Vendée

LA ROCHE FITNESS

Depuis 20 ans, l’équipe d’Henry JOMBY, ancien basketteur de haut niveau, accompagne sa clientèle dans l’activité sportive et le bien-être. Plus qu’une simple salle de remise en forme, c’est une véritable approche « à la carte » qui est proposée à chacun. Faire du sport et prendre soin de soi, certes, mais pas n’importe comment. Nous avons poussé les portes du complexe La Roche Fitness – La Roche Institut.

Un accompagnement sur-mesure contre la sédentarité
De prime abord, on se dit que ce centre de remise en forme et de bien-être La Roche Fitness – La Roche Institut, ressemble à tous les autres. Des machines, des cours de fitness, de la musique. Mais réduire cet espace de 1000 m2 à ça, serait une gageure. Plus qu’une simple mise à disposition de matériels et d’un bassin d’aquagym, le complexe accompagne véritablement le « client » dès son entrée. Henry JOMBY, le directeur, a trop vu de personnes faire beaucoup de sport, pour n’en voir aucun résultat et, au final, se décourager. « La Roche Fitness, ce n’est pas que du sport. C’est une approche globale. Avec un impératif à tout programme d’entraînement : le bilan InBody. De tous les complexes installés en Vendée, nous détenons d’ailleurs l’exclusivité de cette technologie. La balance scanne en quelque sorte la personne et permet une analyse corporelle tout à fait déterminante pour ajuster le futur programme de travail. C’est de la remise en forme ciblée, à la carte, à la personne, et surtout associée à un élément très important chez nous, la santé et le bien-être. »

Un service complet haut de gamme
La Roche Fitness – La Roche Institut propose un univers « premium » c’est-à-dire haut de gamme. La personne est prise en charge dans sa globalité à travers un schéma qui lie le sport, la beauté, la minceur (quand elle est désirée), le bien-être et la détente aquatique ou esthétique. « Prenons le cas d’une femme qui après une grossesse souhaite perdre du poids. Elle passe d’abord par l’Institut qui lui conseille, toujours après un bilan, des formules combinées adaptées alliant soins esthétiques et activité physique – circuit training ou cours d’aquafitness en piscine ; ou tout simplement des entraînements sur appareils cardio sous la surveillance d’un coach. C’est un cercle vertueux ».
Le Haut de Gamme n’est pas qu’une volonté stratégique, c’est une réalité technologique qui s’est encore plus renforcée cet été quand le Circuit eGym (machines intelligentes 100 % adaptées Sport Santé) a pris ses quartiers dans le Club de la Courtaisière. La marque allemande a rejoint ses partenaires reconnus dans le fitness pour incarner la haute définition de la forme. Outre Inbody, qui a déjà été évoqué pour l’impédancemétrie, Hydrojet, lit massant aux multiples fonctions relaxantes et thérapeutiques douces, SlimBelly, ceinture à compression qui, une fois placée autour de la taille, active la circulation et le métabolisme du ventre lors d’un entrainement cardio font partie des solutions fitness du complexe. PowerPlate, la plateforme vibrante, fonctionne par accélérations qui amplifient la contraction musculaire. Ses protocoles d’utilisation pour s’entraîner sont multiples et séduisent les plus pressés : temps raccourci et efficacité accrue !
Tous ces concepts sont uniques en Vendée, et pour l’expertise, l’Institut n’est pas en reste, avec les appareils LPG, (CelluM6 Alliance et Lift) leader mondial de la stimulation cellulaire avec ses technologies au service de la santé, de la beauté et du bien-être. La Roche Institut est d’ailleurs le seul Centre Expert LPG de La Roche-sur-Yon.
Couplé au complexe sportif, l’Institut, qui propose des soins corps et visage traditionnels, vise une clientèle désireuse de prestations bien-être accessibles et une beauté responsable et réfléchie, qui peut compter sur une expérience reconnue dans l’amincissement avec une palette de techniques très complète.

LA ROCHE FITNESS

Une clientèle hétéroclite et fidèle
Mais qui pousse la porte de La Roche Fitness – La Roche Institut ? – Une population très hétéroclite. De l’étudiant – campus universitaire oblige – à la mère de famille, du sportif du dimanche au sportif de haut niveau, du PDG à la personne âgée. « Notre doyenne a 88 ans et c’est une habituée de la première heure. Elle vient tous les jours pour rester en forme. On prend soin d’elle. Tout le monde la connaît. Les clients tout comme l’équipe. On a même fêté ici son anniversaire ». Des très jeunes aussi, accompagnés de temps en temps par leurs parents, même s’ils sont très fiers d’y venir seuls aussi pour des leçons de natation !
Et c’est peut-être ça le supplément d’âme de La Roche Fitness – La Roche Institut : l’Humain. Comparée aux salles de remise en forme minimalistes où tout est formaté à l’identique et où aucun coach n’est visible, La Roche Fitness travaille dans une ambiance presque familiale. « On a même un client qui nous lâche tous les 3 ans pour aller voir ce qui se fait ailleurs. Mais il revient toujours parce que la convivialité est apparemment plus évidente ici ».

LA ROCHE FITNESS
10 Rue Robert Bothereau, 85000 La Roche-sur-Yon

Suite à lire dans la Roche-sur-Yon Magazine n°13, Parution décembre 2018

Restaurant Le Fatra, les Sables d’Olonne en Vendée

PATRICE ET MP GUILLOU

Véritable porte-drapeau de la douceur de vivre en Vendée, « Le Fatra » semble définitivement inscrit au patrimoine chaumois !
Dans ce décor atypique, l’esprit s’évade en rêveries maritimes, larguez les amares sans hésiter. Venez au Fatra pour plonger dans cette « bistronimique ambiance » et goûter les plats aux saveurs iodées qui ont fait la réputation de Patrice Guillou : seiche à la plancha, le fameux thon aux épices et aussi les incontournables ris de veau. Accompagnez votre dégustation avec les vins de propriétaires sélectionnés par Marie-Pierre qui parcourt chaque année l’hexagone à la rencontre des vignerons et de leur terroir.

SALLE FATRA

Le Fatra vous propose la recette de « Cabillaud Skrein rôti en viennoise de céréales à l’encre, coulis de fanes de blettes ».

CABILLAUD SKREIN ROTI

 

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande n°2 la recette complète proposée par le restaurant.

A lire dans Vendée Gourmande n°2, parution juin 2019 et en vente 5,20 € dans les maisons de presse.