Océane Auto à Sallertaine, Vendée. Une nouvelle concession Hyundai & Suzuki

OCEANE AUTO

Quatrième constructeur mondial, présent sur tous les segments du marché avec des véhicules classiques, hybrides et hybrides rechargeables et 100 % électriques rassemblant toutes les technologies modernes, Hyundai est incontestablement la marque qui monte.
Une croissance constante qui a poussé Océane Auto à ouvrir une nouvelle concession sur la zone de Pont-Habert, à Sallertaine. Avec un espace de 7000 m2, le concessionnaire Vendéen dispose d’un parc conséquent avec plus de 150 véhicules neufs et d’occasion mais aussi d’un atelier pour l’entretien de véhicules toutes marques.

OCEANE AUTO 2

 

Un service de proximité
Fondée en 1991 à La Roche-sur-Yon, Océane Auto n’a cessé de se développer au fil des ans. Seul concessionnaire de Vendée à proposer les marques Hyundai et Suzuki en véhicules neufs, l’entreprise a su se faire un nom dans l’ensemble du département et même au-delà.
Face à la croissance économique et démographique de Challans, c’est tout naturellement que le groupe a choisi la capitale maraîchine pour ouvrir un nouveau site, après ceux d’Angers et Cholet. « Hyundai est une marque en constante évolution, explique Carle Petras, le responsable de la nouvelle concession challandaise. C’est le quatrième constructeur mondial et, avec sa garantie constructeur d’une durée de 5 ans, c’est aussi l’un de ceux qui a le meilleur taux de fidélisation. »
Un gage de qualité et de satisfaction pour la clientèle, qui venait parfois de très loin jusqu’à La Roche-sur-Yon. « Cela n’a pas trop d’incidence sur l’achat de véhicules neufs, mais pouvait s’avérer contraignant pour l’entretien des véhicules. En venant ici, on voulait avant tout offrir une structure de proximité dans le Nord-Ouest vendéen et le littoral. »

 

Une gamme complète en neuf et occasion
Avec un espace de 7000 m2 dont 1300 m2 de bâtiments, Océane Auto Challans ne manque pas de places pour exposer un parc conséquent. Pour ne pas s’éparpiller, le concessionnaire a choisi de se concentrer sur les marques Hyundai et Suzuki au niveau de la vente de véhicules neufs. « Ces deux marques sont très compétitives et en perpétuelle évolution. Elles rassemblent toutes les technologies modernes, avec notamment des véhicules hybrides rechargeables, des 100 % électriques et de moteurs à hydrogène… »
Pour étoffer son offre, Océane auto propose également des véhicules d’occasion, toutes marques confondues. « Nous avons actuellement près de 150 voitures disponibles avec une gamme de modèles très large. Il n’y a que les utilitaires que nous ne faisons pas. »

OCEANE AUTO 3

Entretien toutes marques et spécialiste Volvo
Autre spécialité d’Océane Auto Challans, un atelier de 500 m2 spécialisé dans les marques Hyundai et Suzuki, bien-sûr, mais aussi Volvo. « Nous avons la chance d’avoir une équipe de techniciens expérimentés et nous assurons également l’entretien et les réparations des véhicules de toutes marques, » précise Carle Petras.
Un bon moyen pour la concession de s’ancrer définitivement dans le paysage Challandais. Cette dernière vient d’ailleurs de le faire d’une autre manière en signant un partenariat avec le club de foot de Sallertaine.

OCEANE AUTO 4

Océane Auto Challans
rue Charles Milcendeau – ZA Pont Habert
85300 Sallertaine – 02 52 20 40 40.

A lire dans le Magazine de Challans, Mer et Marais n°1, Parution Avril 2019

Sallertaine, Vendée, le nouveau temple de la Boxe anglaise pour tous

BOXE

Premier club de Vendée en terme de licenciés premier club en aéroboxe et en handiboxe, et premier club des Pays de la Loire en terme de parité avec plus d’une cinquantaine de femmes inscrites… En seulement six ans d’existence, le Vendée Sallertaine Boxe (VSB) s’affiche déjà comme le club phare du département. Une ascension fulgurante que l’on doit en partie à son entraîneur et fondateur, Albert Charron.

En multipliant les compétences et les disciplines, cette figure incontournable des rings du pays maraîchin a su populariser le noble art et toucher un large public, trop souvent délaissé des autres clubs.
C’est plus fort que lui. Albert Charron a la boxe dans le sang. Partout où il passe, les rings fleurissent et le virus se propage. Le Ring Challandais, qu’il a entraîné pendant douze ans (1997 – 2009), en est un bel exemple. Et quand il déménage et qu’il n’y a pas de club à proximité, alors il en crée un. C’est ce qu’il a fait à Rocheservière, en fondant Ring Rocheservière en 2010, avant de récidiver deux ans plus tard à Sallertaine.
La boxe, Albert Charron s’y est pourtant mis sur le tard, à 28 ans. Un âge avancé, même s’il présentait déjà de solides prédispositions. C’est un battant. Originaire de Martinique il débarque en Métropole en 1992, pour son service militaire, mais se fait rapidement un nom dans le milieu sportif et associatif. « J’ai toujours aimé le sport et l’engagement. J’ai longtemps fait du basket et de l’escrime. Mais j’ai toujours eu une petite préférence pour les sports de combat. Et comme j’étais déjà ceinture noire de kempo, le passage à la boxe anglaise était assez naturel. »

BOXE 4
Ses progrès sont rapides et il enchaîne les stages et les diplômes. Désormais instructeur BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport) et Prévôt fédéral, il suit également une formation d’éducateur handiboxe. Un éventail de compétences qui a permis au VSB de devenir, en seulement quelques années, le club phare du département.

BOXE 2

Des résultats prometteurs
Les jeunes sportifs ne s’y sont pas trompés, à l’instar de Pablo Cantin, 18 ans. Formé à Challans il a rejoint le club de Sallertaine il y a deux ans, pour parfaire sa technique. Un choix judicieux qui lui valu d’être sacré vice-champion de France amateur (- 69 kg), en décembre dernier. « Challans m’a beaucoup apporté en me donnant des bases solides. Mais en arrivant à Sallertaine j’ai découvert d’autres choses, d’autres techniques et une autre façon de travailler. Assimiler les deux m’a permis de développer un jeu beaucoup plus complet. »
Des résultats prometteurs et une belle récompense pour ses entraîneurs. Mais l’ambition du club ne se limite pas à la compétition. Au contraire, à Sallertaine on prône le dépassement de soi, le respect et surtout l’épanouissement.
« Le but du VSB est de faire découvrir et enseigner la boxe au plus grand nombre, hommes, femmes, enfants de tous les âges, explique Christophe Esnault, le président. De faire en sorte que chacun puisse s’épanouir en apprenant et en progressant à son rythme dans un sport à la fois éducatif et social. »

BOXE 3

Unique en Vendée
C’est dans cet esprit que les dirigeants du club ont eu l’idée d’ouvrir deux sections d’aéroboxe, discipline mêlant boxe, aérobic et fitness en musique, et de handiboxe. « Nous sommes le seul club du département à proposer ces activités. Pour le handiboxe, nous travaillons en partenariat avec l’Adapei Aria de Challans(1). Le handiboxe est un excellent exutoire pour évacuer les émotions tout en prônant le respect de l’autre, le contrôle de soi, la rigueur. Cette activité est aussi très bénéfique dans l’assimilation et l’acceptation des règles, le développement de la rapidité, la coordination, la précision et l’endurance. »
D’autant plus bénéfique que les cours, encadrés avec le soutien de deux éducateurs spécialisés, se font en commun avec les autres licenciés. « C’est un bon moyen de gommer les différences et changer le regard sur le handicap.»

(1) Association départementale des amis et parents d’enfants inadaptés

A lire dans le Magazine de Challans, Mer et Marais n°1, Parution Avril 2019