« La Suite s’il vous plait » Mélanie Sire régale les papilles des gourmets

À 27 ans, elle a déjà travaillé avec plusieurs chefs renommés de la gastronomie française. Depuis deux ans maintenant, elle propose une cuisine moderne et créative dans son établissement « La suite s’il vous plaît », à deux pas du Casino des Sables. Rencontre avec Mélanie Sire, une cheffe à 100 à l’heure.

À quelques encablures du remblai, au 20, boulevard Franklin-Roosevelt, la façade rouge du restaurant « La suite s’il vous plaît » retient l’attention du passant. Sans chichi, le style à la fois sobre et élégant de l’établissement est finement émaillé par la typographie originale de l’enseigne. Une décoration en parfaite harmonie avec la carte, sur laquelle une cuisine moderne et créative est mise à l’honneur.

Ce jour-là, le restaurant est plein à craquer. Le rendez-vous avec la cheffe, Mélanie Sire, était fixé après le service, à 14 h. À vue de nez, il va falloir patienter. En salle, malgré le coup de feu, l’accueil est convivial. Un café offert chaleureusement entre deux additions réglées permet de patienter pendant que la cheffe s’affaire encore derrière les fourneaux. L’occasion d’apprécier la décoration délicate et moderne des lieux. Suspendus au-dessus des tables, des luminaires design apportent une touche sophistiquée à la salle alliant les tons rouge et gris à un mobilier en bois simple.

Vingt minutes plus tard, la cheffe apparaît. Cheveux courts, lunettes rouges et veste de cuisine noire, Mélanie Sire s’excuse. « Désolée pour l’attente, on ne pensait pas avoir autant de monde aujourd’hui. » Ni une ni deux, le temps de s’asseoir et l’entrevue débute.

Une cuisine saluée par le Guide Michelin

Lorsqu’on demande à la cheffe quelle est la clef de la réussite, Mélanie Sire ne tourne pas autour du pot. « Avoir du caractère et ne pas se laisser marcher sur les pieds. » Et du tempérament, elle ne semble pas en manquer. Dynamique, directe mais toujours souriante, Mélanie Sire ne tergiverse pas. « J’aime quand ça tourne. » Ajouté à cela des compétences culinaires et une créativité à toute épreuve, et on obtient une cheffe récompensée par le Bib gourmand du Guide Michelin.

Originaire de Jard-sur-Mer, Mélanie Sire a rejoint sa Vendée natale après avoir vadrouillé à travers la France à la recherche d’une affaire à monter. C’est avec son compagnon qu’elle s’est lancée dans cette nouvelle aventure il y a deux ans. Main dans la main pour faire tourner l’établissement, les rôles sont néanmoins bien définis. Mélanie Sire œuvre en cuisine, assistée d’un second et d’un apprenti tandis que Pierre-Yves Nouchet est responsable de salle, aidé d’une serveuse. « On a fait les saisons ensemble durant huit ans. Après Val Thorens et une expérience de gérance dans le Périgord, on s’est dit que c’était le moment d’ouvrir notre restaurant », détaille celle qui rêvait déjà petite d’enfiler la toque de chef.

LA SUITE S'IL VOUS PLAIT

Une carte adaptée aux saisons

À « La suite s’il vous plaît », quatre menus dont un servi uniquement le midi donnent l’eau à la bouche du client. Hors de question de tomber dans la monotonie. L’effet de surprise est garanti puisque la carte change au rythme des saisons. « Renouveler les plats prend du temps mais je tiens à cuisiner des produits locaux et de saison », poursuit la jeune femme, qui réalise ponctuellement des menus à quatre mains avec des chefs étoilés rencontrés au fil de ses déplacements.
Le couple espère aussi voir s’agrandir le restaurant d’ici 2020, passant ainsi de 50 à 70 couverts. « On compte en profiter pour refaire l’ensemble de la décoration », tient à préciser la jeune cheffe.

Les 25 minutes d’échange se terminent comme elles ont commencé. La cheffe esquisse un sourire, salue d’une poignée de main assurée, puis retourne vaquer à ses occupations, le pas pressé.
Efficace et joviale. Comme sa cuisine.

Un parcours brillant

Mélanie Sire a officié dans des établissements tenus par les grands noms de la cuisine française. En commençant par un passage chez Paul Bocuse, en Floride, pendant un an. « J’ai eu cette opportunité à la fin de ma formation au lycée Branly de La Roche-sur-Yon. J’ai débuté en brasserie, puis je suis montée au bistrot. J’ai adoré travailler là-bas. » Elle poursuit ensuite sa montée fulgurante à l’Atelier Étoile, chez Joël Robuchon, à Paris, pendant un an. Une expérience « très enrichissante » malgré tout agrémentée de stress. « Le rythme est extrêmement soutenu, c’est très dur. Certains se faisaient frapper », confie-t-elle sans s’étendre sur le sujet.

Service du midi : de 12 h 15 à 14 h • Service du soir : de 19 h 15 à 21 h • Ouvert 7/7 juillet et août – Fermé dimanche soir, lundi et mardi midi

A lire dans les Sables d’Olonne Magazine n°20

Parution Mai 2018

Parcours gourmand sur les routes de Vendée…

A Challans – Au p’tit Farphadet

La générosité gourmande de Jean-Michel Landemaine donne l’esprit de ce bel établissement challandais très réputé.

Le « P’tit Farfadet » est devenu le véritable rendez-vous des épicuriens. Situé entre la gare et le centre ville de Challans, le restaurant se révèle aujourd’hui être un endroit plein de charme avec ses trois salles joliment rénovées et une terrasse aménagée dans une cour close. Le chef Jean-Michel Landemaine vous propose une cuisine gastronomique généreuse issue de la tradition. Une touche de folie et de fantaisie dans l’assiette vient souvent réveiller vos papilles ! Délicieux accueil de Sylvie.

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande la recette du filet de veau au jambon de Vendée, coquillages, langoustines et légumes de saison.

A lire dans Vendée Gourmande, parution juin 2018 et en vente 5,20 € dans les maison de presse.

Parcours gourmand sur les routes de Vendée…

A la Roche-sur-Yon, Le Sale Gosse

La fougue, l’imagination, la jeunesse !!!! Un esprit inimitable qui nous met en appétit !

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande, la recette du Sablé fraises au citron

À deux pas des Halles et de la place Napoléon, le « Sale gosse » a planté son décor d’inspiration new-yorkaise, pour mieux laisser libre court à son imagination. Dans ce bistro moderne, les plats cuisinés à la volée s’affichent sur les ardoises avant d’être détrônés par de nouveaux, toujours concoctés avec passion et avec les produits de la saison. Dans cette chaleureuse ambiance, une équipe attentionnée vous oriente vers les intitulés de l’ardoise et vous propose au verre, une belle sélection de vins de Vignerons.

A lire dans le Guide Vendée Gourmande, parution Juin 2018.

En vente 5,20 € en maison de presse.

Parcours gourmand sur les routes de Vendée…

A Noirmoutier-en-l’île, L’îlot Bleu

La joie de vivre à Noirmoutier s’exprime dans la perfection de ses plats : La cuisine de Camille, c’est le bonheur ! Tout simplement.

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande, la recette du Carpaccio de bar

Un vent de nouveauté souffle sur le quai de Noirmoutier. L’esprit de la « Bistronomie » débarque avec la jeune « Cheffe » Camille Crabos, qui a choisi le circuit court avec les producteurs locaux et la criée de l’Herbaudière, privilégiant aussi le bio. Résultat, une ardoise journellement renouvelée vous invitant à découvrir une cuisine créative et authentique au rythme des saisons et des arrivages. Plateau de fruits de mer sur commande.
Face au donjon du château, vous apprécierez l’ambiance grand large, couleur bleu Noirmoutier et en été la délicieuse terrasse ensoleillée…

A lire dans le Guide Vendée Gourmande, parution Juin 2018.

En vente 5,20 € en maison de presse.

Parcours gourmand sur les routes de Vendée…

A Fontenay-le-Comte, Restaurant LE RABELAIS

Le ton est donné… La carte se lit comme un livre évoquant tous les plaisirs de la table.

Au coeur de la cité historique et de son riche patrimoine, « Le Rabelais » nous convie à la découverte de réjouissances épicuriennes. Une salle lumineuse à la décoration sobre et soignée, une terrasse qui donne sur son jardin fleuri, tout ici invite à la détente et au plaisir dans une ambiance conviviale.
Les amateurs de bonne cuisine apprécieront un menu aux saveurs créatives et inspirées du terroir vendéen accompagné de vins où la qualité du produit trouvera son équilibre parmi les producteurs inconnus, célèbres, traditionnels ou modernes.

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande  la recette d’une Salade d’asperges cuites et crues, mousse de chèvre et petits pois.

A lire dans Vendée Gourmande – Parution Juin 2018

Lien Vendée Gourmande

Recette Foie gras de Canard

Foie gras de Canard macéré au vieux Rhum ambré, chutney de mangue et ananas pimenté

Assaisonner le lobe de foie gras de canard avec le sel, le poivre, la vanille et le Rhum.
Mouler dans une terrine et cuire dans 1 four préalablement chauffé à 150°.
Cuire le foie gras jusqu’à une température de 50° à cœur.
Retirer du four mettre une calle en bois, filmer de la dimension de la terrine dessus et presser.
Laisser tel quel pendant 5 jours minimum, passé ce délai démouler la terrine et conserver sous vide.
Poêler dans 1 sauteuse en cuivre chauffée à sec sans matière grasse l’ananas, la mangue et le piment oiseau haché, cuire à sec et déglacer avec le vinaigre de mangue, débarrasser et réserver au froid.
Toaster les pains et déposer le foie gras taillé de la même taille.
Mouler le chutney de mangue et ananas dans 8 petits cercles, déposer le foie gras et le pain grillé, décorer avec chips ananas et copeaux de noix de coco.
Déguster

Ingrédients Pour 8 personnes

1 lobe de foie gras eveiné
de 600 gr environ
4 cl de vieux Rhum ambré
5 gr de sel
1 gr poivre blanc moulu
1 gr vanille en poudre
100 gr d’ananas coupé
en fine brunoise
100 gr de mangue fraiche
coupé en fine brunoise
¼ piment oiseau
20 gr vinaigre de mangue
4 tranches de pain de campagne taillés 12 cm long 2 cm largeur et 1 cm d’épaisseur

Recette de Sébastien Bonavita, Chef étoilé du Restaurant LE CAYOLA, au Château d’Olonne.

Extrait de notre Guide Les plus Belles Tables de Vendée 2017.