Sapins de Noël et raisins de table

Sapin

À La Rivière Rabateau, deux productions originales valorisent la petite surface de la ferme.

La première plantation de sapins de Noël est réalisée en 1996, sur un côteau de 1,5 ha. Après 6 années de culture, la vente des premiers sapins de Noël commence en 2002, auprès de quelques jardineries locales. Les clients étant satisfaits de la qualité et de la fraîcheur, de nouvelles plantations sont faites en 2003, puis les années suivantes.

Une petite troupe de onze agnelles arrive en 2006 pour participer à l’entretien de la sapinière.
Le désherbage chimique, utilisé jusqu’alors pour que l’herbe n’étouffe pas les jeunes plants, cède la place aux « tondeuses à quatre pattes » et depuis l’arrivée des moutons, les sapins sont cultivés en agriculture biologique.
En 2019, la sapinière couvre 25 hectares. Le Nordmann est l’espèce la plus cultivée, puis l’Épicéa, ensuite deux « cousins » de l’Épicéa qui sont le Pungens et l’Omorika, et enfin quelques Nobilis. Environ 15  000 sapins sont vendus chaque année. Les plus grands (10 m) font le bonheur des collectivités.

Agnelles

Quel âge à un sapin de Noël de 1.70 m ?
Environ 12 ans ! Eh oui, la graine de sapin pousse lentement. Il faut 4 ans de pépinière pour que le plant atteigne 25/30 cm. Cette jeune pousse sera ensuite plantée dans un champ où elle restera 6 ans pour atteindre 1 m, 8 ans pour 1,70 m et jusqu’à 15-20 ans pour 10 m.

SAPIN2

Prolongez la fraîcheur de votre sapin…
En lui offrant de l’eau dans une coupelle, comme des fleurs dans un vase.

VINS

Les raisins de table ont été plantés en 2014, sur une surface de 6000 m2. Douze variétés y sont cultivées, avec principalement le Muscat de Hambourg et Alphonse Lavallée pour le rouge, Exalta (goût muscaté), Centennial Seedles et Chasselas pour le blanc. Ce sont des variétés avec peu de pépins. En prévision des intempéries, les vignes sont sous abri. Elles sont cultivées en agriculture biologique. La récolte commence la deuxième quinzaine d’août et se termine fin octobre. Les raisins sont vendus dans des magasins de proximité, sur des marchés locaux, chez quelques grossistes et aussi à la ferme.

A lire dans le magazine J’OSE EN VENDEE n°6 – Parution Avril 2019