Le Groupe Satov : constructeur de maisons

SATOV1

Aux pays des Olonnes en Vendée, une nouvelle maison a éclos l’année dernière. Un beau projet atypique de par sa conception de 185 m2 habitable. Dès le premier rendez-vous, les souhaits des clients ont été annoncés : avoir une maison cocooning et que certaines pièces stratégiques rayonnent autour de la piscine.
Le chargé d’affaires et le concepteur ont de suite retroussé leurs manches en étudiant différentes possibilités et ainsi trouver le plan qui correspondait parfaitement aux attentes des clients.

Le plan qui conjugue tous les souhaits

Afin d’assurer une véritable harmonie entre l’intérieur et l’extérieur mais aussi un confort technique, tout en conjuguant les exigences de la RT 2012, un système constructif s’est imposé : vide sanitaire, plancher chauffant, murs en briques, toitures tuile et terrasse.  Pour donner du relief à la maison, la façade a été réalisée dans un style à la fois traditionnel et contemporain.  Aux beaux jours, l’extérieur promet d’agréables moments avec la cuisine d’été dans le prolongement de celle en intérieur, la grande piscine, le boulodrome et le salon d’extérieur.

SATOV2

Un esprit cocooning a pris place dans le salon

L’originalité de cette maison repose sur les différences de niveaux souhaitées : le salon est en contrebas afin d’être à la même hauteur que la terrasse et la piscine. Pour accéder au séjour/cuisine, à la suite parentale et à l’entrée, deux marches sont à monter pour aller d’un espace à un autre.
Pour ajouter une touche plus « cocooning » à la maison et répondre aux exigences de la NF HQE (maison haute qualité environnementale), le concepteur a imaginé une disposition permettant aux pièces stratégiques (suite parentale, salon et séjour/cuisine) d’être orientées au sud afin d’apporter de la lumière naturelle et ainsi faire des économies d’énergie.

SATOV3

Une maison offrant un maximum de volume et de luminosité

Cette maison atypique avec son toit monopente offre un beau volume de 50 m2 à la pièce de vie (salon, séjour et cuisine). Avec ses grandes baies vitrées, l’espace de vie donne directement sur le jardin et dispose ainsi d’une belle luminosité. Installé en mezzanine, le bureau domine le salon grâce à une verrière intérieure. Un balcon privé attenant offre une vue d’ensemble…

Suite à lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

LES 20 ANS du Festival Simenon

SIMENON 1

Le festival fête son vingtième anniversaire !
Didier Gallot, créateur de l’évènement évoque l’origine de ce véritable défi, ainsi que quelques épisodes épiques qui ont marqué les mémoires.

AFFICHES SIMENON

C’était il y a un peu plus de 20 ans, au cours d’une réception de mariage. L’idée d’un festival culturel et populaire aux Sables d’Olonne germa entre 2 coupes de champagne dans l’esprit de Louis Guédon flanqué de votre serviteur.
Ce fut un beau délire en envisageant ce que pourrait être une manifestation autour de l’œuvre de Georges Simenon 30 ans après mai 68, une part d’imagination prenait le pouvoir.
Quelques mois plus tard, l’affaire était dans le sac. Bernard Cuny et Dominique Perrin alors adjoint à la culture de la ville des Sables d’Olonne s’étaient joints au projet et lui avaient donné corps.
La population Sablaise ne bouda pas son plaisir de retrouver l’ambiance des années Maigret et se mobilisa ainsi que les cafés, les restaurants et les commerçants du centre ville.

SIMENON 2

A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019

« La nouvelle vague » sur le quai de la chaume, Vendée.

3 nouveaux sur le quai

Depuis le rattachement de La Chaume aux Sables-d’Olonne en 1754, bien de l’eau a coulé dans le chenal, emportant avec elle une grande partie des rivalités qui opposaient les deux anciennes communes. Rivalisant avec le cachet du remblai et l’attrait des boutiques du centre-ville, le « berceau de la cité » a toujours su défendre son caractère vivant et populaire. Voici qu’une énergie nouvelle souffle sur La Chaume avec l’arrivée de jeunes entrepreneurs de talent.

Première vitrine de son identité, le Quai George V, en bordure de chenal, prend des couleurs. Celui qu’on appelle plus communément le quai de La Chaume, est à l’image de ses habitants : des gens au caractère enjoué avec une certaine inclinaison pour la fête, la danse et les plaisirs de bouches. Pour preuve, les trois nouvelles enseignes qui y ont ouvert leur porte côte à côte l’an dernier.

LES QUAIS

Karine et David, Steeve, et Antoine se sont installés là sans se connaître ni se concerter. On ne pouvait pourtant pas rêver de réunion plus complémentaire.
Le premier est caviste, et propose des dégustations sur place assorties de charcuterie et autres petites entrées maisons.
Le deuxième est restaurateur, et revisite principalement la cuisine du monde à la sauce vendéenne, quand ce n’est pas l’inverse.
Enfin le dernier est artisan glacier, Italien du fond de l’âme jusqu’au fond de sa cuisine.
Apéritif, plat, dessert… un triptyque de rêve pour une soirée réussie sur le quai de La Chaume.

LA GOULFINE

Dans leur querelle ancestrale avec Les Chaumois, Les Sablais avaient peut-être raison d’être jaloux car, à midi, c’est bien sur le quai de La Chaume que le soleil donne le mieux. Et qu’y a-t-il de meilleur pour déguster une bonne douzaine d’huîtres que le faire en terrasse au soleil devant une bonne bouteille de vin blanc ?
Karine et David Perocheau ne s’y sont pas trompés. Enfant du pays, Karine tenait une boulangerie dans le centre de La Chaume. Lui, était gestionnaire de patrimoine. Rien à voir avec une cave, mais leur passion commune pour le vin et l’envie de faire quelque chose ensemble les ont poussés à la reconversion.
Avec des vins de qualité, des produits d’épicerie bio et locaux, et une ambiance qui pousse à la détente, Karine et David ont su trouver leur emplacement et leur créneau. Leurs assiettes de fromages et de charcuterie qui accompagnent leurs dégustations sont à ravir, et l’ambiance est à la hauteur des produits, à la fois chic et simple. Parole de Chaumois : « ici on mange, on boit, et on vit comme chez nous. »

LA GOULFINE2

La Goul’fine – 17 quai George V – 85100 Les Sables d’Olonne – Tél. : 02 51 23 95 44

A demain pour la suite de nos portraits…

Suite A lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019