Résidence Seniors Villas Ginkgos Bonne Fontaine de Challans, Vendée

VILLAS GINKGOS

On vit comme on aime…

Ce n’est pas parce qu’on avance en âge qu’on n’a plus d’envie !
À la résidence seniors Villas Ginkgos Bonne Fontaine située en hyper centre-ville de Challans, chaque habitant dispose d’un vaste choix d’activités à pratiquer en toute liberté. À proximité des commerces, la résidence offre le cadre, tous les outils et les services pour permettre à chacun de s’épanouir.
Au centre de ce projet, l’équipe d’accompagnement, dynamique et à l’écoute des habitants, met tout en œuvre pour les stimuler quotidiennement. De la simple petite ballade du matin à la séance de gym dynamique, en passant par la relaxation au salon zen…

Chacun son Rêve…

Marie-Thérèse et Chipie, Adeptes du fauteuil massant

V GINKGOS

Difficile de passer devant le salon zen sans les apercevoir. Les yeux fermés et le sourire détendu, Thérèse savoure chaque matin les ondulations du fauteuil de massage. Lovée sur ses genoux, Chipie profite aussi des vibrations. « C’est ce que j’appelle passer à la chaise électrique, s’amuse-t-elle. Cet endroit m’a tout de suite plu. J’essaie de participer aux différentes activités mais j’aime avant tout le calme et la tranquillité. C’est ce que je ressens ici. »

Chacun son Destin…

Alain Quénet, La passion du patio

V GINKGOS2
La résidence, Alain Quénet et sa femme Marie la connaissent par cœur. « Quand on est venus visiter la première fois, les appartements n’étaient pas encore finis. On a signé tout de suite. » Sans l’once d’un regret. « Ici, on a une deuxième vie. On y a nos habitudes et nos petits plaisirs. »
Celui d’Alain, c’est l’entretien du patio. Qu’importe le temps ou ses 92 ans, il taille, il arrose, il désherbe… « Parfois je me fais un peu chambrer par les voisins mais c’est plus fort que moi. C’est important, on se sent chez nous et un jardin bien tenu fait plaisir à tout le monde. »

Chacun sa Passion

Guy et Cooky,  La petite balade rituelle

V GINKGOS3

Guy et Cooky ne manqueraient leur petite ballade matinale pour rien au monde. Un petit moment privilégié. « J’ai la chance d’avoir un chien formidable. On va partout où il y a de l’herbe. Et puis on se parle, et on se comprend très, très bien. Ce que j’aime avant tout, ici, c’est qu’on est chacun chez soi et on peut vivre à son rythme en continuant à faire ce qu’on aime… »

Suite à lire dans le Magazine de Challans, Mer et Marais n°1, Parution Avril 2019

Ginkgos … Et si l’arbre aux mille écus cachait des secrets pour notre longévité ?

Une longévité exceptionnelle ? Dans son milieu naturel, le Ginkgo peut vivre 4000 ans. Extraordinairement résistant, ni la pollution, ni les maladies, ni les parasites ne l’inquiètent , alors que toute autre forme de vie alentour était détruite

Longévité
Le ginkgo biloba, qui est la plus ancienne espèce d’arbre connue, serait apparu sur Terre, avant les dinosaures, il y a plus de 250 millions d’années. Cet arbre, qui a survécu à tous les bouleversements climatiques de notre planète, est une espèce hors du commun. C’est le plus vieil arbre connu. Il est surnommé « l’arbre aux quarante écus » ou « arbre aux mille écus » ou « abricotier d’argent » en référence à la couleur de ses feuilles (qui deviennent dorées à l’automne).

Histoire
Longtemps inconnu du monde occidental, le ginkgo biloba a été rapporté du Japon vers 1692 par le médecin et botaniste allemand Engelbert Kaempfer. Cet arbre a été planté pour la Première fois en Europe en Hollande, dans le jardin botanique d’Utrecht en 1730.  En France, le premier pied de Ginkgo a été apporté par Auguste Broussonnet et planté dans le Jardin botanique de Montpellier à la fin du XVIIIe siècle. En 1795, une bouture prise sur l’arbre de Montpellier est plantée au Jardin des plantes de Paris. Pour la petite histoire, ces deux arbres sont toujours vivants aujourd’hui.

Spécificités
Le ginkgo biloba est un arbre pouvant atteindre 35 à 40 m de hauteur qui est connu pour sa très grande longévité puisque certains spécimens ont plus de 2500 ans. Il possède des feuilles formées de deux lobes (d’où son nom de « biloba ») et dépourvues de nervure centrale qui sont uniques en leur genre parmi les plantes porteuses de graines. À noter : la feuille de ginkgo est bilobée quand elle est jeune mais prend ensuite la forme d’un éventail. Sa période de floraison est en avril-mai et son feuillage est caduc.

Bienfaits prouvés du Ginkgo
Plusieurs archives chinoises relatent l’utilisation des feuilles de Ginkgo en 2800 av J.C. pour améliorer la circulation sanguine et la fonction pulmonaire. D’autres archives du XVe siècle mentionnent l’utilisation des feuilles sur les plaies de la peau et contre la diarrhée. Les scientifiques ont identifié plus de 40 composants dans le Ginkgo. Deux d’entre-eux – Les Terpénoïdes et les Flavonoïdes – semblent avoir des propriétés médicinales. Les flavonoïdes sont des antioxydants à base de plantes dont les effets sont démontrés pour protéger le système nerveux, les muscles du coeur, les vaisseaux sanguins, et la rétine. Les Terpénoïdes (telles que les ginkgolides) sont connus pour améliorer la circulation sanguine. Le Ginkgo est l’une des plantes les plus étudiées au monde, en particulier dans le cadre médicinal. Être vivant que l’on peut qualifier d’immortel, ce végétal résistant, supérieur et unique, revêt des vertus thérapeutiques découvertes depuis l’antiquité en médecine traditionnelle chinoise.

GINKGOS A SAVOIR

Comme propriétés médicinales, le Ginkgo biloba contient :
– des flavonoïdes (antioxydants dans notre alimentation),
– des terpénoïdes pour leurs qualités aromatiques,
– des lactones (arôme de produits alimentaires transformés ou naturels).
Puissant antioxydant, les effets du Gingko sur l’organisme sont multiples. Si pour certains chercheurs, cette plante améliore la fonction artérielle, on sait que ses feuilles sont utilisées comme remède naturel pour :
– réduire l’inflammation
– faciliter la circulation sanguine
– protéger les cellules nerveuses
– réduire la douleur dans les maladies vasculaires périphériques.
Dans le cadre d’un traitement, le Ginkgo biloba est préconisé pour :
– les dysfonctions sexuelles
– les acouphènes
– les maux de tête
– les vertiges
– le mal des montagnes
– les manifestations de l’anxiété ainsi que, de la maladie de Raynaud
– soulager le syndrome prémenstruel
– les troubles de la vue (glaucome, rétinopathie)
– la dépression
– le vitiligo
– l’anxiété
– la démence, la schizophrénie…
À cela, s’ajoutent les capacités de l’arbre aux mille écus, à prévenir risque de maladie d’Alzheimer, celles cardiovasculaires et même, à régénérer les fonctions cognitives chez les séniors en bonne santé.…

A lire dans le magazine J’OSE EN VENDEE n°5 – Parution Avril 2018