La Maison des Toqués, restaurant à Noirmoutier en Vendée

Suite du Parcours Gourmand

Petite salle et grande cuisine, une adresse sous le signe de la créativité !

Située sur le port de l’Herbaudière, la « Maison des Toqués » vous accueille dans l’intimité d’une salle de 16 couverts décorée de sculptures et de tableaux contemporains.
Le chef Sébastien Duchenne propose un menu-carte variant au gré du marché, des retours de pêche et de la culture des légumes bio de Serge !  Résultat « une cuisine d’auteur » subtile, raffinée et créative.
Carte des vins exclusivement bio.

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande la recette de Saint-Pierre de nos côtes, couteaux émulsion ail des ours.

fb LA MAISON DES TOQUES

A lire dans Vendée Gourmande, parution juin 2018 et en vente 5,20 € dans les maisons de presse.

Frédéric Tron, Peinture et Décoration aux Sables d’Olonne en Vendée, conseille, décore et habille votre intérieur

Frédéric Tron parle avec passion de son métier de peintre décorateur, vous apporte ses compétences techniques et son savoir-faire depuis 30 ans dans la réalisation de vos travaux d’intérieur.
Créée il y a douze ans, la société sablaise intervient auprès des particuliers et des professionnels.

En quête de Singularité

A la Chaume, à quelques mètres de la Tour d’Arundel, Frédéric Tron vous aiguille sur les possibilités et les dernières tendances en matière de décoration afin de transformer votre bien.
Spécialiste dans la pose de revêtement de sols et murs, l’entreprise a fait de la rénovation sa marque de fabrique.
« Nous faisons des propositions aux clients en quête de singularité, d’originalité et de nouveauté. Nous répondons aux demandes des particuliers et des professionnels. »
L’équipe vous accueille dans son magasin et se déplace à votre domicile pour vous proposer différents revêtements muraux : Elitis, Cole&Son, Arlequin, Farrow&Ball,Arte, Miss Print… et revêtements de sols : Heuga, Expona, Forebo, Quickstep…

TRON 2

La qualité avant tout

« La décoration est l’association de goûts, de matières et de couleurs. On apprécie les beaux matériaux et on s’évertue à travailler de façon traditionnelle », poursuit Frédéric Tron.
L’entreprise travaille avec différentes marques de peinture comme Guittet, Farrow&Ball, Argile, Levis, Little Green… et mène à bien des projets adaptés au budget de chacun.

Suivez nos réalisations et l’actualité de la décoration sur la page Facebook Sarl Frédéric Tron.

Magasin : Quai des boucaniers • 85100 Les Sables d’Olonne • 02 51 32 91 83
www.frederic-tron.fr • contact@frederic-tron.fr

TRON 3

A lire dans les Sables d’Olonne Magazine n°20

Parution Mai 2018

Maisons Privat réalise une maison triplement labellisée en Vendée pour ses performances énergétiques. Une première en France.

Maisons Privat, 100 ans d’expérience au service de l’habitat individuel

Fondée en juin 1918, l’entreprise générale de maçonnerie se spécialise en 1954 dans la construction de maisons individuelles. Toujours en quête de qualité, Maisons Privat propose les solutions les mieux adaptées aux besoins de ses clients. Vitrine de son savoir faire, une maison triplement labellisée pour ses performances énergétiques. Une première en France.

« La Maison des Quatre Saisons ».
C’est sous cette appellation que débute l’aventure de l’entreprise familiale Privat, dans la construction de maisons individuelles en 1954.
Aujourd’hui, les Maisons Privat regroupent 8 agences en Vendée, Loire-Atlantique et Charente-Maritime et salarient 80 personnes. L’entreprise construit 200 réalisations par an pour une clientèle composée de particuliers et d’investisseurs. Des primo-accédants, mais aussi des propriétaires qui s’installent en villégiature sur la bande littorale et rétro-littorale.

Homeos, une exclusivité nationale
Au fil des décennies, la conception des habitations a évolué avec les méthodes de construction, les matériaux et surtout les normes. Maisons Privat a suivi cette évolution et dès 2008, réalise aux Sables d’Olonne sa première maison à basse consommation énergétique labellisée BBC.

Avec Homeos, l’entreprise propose désormais un nouveau modèle d’habitat. Une maison bioclimatique et soignant la qualité de l’air ambiant, seule à réunir les trois labels énergétiques NF HQE, E+C- et Bepos-Effinergie 2017. Un concept récompensé en 2015 par le Ministère de l’Environnement et en 2017 par l’ensemble de la profession.

Des performances uniques
Dès sa conception, Homeos est optimisée pour réduire au maximum son impact carbone sur l’environnement. Cela passe par le choix des matériaux et leur capacité au recyclage, mais aussi par la proximité géographique des fournisseurs et des artisans qui vont intervenir dans la construction.

PRIVAT 1

Les labels expliqués

Homeos est la seule construction en France à cumuler trois labels de qualité énergétique.
La norme NF habitat HQE, pour Haute Qualité Environnementale, récompense les projets qui offrent une bonne qualité de vie, en interaction avec le territoire, qui sont énergétiquement et économiquement performants et qui respectent l’environnement.
Le label E+ C- pour Énergie + et Carbone -, valorise les constructions à énergie positive (qui produisent plus qu’elles ne consomment) et pauvre en émissions carbonées, tout au long du cycle du bâtiment, de sa fabrication à sa démolition.
La certification Bepos-Effinergie 2017 quant à elle, intègre des exigences complémentaires au label E+ C-, à savoir la sobriété et l’efficacité énergétique, la qualité et le confort ainsi que la sensibilisation des futurs habitants aux enjeux de la transition énergétique.

PRIVAT3

Article à Lire dans le Magazine de L’Habitat durable n°11, Parution Septembre 2018

En vente 4€50 en maison de presse.

Construire ou Rénover ? Le choix du neuf contre l’ancien

Vous êtes décidé à devenir propriétaire, mais vous hésitez entre faire construire votre maison ou en acheter une à rénover. Deux projets très différents, qui présentent chacun des avantages et des inconvénients.

CONSTRUIRE

CONSTRUIRE MOINS

RENOVER + et -

Article à Lire dans le Magazine de L’Habitat durable n°11, Parution Septembre 2018

En vente 4€50 en maison de presse.

 » Le bio, c’est un projet de société, pas seulement un marché « 

Le bio s’est fait une place chez vous depuis quand ?
Depuis dix ans environ. Nos parts de marché augmentent d’année en année. Nous sommes à 15 %.

Est-ce que ça va encore grandir ?
Oui. Pour ça, il faut continuer à donner du sens au bio. Proposer de la tomate bio en hiver par exemple, ça n’a pas de sens.

Le bio, c’est un truc de bobo, une niche, ou c’est un peu plus que ça, un mouvement de fond ?
C’est terminé, ce n’est plus une niche pour les bobos. Aujourd’hui, l’alimentation est associée à la santé, à l’environnement, aux revenus des producteurs. L’alimentation, c’est du bien-être général. Le bio, c’est un projet de société, pas seulement un marché.

Pendant longtemps, dans le budget des ménages, l’alimentaire a été, trop souvent, considéré comme une variable d’ajustement : est-ce que c’est fini ?
Si j’osais, je dirais qu’il faut moins téléphoner et manger mieux. Manger mieux, c’est manger moins. On peut manger bien, pas forcément tout en bio, pour pas cher.

Est-ce que c’est une bonne chose pour la santé, donc pour la Sécu ?
Ce que nous consommons agit directement sur notre santé. Ce sont les médecins qui le disent. Un exemple : on sait que 80 % des problèmes de diabète viennent d’une surconsommation de sucre. On peut donc agir. Nous avons des maladies de civilisation qui tiennent aussi à nos modes de consommation.

Est-ce que la grande distribution a une responsabilité citoyenne ?
Bien sûr. La grande distribution doit prendre des responsabilités nouvelles. Nous avons de la pédagogie à faire. Chez U, on a pris des engagements très forts, par exemple pour supprimer les perturbateurs endocriniens.

Est-ce qu’un jour, on peut imaginer que tout sera bio dans vos magasins ? Est-ce que c’est un rêve, une utopie, ou réaliste à moyen/long terme ?
Nicolas Hulot a dit récemment que tout pourrait être bio. Je suis assez d’accord avec ça. C’est possible. Prenez l’arboriculture : on dit que c’est compliqué d’être en bio. Mais c’est possible, à condition d’opter pour des variétés plus résistantes. Il faut revenir à des variétés plus robustes, moins fragiles. Même chose pour les céréales : on peut parfaitement revenir à des semences plus anciennes, je pense à l’épeautre.

Et les labels ? Ils sont importants ?
Le logo AB est important et rassurant, c’est une sorte de contrat de confiance pour le consommateur.

Quels sont les produits alimentaires bio que vous aimeriez pouvoir proposer à vos clients et que vous ne proposez pas encore ? Est-ce qu’il y a d’autres produits, non-bio, que vous aimeriez proposer ?
On a beaucoup de choses en bio. Aujourd’hui, un consommateur qui vient dans nos magasins, et qui veut tout acheter en bio, il peut quasiment le faire.

Est-ce que le bio est assez généralisé ?
Non, c’est insuffisant. Il n’y a pas assez de bio dans les restaurants par exemple.

Est-ce que les prix du bio vont mécaniquement baisser ?
Non, les prix, sur certains produits, vont rester encore relativement élevés.

Serge Papin, Pdg du système coopératif « Système U »

(Photo portrait : © Antoine Doyen – Composition graphique : Christiane Girard/Offset5)

A lire dans le magazine J’OSE EN VENDEE n°5 – Parution Avril 2018

LE CHOIX DU TERRAIN, UNE PREMIERE ETAPE PRIMORDIALE

Où ? Un tout petit mot pour une grande interrogation. Avant de faire construire, le choix de l’implantation est fondamental dans le découlement de tout le reste. En ville comme à la campagne.

Pour un projet familial, pensez à la proximité des commerces, des loisirs et des écoles. L’ensoleillement, la vue et le calme devront également être pris en compte pour assurer votre bien-être au quotidien.

L’emplacement de votre parcelle déterminera aussi l’éloignement (ou la proximité) des réseaux urbains et par conséquent le coût du raccordement (au tout-à-l’égout, à l’eau, au gaz, à l’électricité, au téléphone, à internet, etc.).
Oui, il y a de multiples questions à se poser au moment de choisir son futur terrain. Et il ne faudra surtout pas les négliger. Que votre choix se porte sur un terrain en lotissement, c’est-à-dire qu’il fasse partie d’un vaste terrain divisé en plusieurs lots ou parcelles vendus individuellement, ou sur un terrain diffus (isolé et vendu seul).

Un terrain en lotissement
Pourquoi pas ? C’est avant tout faire le choix de la sécurité. Mon terrain sera obligatoirement constructible. Et j’aurai la garantie qu’il soit borné et viabilisé ! C’est-à-dire raccordé aux différents réseaux (eau, électricité, téléphone…)En contre-parti, je devrais respecter certaines règles de construction propres au lotissement. Cela peut concerner l’implantation des bâtiments, l’aspect extérieur des constructions ou des clôtures. Ce règlement peut aussi fixer des règles sur le plan architectural avec certains types de matériaux à utiliser ou couleurs à respecter pour la construction.
Je ne devrai pas oublier non plus de consulter le cahier des charges, qui est en quelque sorte le « mode d’emploi du savoir vivre en lotissement ». Il va concerner divers aspects de la vie en communauté (stationnement, entretien des parties communes…).

Si je choisis un terrain individuel, isolé ou diffus, je bénéficierai davantage de liberté pour faire construire la maison de mes rêves, à condition de respecter les règles d’urbanisme. Mais je devrai effectuer plusieurs démarches en amont. Bornage, viabilisation… Tout cela a un coût ! Et, avant tout le reste, je ne dois pas oublier de m’assurer d’une chose : Le terrain est-il bien constructible ?

Article a Lire dans le Magazine de L’Habitat durable n°11, Parution Septembre 2018

En vente 4€50 en maison de presse.

Le Karo à La Roche-sur-Yon

Suite du Parcours Gourmand

Tout se joue dans l’équilibre ! une adresse à recommander au cœur des halles.

Tout près de la place Napoléon et de son célèbre bestiaire, les Halles de la Roche-sur-Yon attirent par ses étals gourmands ! C’est ici, au cœur de cet appétissant marché que toute l’équipe du Karo vous accueille dans un attrayant décor.
L’été en terrasse ou dans la salle lumineuse confortablement installé.
Vous goûterez une cuisine alliant modernité et tradition qui met à l’honneur la qualité des produits au fil des saisons.

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande la recette du craquant aux fraises de Vendée.

fb LE KARO

A lire dans Vendée Gourmande, parution juin 2018 et en vente 5,20 € dans les maisons de presse.

ETRE BIEN CHEZ SOI, AVEC NOXI AGENCEMENT

Cuisine, salle de bain, dressing ou bureau… Noxi Agencement est là pour vous. Venez visiter leur tout nouveau showroom de 300 m² aux Achards.

Récemment installé aux Achards, Noxi Agencement dispose d’un tout nouvel environnement industriel de 7000 m² dédié à la fabrication sur mesure, en série ou à l’unité d’agencement pour le particulier ou l’industrie.

Un besoin… une solution !
Salle de bains, cuisine, dressing… Quels que soient vos besoins en matière d’aménagement intérieur, Noxi Agencement crée la solution grâce à son bureau d’étude et son atelier de production. Chaque jour, nos équipes travaillent soigneusement à l’élaboration des différents projets.
Vous avez une idée plus ou moins précise de ce que vous voulez vraiment ? Un conseiller vous aidera à concrétiser votre projet.

DRESSING NOXI

Des matériaux de qualité
Noxi Agencement travaille avec des matériaux choisis avec soin : stratifié, bois massif, panneaux de particules, résine de synthèse ou encore mélaminé. Dotées d’outils technologiques performants permettant de réaliser des meubles complexes et précis.

Un ameublement à votre image
Noxi prend soin de réaliser une étude personnalisée de votre intérieur en s’appuyant sur vos besoins, vos goûts, vos envies et votre budget. Faisabilité du projet, choix des finitions, matériaux et mobilier… Tout est pris en compte. Des vues 3D de votre futur aménagement intérieur seront également réalisées, pour que vous puissiez vous projeter au maximum

SDB NOXI

Et pour la pose ?
Noxi dispose de menuisiers poseurs pour venir installer vos meubles chez vous. La garantie d’une qualité de pose exemplaire.

AGENCEMENT NOXI

NOXI AGENCEMENT
1 rue du pont rouge BP2 –  ZA Nord La Mothe-Achard – 85150 LES ACHARDS
02 51 22 67 65 – contact@noxi-agencement.fr

Article a Lire dans le Magazine de L’Habitat durable n°11, Parution Septembre 2018

En vente 4€50 en maison de presse.

GGR : Duo de tête • Route terre pour Mark SLATS et VDH

Mark Slats

Né le 8 avril 1977 à Darwin, Australie • Domicile : Wassenaar, Hollande • Pays d’inscription : Pays bas

Mark SLATS, né en Australie, puis installé aux Pays Bas depuis l’âge de 8 ans, est un navigateur ayant déjà fait un tour du monde. Véritable aventurier, pour lui rien n’est impossible. En 2017, il vend sa maison pour participer au Talisker Transatlantic Rowing Challenge. Remarquablement, Slats surmonta la déception de perdre son co-équipier peu avant le départ, mais a continué pour remporter la catégorie en solitaire, en un temps record!
À son retour, Slats a pu se concentré sur la préparation de la Golden Globe Race, grâce au soutien financier d’Ohpen, suite à une rencontre fortuite avec Chris Zadeh, fondateur et PDG, à la fin mai. «Mark incarne cette approche du « tout donner », le mot « impossible » ne figure pas dans son dictionnaire, et il utilise la force mentale, la tactique et la pure persévérance pour surmonter toutes les difficultés à chaque nouveau défi » dit Zadeh.
Mark a eu la chance de suivre un cours de formation en astronavigation avec Dick Huges, l’un des plus célèbres navigateurs hollandais.

Un navigateur déterminé

Il dit de la GGR : « Parce que je vis pour ce genre de chose »

Mark Slats est l’un des six skippers de la GGR à avoir choisi un Rustler 36 pour la course. C’est de loin, la série la plus populaire et Ohpen Maverick fût le premier de cette catégorie à être construit.
Il a traversé la mer du Nord pour rejoindre son port d’attache de Wassenaar en 2017, où une équipe de trois hommes a rénové le bateau sous la direction de Koopmans, l’architecte naval néerlandais, tandis que Mark traversait l’Atlantique à la rame!

« Le bateau est en très bon état », explique Mark. « L’équipe a déshabillé le pont en teck et va monter un nouveau mât et gréement avant la remise à l’eau en avril 2018. Dick Koopmans étudie les conditions météorologiques attendues sur le parcours et conçoit un plan de voilure adapté ».

Bateau Mark SLATS

Bateau
Nom Ohpen Maverick
Type Rustler 36 Masthead sloop
Numéro 68
Concepteur Holman & Pye
Constructeur Rustler Yachts (UK)
LOA 35.33ft / 10.77m
LWL 26.92ft / 8.21m
Largeur 11.00ft / 3.35m
Tirant d’eau 5.50ft / 1.67m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kgs
Voilure 693 sq. ft / 64.38sq. m

Jean-Luc Van den Heede

Né le 8 juin 1945 à Amiens, Somme, France • Domicile : Les Sables d’Olonne, France • Pays d’inscription : France

Déjà 5 tours du monde à son actif, dont quatre terminés sur le podium, Jean-Luc Van den Heede est la figure paternelle de la voile en solitaire française. Il détient le record du tour du monde le plus rapide en solitaire et sans escale contre les vents et courants dominants.

« Un défi dans un esprit de camaraderie »

Il dit de la GGR : « De toutes mes expériences, je suis bien conscient des difficultés que cette course pose. Je veux revivre les conditions et les défis que mes prédécesseurs de voile ont appréciés. J’ai également redécouvert l’ambiance et la camaraderie que j’ai aimées lors des premières éditions de ces courses. Nous sommes tous conscients du fait que ce sera une aventure difficile, ce qui engendre un lien fort entre nous. Mon objectif est d’être en bonne santé au départ avec un bon bateau, puis de prendre chaque jour comme il viendra, absorbant les émotions et les pensées de ceux qui nous ont précédés : Slocum, Moitessier, Alain Gerbault, Vito Dumas et bien sûr mon très bon ami Sir Robin Knox-Johnston qui nous a donné un tel exemple il y a 50 ans. »

En 2016, Jean Luc Van den Heede a réalisé 6 mois de travaux de remise en état sur son voilier, un Rustler 36, en remplaçant le mât, le gréement, les voiles et le moteur. Il a également passé le test obligatoire de navigation sous gréement de fortune. Il a passé les mois d’hiver 2017/2018 à naviguer sur la Manche et dans le Golf de Gascogne, pour continuer à tester son voilier dans des conditions de vents forts, avec l’assistance de Lionel Regnier.

BATEAU VDH

Bateau
Nom Matmut
Type Rustler 36 Masthead sloop
Numero 8
Conception Holman & Pye
Construction Rustler Yachts (UK)
LOA 35.33ft / 10.77 m
LWL 26.92ft / 8.21 m
Largeur 11.00ft / 3.35 m
Tirant d’eau 5.50ft / 1.67 m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kg
Voilure 693sq. ft / 64.38sq. m

A lire sur le magazine de la Golden Globe Race en ligne

L’Ecume Gourmande à Bouin

Suite du Parcours Gourmand

On apprécie le sourire, la gentillesse… Et surtout l’harmonie qui règne içi, de la cuisine à la salle.

C’est dans un décor sobre et lumineux que Magda et Sébastien vous accueillent avec sourire et bonne humeur. Le jeune chef exprime tout son talent culinaire et concocte une cuisine dans l’air du temps, traditionnelle et créative, inspirée de produits frais et de saison. Parmi ses spécialités, fois gras et anguille fumée, agneau de Région en croûte de pain, dorade fumée aux aiguilles de pin et pour les desserts le choix est difficile entre le parfait coco topinambour ou les fameux « Œuf à la coque aux saveurs exotiques ». Terrasse ombragée.

Découvrez dans le Guide Vendée Gourmande la recette du Parfait coco et crémeux topinambour.

fb L'ECUME GOURMANDE

A lire dans Vendée Gourmande, parution juin 2018 et en vente 5,20 € dans les maison de presse.

Magazine de la Roche remporte un vif succès !

Le magazine de la Roche-sur-Yon n°13 remporte un vif succès, vous le trouverez chez tous les annonceurs et dans les lieux publics MAIRIE, CYEL et Office de Tourisme…

Le magazine vous est offert n’hésitez pas et bonne lecture !!!

MAIRIE LA ROCHECYEL 2MAIRIE DE LA ROCHE 2

Passionnément festive

Après une année 2018 exceptionnelle du fait du retour du Tour de France après 80 ans d’absence et la commémoration du centenaire de l’Armistice 2019 n’en sera pas moins une année pleine de surprises et de rendez-vous à La Roche-sur-Yon.

La Roche-sur-Yon a vécu en 2018, une année sportive inoubliable. En l’espace de quelques jours, sous le chaud soleil de juillet, une foule joyeuse s’est rassemblée à plusieurs reprises pour partager des émotions que seul le sport peut procurer.
Le jeudi 5 juillet, ce ne sont pas moins de 30 00 personnes qui applaudissaient à tout rompre le défilé de présentation des équipes du Tour de France, quelques jours avant son départ de Noirmoutier. Le dimanche 8, toute la ville se massait au bord des rues pour assister à la fin de la seconde étape et voir le champion du monde Peter Sagan, passer la ligne en vainqueur.
Il perpétuait ainsi une drôle de tradition, puisque la dernière arrivée d’étape à La Roche-sur-Yon en 1938, avait vu, elle aussi, le champion du monde en titre, le belge Eloi Meulenberg, goûter aux joies de la victoire. Il faut donc être champion du monde pour gagner une étape du Tour de France à La Roche-sur-Yon !

Enfin les 10 et 15 juillet c’est la foule des supporters des Bleus qui envahissait la Place Napoléon, au soir de la demi-finale et de la finale de la Coupe du Monde de Football, pour fêter ensemble la joie immense de ce second titre.
Le calendrier sportif 2019 n’offrira pas un tel concentré d’événements, mais les émotions seront bien au rendez-vous à La Roche-sur-Yon.
Deux événements marquants fêteront un anniversaire important : la 5e Joséphine et la 10e édition du Festival International du Film.
Ce ne sont pas moins de 11 738 « Joséphine » qui, en 2018, se sont élancées toutes de rose vêtues pour cette course-marche solidaire sur les boulevards du Pentagone. Cet événement exclusivement réservé aux femmes a une fois encore battu un record de participation et permis de rapporter 59 830 € au profit du Comité vendéen de la Ligue contre le cancer.

En 2019, ce seront sans doute plus de 12 000 femmes (voire beaucoup plus) qui dérouleront le long ruban rose de la solidarité envers les femmes touchées par le cancer du sein. Sourire, espoir, bonne humeur, joie d’être ensemble, réconfort et partage seront une nouvelle fois au rendez-vous début octobre.
Le Festival International du Film fêtera donc son 10e anniversaire. Après une édition 2018 qui a vu la fréquentation dépasser les 25 000 festivaliers, durant une semaine riche de 140 projections et de 60 invités présents dans la capitale vendéenne, parmi lesquels Karine Viard, Anna Karina, Valeria Bruni Tedeschi, Quentin Dupieux et Ethan Hawke (le « capitaine mon capitaine ! » du Cercle des poètes disparus, c’est lui), on peut s’attendre à une édition anniversaire exceptionnelle en 2019.
Ce festival qui se caractérise par son éclectisme en mêlant cinéma expérimental, cinéma d’auteur et œuvres plus grand public, joue désormais dans la cour des grands festivals nationaux, et le rendez-vous des avant-premières françaises.
La musique garde une place importante dans les animations que propose régulièrement la ville de La Roche-sur-Yon.
Une nouvelle fois, des concerts de la Folle Journée feront escale à La Roche-sur-Yon, pour une édition ayant pour thème les « Carnets de voyage » et les œuvres créées à l’occasion de la traversée des frontières et des cultures.
Cette édition verra à La Roche-sur-Yon la création du texte de Jacques Prévert « La lettre des îles Baladar » jouée et chantée par un ensemble instrumental de 11 musiciens et un chœur d’enfants de 35 chanteurs, du Conservatoire de la Ville. Ainsi que des voyages dans l’Italie et l’Allemagne baroque comme classique, proposés par le chœur yonnais Roland de Lassus et sa cinquantaine de choristes.
En juin et juillet, le Festival RPop rassemble dans les jardins de la mairie, une foule familiale et joyeuse. Après Imany en 2016, Miossec en 2017 et en 2018 Hollysiz, Girls In Hawaï ou Charlotte Cardin, l’édition 2019 sera de nouveau l’occasion de découvrir gratuitement des talents prometteurs et confirmés.

A lire dans la Roche-sur-Yon Magazine n°13, Parution décembre 2018