Top 10 des choses à faire aux Sables d’Olonne – 10/10 – Journée plage sur le Remblai

Et oui, je ne pouvais pas finir ce Top 10 sans parler du remblai. Boudé dans les 9 premiers articles relatifs aux choses à faire aux Sables d’Olonne il a failli passer à la trappe. Mais non !!! Le voilà mis à l’honneur ce fameux Remblais des Sables d’Olonne.

Car non, on ne vient pas aux Sables d’Olonne sans aller sur le Remblai. C’est un peu les Champs Elysées des Sables, le Time square de la côte atlantique (non.. là tu vas trop loin Maurice). Sérieusement, je crois qu’on ne peut pas venir aux Sables d’Olonne sans aller se balader sur le remblai.

Nous pourrions parler du remblai des Sables en hiver que j’aime personnellement tout autant sinon plus qu’en été. Lorsque la tempête gronde et que les vagues font dire aux locaux qu’il  « faudrait pas qu’il y ai plus de vent… ». Mais nous ne parlerons pas de ce remblai redevenu sauvage. Je vais vous parler du remblai en été.

Alors non, je ne suis pas un fan absolu du « touche serviette » qui peut se produire quelques jours en plein été, mais il faut l’avouer, le remblai des Sables d’Olonne à quelque chose de particulier. C’est un coin ou se mêlent toutes les générations : Il y a le coin des Surfeurs juste en face de l’horloge, la voile blanche pour ceux qui veulent trouver un endroit branché, le Club Mickey pour les plus jeunes, et puis il y a le Sable !!!

Disons le fièrement, nous avons la chance en Vendée d’avoir du sable fin, pas des gros grains grossiers, mais du sable fin fin fin … qui, quand on allonge sa serviette et pose sa tête sur celle-ci, nous envoie compter les moutons en quelques minutes J.

On pourrait lui trouver des défauts à notre remblai des sables d’Olonne… Effectivement si le coefficient de marée est important ce jour-là, vous pourriez vous faire surprendre et l’océan pourrait venir lécher l’extrémité de votre serviette. Il vous faudra alors ramasser vos tongs en vitesse et reculer de quelques mètres. Mais vous pourrez alors compter sur une armée d’enfants décidés à  se battre contre l’envahisseur, creusant tranchées montant murs de sable.

On pourrait le trouver trop « mondain », trop ceci et trop cela… mais vous verrez il a quelque chose de particulier. Et puis, soyons honnêtes une seconde, quoi de mieux que d’envoyer sa chérie (on son chéri) aller chercher des chouchous au « nut » alors que l’on se dore la pilule en feuilletant le Magazine des Sables d’Olonne ? il y a pire non ?

 <- Précédent | Vous avez aimé ? Laissez un commentaire 😉

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |  8 | 9 | 10