Un projet, un financement… un courtier ?

Achat, construction, travaux… Un courtier négocie pour vous le meilleur financement immobilier. Avec LA MAISON DU CREDIT, ce service ne vous coûte rien.

Pourquoi faire appel à La Maison du Crédit ?
Vous avez un projet lié à l’habitat pour un achat, une construction, des travaux de rénovation ou d’agrandissement que ce soit pour une résidence principale, secondaire ou locative, nous sommes là pour vous trouver la meilleure solution de financement. Nous sommes également à vos côtés pour répondre à tous les évènements de la vie ou du crédit (rachat de soulte et renégociation).
Courtier en financement immobilier, nous sommes l’intermédiaire entre vous et nos partenaires bancaires.
Notre métier : nous étudions la faisabilité de votre projet, négocions pour vous les meilleures conditions auprès de nos nombreux partenaires bancaires, vous conseillons et vous accompagnons du 1er jour jusqu’à la réalisation de votre projet.
Outre la recherche du meilleur financement immobilier, nous vous apportons des conseils précieux sur votre projet : les aides dont vous pouvez bénéficier, la période de construction, les frais annexes,…
Notre objectif est unique : servir votre Intérêt en vous trouvant les conditions financières sur mesure tout en vous faisant bénéficier d’un gain de temps et d’argent.

Et cela ne me coûte rien ?
Exactement, cela ne vous coute rien. Seule la banque que vous aurez retenue pour financer votre projet, nous rémunèrera lorsque votre projet sera réalisé sans impacter votre financement.
A savoir, 100% des courtiers sont rémunérés par la banque. Peu de courtiers, comme nous, ne font supporter aucun frais de courtage aux clients.

La multiplicité de nos partenaires bancaires sont garants de notre indépendance afin de vous proposer des offres variées. Chaque projet est différent, ce qui est valable dans une banque, ne l’est pas forcément dans une autre. Nous sommes là vous pour vous trouver la meilleure solution.

La Maison du Crédit, c’est aussi… 12 ans d’expérience
Douze années d’existence avec les mêmes personnes, c’est un gage de stabilité et de sérieux auprès de notre réseau de partenaires et de nos clients. Avec deux agences en Vendée, des bureaux qui ont pignon sur rue, le client sait où nous trouver.

LA MAISON DU CRÉDIT
52 av du Général de Gaulle – 85100 LES SABLES D’OLONNE – Tél. : 02 51 90 08 42
33 rue Salvador Allende – 85000 LA ROCHE-SUR-YON – Tél. : 02 51 41 44 81 – www.lamaisonducredit.net

Article a Lire dans le Magazine de L’Habitat durable n°11, Parution Septembre 2018

En vente 4€50 en maison de presse.

ETRE ECO-CITOYEN ÇA SE PASSE AUSSI DANS LE JARDIN

Qu’il est agréable de profiter d’un beau jardin ! Davantage encore lorsqu’on peut le faire sans abuser des ressources de notre planète. Voici donc un petit rappel de quelques gestes du quotidien qui feront de vous un bon éco-citoyen.

Récupérez l’eau de pluie
L’eau de pluie est gratuite, inépuisable, et disponible presque à volonté (trop parfois)… Ce serait dommage de ne pas en profiter pour arroser les plantes ou remplir la piscine dans les jours qui suivent l’averse. Il existe de nombreux systèmes de récupération d’eau de pluie : réservoirs de jardin, cuves enterrées, récupérateur pour la maison (toilettes, douche, lave-linge…), le jardin, ou les deux… Les plus petits récupérateurs (300 litres environ) coûtent une trentaine d’euros, mais sachez qu’un arrosage consomme de 15 à 20 litres d’eau par m2.

Privilégiez les plantes peu gourmandes en eau
Pour cela, favorisez les espèces locales, adaptées au climat de votre région : en plus de contribuer à économiser l’eau, ces espèces ont l’avantage de demander peu d’entretien. Choisissez également un gazon résistant à la sécheresse, qui ne risquera pas de jaunir ou de s’abîmer en cas de fortes chaleurs.

Laissez votre pelouse tranquille
Inutile de vous mettre la pression sur la couleur de votre pelouse : la nature se remet parfaitement de quelques jours trop chauds, vous pouvez donc laisser vivre votre gazon et éviter une consommation d’eau excessive.

Préservez un espace en friche dans votre jardin
La perfection n’est pas de ce monde, en tout cas pas celui du jardin, qu’un excès de zèle pourrait desservir… Il est souhaitable, pour préserver l’écosystème, de laisser la nature développer une flore et une faune diversifiées, en laissant un coin de jardin livré à lui-même. Dans le même objectif, sachez qu’un arbre mort dans votre jardin (à condition qu’il n’y ait pas de risque de chutes) constituera un habitat rêvé pour de nombreuses espèces utiles à votre jardin.

ETRE ECO CITOYEN 2 bis

Chauffez votre piscine de façon écologique
Vous pouvez utiliser des panneaux solaires ou faire le choix d’une pompe à chaleur. Pensez aussi au système de bâche à bulles isothermiques, qui amplifie les rayons solaires le jour, et conserve la chaleur la nuit. Le prix dépendra de l’épaisseur du film.

L’arrosage, c’est le matin
Ou du soir, éventuellement, le principal étant d’éviter d’arroser lorsqu’il fait chaud, car une grande partie de l’eau s’évaporera sous l’effet de la chaleur, vous obligeant à consommer plus d’eau. Il s’agit d’un éco-geste simplissime, qui peut vraiment changer la donne… Et la note ! Pensez aussi, pour ne pas gaspiller, à biner la terre avant l’arrosage pour éviter l’évaporation, et à bien viser les pieds des plantes.

Paillez !
Placez au pied des plantes des matériaux naturels (herbe tondue, paille coupée, écorces et copeaux de bois, paillettes de lin, feuilles mortes, coques, fougère sèche…) pour nourrir et protéger le sol. En retenant l’humidité, le paillage limite donc les arrosages pendant l’été.

ETRE ECO CITOYEN 2 ter

Soyez connectés
Après avoir œuvré à la maison, la technologie se met au service du jardin, pour vous simplifier la vie tout en réduisant votre empreinte écologique : ainsi, il existe des pots connectés, vous avertissant du besoin en eau de vos plantes, des barbecues connectés, contrôlant la cuisson de vos viandes pour éviter le surplus de chauffe…

Eclairez-vous aux LEDs
L’éclairage constitue un poste de dépense énergétique à l’intérieur de la maison comme dans le jardin. D’une durée de vie bien plus longue que les ampoules classiques, les LEDs ne contiennent pas de mercure, atteignent immédiatement un niveau maximal de luminosité et offrent une excellente efficacité énergétique.

Prolongez la lumière du soleil
Pour profiter des belles soirées d’été une fois le soleil couché, pensez aussi aux lampes à énergie solaire dotées de capteurs solaires, qui baigneront terrasses et piscines d’une lumière douce et écologique…

Plus de renseignements sur INFOS ÉNERGIE 02 51 08 82 27

Article a Lire dans le Magazine de L’Habitat durable n°11, Parution Septembre 2018

En vente 4€50 en maison de presse.

LA RT 2012 : LE MINIMUM OBLIGATOIRE !

Aujourd’hui encore, la réglementation thermique (RT 2012) s’applique à tous les permis de construire. En attendant de passer à l’étape suivante…

Qu’est ce que la réglementation thermique ?
La réglementation thermique a pour objectif de garantir une faible consommation d’énergie dans les bâtiments. La RT 2012 a permis de diviser par trois les consommations énergétiques par rapport à la RT 2005. En effet, les nouvelles constructions ne doivent plus dépasser une consommation de 50 kWep m²/an*. Depuis sa mise en application au 1er janvier 2013, la RT 2012 s’articule autour de trois principes fondamentaux : le Bbio (besoin climatique), le cep (consommation d’énergie primaire) et la Tic (température intérieur de consigne).

Bbiomax : l’efficacité énergétique
L’exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti est définie par le coefficient « Bbiomax » : besoins bioclimatiques du bâti. Il détermine le bon niveau de conception bioclimatique de la maison. Le choix de l’orientation, l’isolation, le double vitrage, la forme… sont essentiels, afin de limiter les besoins énergétiques (chauffage, éclairage …).

Cep : consommation énergétique du bâtiment
L’exigence de consommation conventionnelle maximale d’énergie primaire se traduit par le coefficient « Cepmax », portant sur les consommations et productions d’énergie annuelle de la maison (chauffage, refroidissement, éclairage, production d’eau chaude sanitaire et auxiliaires : pompes et ventilateurs). Elle impose le recours à des équipements énergétiques performants et à haut rendement (ventilation, énergies renouvelables comme les panneaux photovoltaïques ou solaires).

NORMES RT

Tic : confort en été
La température intérieure de consigne (TIC) est la température ambiante à ne pas dépasser sans avoir recours à un système actif de refroidissement. La température intérieure la plus chaude, au cours d’une séquence de 5 jours très chaude d’été, est réglementée selon la zone climatique.

Le respect du Bbio sera exigé lors de la demande de permis de construire,les prescriptions seront fixées par l’étude thermique, la réalisation d’un test d’étanchéité à l’air est obligatoire…
De plus, la conformité à la réglementation thermique fait l’objet d’une attestation en fin de travaux.

A lire dans l’habitat durable n°11, parution septembre 2018.