La fleuriste Isabelle Brethomé, Meilleure ouvrière de France

ISABELLE BRETHOME

Isabelle Brethomé a été sacrée Meilleure ouvrière de France en octobre 2018 à Chartres grâce à ses créations végétales.
Un titre qu’elle gardera à vie, récompensant ses 30 années d’expérience dans le domaine des fleurs.

Voilà trois ans qu’Isabelle Brethomé a ouvert sa petite boutique de fleurs aux Sables-d’Olonne dans le quartier des Présidents, lorsqu’elle est venue s’installer en Vendée avec sa famille. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la fleuriste a vadrouillé depuis ses débuts dans ce beau métier. Elle a été responsable de magasin et a exercé 10 ans en tant que formatrice à l’école La Pivèrdière à Angers, s’envolant même pour le Japon et la Corée afin d’enseigner l’art floral. « J’ai voulu revenir à quelque chose qui était ancré en moi en ouvrant ma boutique. »

ISABELLE BRETHOME 2

Dépassement de soi

Un parcours qui lui a permis de développer son savoir-faire et d’obtenir le titre de Meilleure ouvrière de France en octobre dernier à Chartres, après 23 heures d’épreuves sur trois jours. Le Graal, symbole du dépassement de soi pour la fleuriste qui avait déjà participé à une édition du concours il y a 8 ans, sans succès. « Après une première sélection sur dossier, 34 personnes ont été retenues, puis huit ensuite. Finalement, nous sommes cinq à avoir reçu le titre de Meilleur ouvrier de France, dont trois hommes et deux femmes. Il y a 8 épreuves qui vont de l’infiniment grand à l’infiniment petit, c’est complètement différent de ce que l’on fait en boutique. On est jugé par nos pairs, la moitié en Meilleurs ouvriers de France et l’autre moitié entre salariés et formateurs », détaille la fleuriste qui considère devoir aussi sa victoire à sa famille. « Ce n’est pas un concours que l’on fait seul, il faut avoir une équipe derrière, on emmène tout le monde avec nous. Se lancer dans ce parcours, c’est un challenge et un dépassement de soi personnel. Lorsque j’ai reçu le titre, j’ai eu la sensation de faire partie de la grande famille. C’est très gratifiant d’obtenir la reconnaissance de ses pairs d’autant plus que c’est vraiment un examen : il y a des corps de métier où il n’y a pas eu de Meilleur Ouvrier de France. »

ISABELLE BRETHOME 4

Fleurs de saison

Dans sa boutique, Isabelle Brethomé a à cœur de travailler les fleurs au gré des saisons. « Un beau bouquet, ce sont des fleurs de saison. J’adore travailler des produits différents tout au long de l’année, des fleurs coupées, des arrangements de plantes… », poursuit la fleuriste pour qui ce métier était une évidence. « Je voulais exercer un métier de l’artisanat, faire quelque chose de mes mains, créer. Le végétal me plaisait, c’est donc tout naturellement que je me suis dirigée vers la fleur », confie-t-elle. Dans son magasin, elle privilégie les fleurs des producteurs français lorsqu’elle le peut mais vend également des fleurs venues d’Italie, d’Israël, d’Équateur… Son coup de cœur ? « Les fleurs roses, un peu légères. J’adore faire des couronnes qu’on peut faire sécher », confie Isabelle Brethomé que l’on n’arrête plus lorsqu’elle parle de sa passion.

ISABELLE BRETHOME 3
Promouvoir l’artisanat

S’il y a bien un point sur lequel Isabelle Brethomé insiste, c’est l’excellence que l’on trouve dans diverses disciplines artisanales…

Suite à lire dans LES SABLES D’OLONNE Magazine n°21, Parution Mai 2019