Ma maison économe : quelles solutions ?

maison econome 6 K

La consommation d’énergie de l’habitat est une préoccupation de plus en plus présente chez les porteurs de projet. Depuis 20 ans, les innovations s’enchaînent chez les fabricants de matériaux et de production d’énergie, apportant régulièrement de nouvelles solutions. Les professionnels du bâtiment sont les prescripteurs de ces solutions auprès des investisseurs.

Christophe Rabiller, architecte DPLG et directeur de 6K Architecture à La Roche-sur-Yon, nous présente quelques pistes à suivre.

C’est aujourd’hui devenu un automatisme pour qui fait construire un logement. On pense écologie dans le choix des matériaux, proximité des fournisseurs, impact sur l’environnement lors de leur fabrication. Mais aussi, conséquences écologiques et économiques de l’usage de sa maison à long terme. Est alors abordée la question de la consommation d’énergie. « Les deux critères importants à prendre en compte sont la déperdition thermique et les apports calorifiques » déclare Christophe Rabiller. En d’autres termes : quelle isolation et qu’elle source d’énergie pour ma maison ?

Une bonne implantation

La réflexion doit commencer en amont. Dès la conception, l’architecte va prendre en compte la situation du terrain et son environnement. « Je ne démarre aucun projet sans m’être d’abord rendu sur place » explique Christophe Rabiller. « Nous prenons en compte l’orientation de la parcelle, sa pente éventuelle, la végétation sur le terrain et les espaces limitrophes, et même la présence ou non de constructions voisines. » Ces paramètres détermineront le bon emplacement et la bonne orientation de la construction. Une orientation qui prendra son importance notamment au moment de positionner les ouvertures. Nous y reviendrons…

maison econome 6 K -2

Le choix des matériaux

Une fois l’implantation déterminée, vient le choix des matériaux pour la structure. « On peut par exemple préférer la brique au parpaing » propose l’architecte. « Même si le surcoût est encore rédhibitoire pour beaucoup, le gain à long terme est désormais reconnu. » La maison en structure bois connait aussi un franc succès depuis quelques années. « C’est un domaine où les progrès ont été importants. L’ossature bois, ajoutée à la laine de bois pour l’isolation et au bardage extérieur, donne des performances thermiques très bonnes. »
Des avancées ont également été réalisées avec la laine de verre. Un produit d’abord plébiscité puis délaissé avec l’arrivée des matériaux dits bios. « On peut aujourd’hui très bien isoler sa maison du froid et la protéger des chaleurs de l’été avec de la laine de verre. Sans pour cela en mettre une couche de 60 cm d’épaisseur » affirme Christophe Rabiller.
Quant à ceux qui veulent à tout prix privilégier les matériaux biosourcés, là encore l’architecte a la solution. « Il existe de bons isolants en fibre de lin, comme ceux produits en Vendée par la CAVAC par exemple. »
L’idéal étant de privilégier autant que possible une isolation par l’extérieur. « Il est toujours préférable de stopper l’action du froid ou de la chaleur avant qu’elle ne pénètre le mur plutôt qu’après. »

maison econome 6 K -3

Bien ventiler

L’isolation contribuera à diminuer les déperditions de chaleur et surtout l’entrée de l’air froid dans le logement. « On peut construire une maison complètement étanche aux flux d’air extérieur. Mais il faut faire attention aux pathologies engendrées par une étanchéité trop parfaite. » C’est là que la ventilation double flux prend son importance. « Elle permet …

6.K Architecture
Conseils – Projets – Architecture – Maîtrise d’œuvre
27 rue Benjamin Franklin – La Roche-sur-Yon
Tél. 02 51 36 82 64  – www.6-k.fr

Suite à Lire dans le magazine HABITER EN VENDEE n°12 , parution Octobre 2019.

En vente 4,50 € dans les maisons de presse.