Quel professionnel pour ma maison ?

Architecte, constructeur, maître d’œuvre…

Sauf cas exceptionnel, un projet de construction nécessite le soutien d’un professionnel expérimenté. Trois choix s’offrent à vous : le constructeur, le maître d’œuvre ou l’architecte. A qui faire appel ? Les contrats, donc les garanties et protections qu’ils proposent, ne sont pas les mêmes et peuvent vous aider à choisir celui qui vous convient le mieux.

Les constructeurs de maisons individuelles
Les constructeurs travaillent sous le régime du Contrat de construction d’une maison individuelle (CCMI). Ce contrat est très protecteur. Vous traiterez avec un interlocuteur unique (le constructeur) et bénéficierez d’un délai de rétractation. La principale protection offerte par le CCMI, c’est la garantie de livraison à prix et délais convenus. Vous êtes assuré de voir votre maison terminée quoi qu’il arrive. Autre certitude, on vous livrera une maison conforme à la réglementation thermique 2012. Le constructeur s’occupera également des formalités que la RT 2012 rend obligatoire.

Les architectes et les maîtres d’œuvre
Si un CCMI vous assure d’un prix global, vous n’avez pas accès au détail. Le maître d’œuvre et l’architecte optent, eux, pour la transparence totale en la matière : vous signez, en effet, les devis de chaque entreprise. En revanche, les aléas de chantier restent à votre charge. Suivre un chantier est un travail complexe. Le CCMI vous assure d’un suivi complet et c’est également possible avec un architecte et un maître d’œuvre en signant un contrat en « mission complète ». On notera également que l’accès au chantier est plus facile en passant par un architecte ou un maître d’œuvre (vous n’avez pas besoin d’autorisation).

Standard vs personnalisée
Au niveau conception, si vous recherchez un produit plutôt « personnalisée », peut-être devriez-vous plutôt vous tourner vers un maître d’œuvre ou un architecte. Attentifs à vos souhaits, ils se font forts de faire naître la maison de vos rêves. Toutefois, même si cela ne reflète pas la tendance générale, il existe des constructeurs qui proposent une démarche personnalisée. Dans tous les cas, c’est à vous qu’il appartient de vérifier que le professionnel propose une architecture bioclimatique. Il convient de visiter les chantiers de votre professionnel, ils parleront pour lui. Et, peu importe quel professionnel vous choisirez, vous avez la possibilité de rencontrer gratuitement un architecte dans le CAUE (conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) de votre région. Celui-ci pourra valider vos plans dans le respect d’une architecture bioclimatique.

Attention !
Vous ne devez pas oublier qu’au delà de 150 m² de surface de plancher ou d’emprise au sol, le recours à un architecte est obligatoire.

Lire la suite dans L’Habitat durable n°11 – parution septembre 2018.

Telechargez gratuitement les versions
digitales de nos magazines!

100% Gratuit! Recevez dans votre boite mail les versions digitales du Magazine des Sables d'Olonne et du Magazine de la Roche-sur-Yon. En bonus, des informations relatives à l'actualité de nos super magazines !

Un message vient de vous être envoyé sur votre boite email!