Se SOIGNER autrement avec les médecines douces

Qu’elles soient manuelles, holistiques ou qu’elles se concentrent sur les bienfaits des plantes, les médecines non conventionnelles connaissent un véritable engouement.
Les raisons de ce succès ? D’un côté, elles permettent de guérir les petits maux du quotidien en limitant le recours aux médicaments. De l’autre, certains voient en elles une façon plus naturelle de traiter les troubles bénins et le corps dans sa globalité.

400 médecines alternatives
Phytothérapie, chiropractie, homéopathie, hypnose, acupuncture…
Ces médecines désignent des pratiques tantôt ancestrales, tantôt nouvelles, fondées sur des thérapies biologiques, manuelles et des approches reliant le corps à l’esprit. On les appelle médecines alternatives, complémentaires ou traditionnelles.
Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a l’embarras du choix : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en dénombre quatre cents. Un nombre en constante évolution. Certaines médecines non conventionnelles posent cependant question et peuvent être sujettes aux dérives. Il est donc important de s’informer en amont, de choisir le bon praticien et d’être prudent avec l’automédication !

FASCIATHERAPIE

La fasciathérapie, une technique en développement
Parmi les médecines manuelles, on trouve notamment l’ostéopathie, la chiropractie, l’étiopathie… Encore méconnue, la fasciathérapie est une autre méthode, proche de l’ostéopathie, qui tend à gagner du terrain. Cette technique a pour but de rééquilibrer le potentiel énergétique et soulager les zones de tension du corps à l’aide de manipulations, de massages et d’immobilisations en des points d’appui manuels bien précis. On y a recours pour soigner les douleurs de dos, les tendinites, les troubles respiratoires, digestifs, gynécologiques… Elle tient son nom de « fascias ». Ces membranes recouvrent les muscles ainsi que les organes et provoquent parfois des tensions en raison du stress accumulé.

MEDECINE DOUCES

Les bourgeons exploités par la gemmothérapie
En parallèle, d’autres s’appuient sur les propriétés médicinales des plantes et végétaux pour soigner comme l’aromathérapie ou la phytothérapie.
Elles traitent les troubles en douceur puisqu’elles n’utilisent ni médicaments ni molécules chimiques.
Les vertus médicinales de la nature sont parfois là où on ne le soupçonne pas. La gemmothérapie constitue une des branches de la phytothérapie et utilise les bourgeons végétaux ainsi que les tissus embryonnaires en croissance (écorces internes, radicelles…) pour soigner. Ceux-ci contiendraient de puissants principes actifs tels que des hormones végétales, vitamines, minéraux…

ACUPUNCTURE

L’ayurvéda, une méthode holistique ancestrale
Les médecines complémentaires regroupent aussi les approches corps-esprit (hypnose, sophrologie…) et les systèmes complets comme l’homéopathie et l’acupuncture.
Originaire d’Inde, l’ayurvéda combine à la fois médecine et art de vivre. Elle a pour ambition de rétablir et maintenir l’équilibre entre le corps et l’esprit. De plus en plus pratiquée, elle est fondée sur la diététique, la phytothérapie, le massage ayurvédique, la méditation, la respiration, le yoga ou le chant.

A lire dans le magazine J’OSE EN VENDEE n°5 – Parution Avril 2018

Telechargez gratuitement les versions
digitales de nos magazines!

100% Gratuit! Recevez dans votre boite mail les versions digitales du Magazine des Sables d'Olonne et du Magazine de la Roche-sur-Yon. En bonus, des informations relatives à l'actualité de nos super magazines !

Un message vient de vous être envoyé sur votre boite email!