Route 64, les échecs hors des cases !

Il était une fois… Route64
Clin d’oeil à la Route 66 et au 64 cases de l’échiquier, Route64 place le jeu d’échecs au coeur de ses activités de maison d’édition, d’organisation d’évènements et de conseil en entreprise. Récit de la création d’une entreprise hors des cases.

Créer une entreprise en pleine pandémie, voilà le drôle de pari que se sont donnés trois amis vendéens, le communicant Jérôme Houdin, le journaliste Fabrice Hodecent et le consultant Gérald Gontier. « En réalité le projet est au travail depuis le printemps 2019, le premier confinement a un peu ralenti le processus, mais il fallait bien se lancer un jour ou l’autre. Tout comme aux échecs le temps de réflexion n’est pas illimité, à un moment il faut prendre son risque et jouer son coup » raconte Jérôme Houdin,
à l’origine du projet.

Passion, rencontres et manque, voilà les mots qui résument la création de Route64 à l’été 2020.

C’est peu dire que Jérôme Houdin nourrit une forte passion pour le jeu d’échecs depuis l’adolescence.
« J’adore ce jeu et tout ce qui l’entoure depuis 40 ans, ses univers, son histoire, son évolution, ses champions, sa symbolique, ses vertus pédagogiques. Tout. De manière paradoxale c’est presque jouer aux échecs qui m’intéresserait le moins » explique-t-il.

Fabrice Hodecent est passionné de presse, de journalisme et d’écriture. « Depuis 30 ans que je suis journaliste professionnel, j’aime éclairer les gens, explorer des mondes dont je ne connais rien au départ, relater des aventures humaines. Je suis un joueur d’échecs de café et avoir la possibilité de raconter les univers de ce jeu, hors des cases pour reprendre le slogan de Route64, à la fois aux passionnés mais aussi aux curieux et à celles et ceux qui voudraient découvrir le monde des échecs, quand Jérôme me l’a proposé, j’ai tout de suite dit oui. »

C’est d’ailleurs l’échiquier qui fait se rencontrer ces deux là. « J’ai connu Fabrice d’abord par son activité de journaliste au Sans Culotte, alors que je travaillais au sein du cabinet de l’équipe de communication de Luc Bouard maire de La Roche-sur-Yon. C’est par les réseaux sociaux que nous avons découvert notre passion commune pour les échecs » raconte Jérôme Houdin, « je peux même vous dire que c’était un soir de conseil municipal ! » ajoute Fabrice.

Jérôme Houdin et Gérald Gontier se connaissent et travaillent parfois ensemble depuis plusieurs années. « Je suis le moins lié au jeu d’échecs du trio, mais peut-être le plus joueur » explique Gérald Gontier « mais je suis un spécialiste du conseil en entreprise et en particulier des serious-game et de l’utilisation du jeu dans la production d’intelligence collective » et d’ajouter dans un sourire « avec deux passionnés comme eux, il est bon d’avoir dans notre organisation un troisième partenaire un peu plus neutre ! »

C’est en février 2019 que le projet Route64 est né. Jérôme Houdin organise pour le compte de la ville de La Roche-sur-Yon, le Trophée Napoléon des échecs qui rassemble 400 spectateurs un samedi après-midi dans l’auditorium du CYEL, pour voir s’affronter lors de plusieurs parties rapides et commentées en direct par deux maitres d’échecs, le meilleur joueur français de tous les temps et numéro cinq mondial, Maxime Vachier-Lagrave et le jeune espoir Néerlandais Jorden Van Forest. En soirée les deux Grands Maitres et les deux commentateurs ont affronté simultanément 100 joueurs amateurs, dont Fabrice Hodecent.

Dans les coulisses de cet événement, Jérôme Houdin évoque auprès de ces personnalités éminentes du monde des échecs le projet qu’il porte depuis longtemps. « L’édition échiquéenne en langue française est assez maigre et le plus souvent très technique. Dans les années 1990 une maison d’éditions comme Payot publiait régulièrement des livres passionnants que je dévorais. Cet âge d’or est désormais révolu. Par exemple des biographies de champions français du XXe siècle sont actuellement publiées en anglais ou en allemand mais restent non traduites en français. » L’idée de départ de Route64 est d’offrir aux amoureux et aux curieux du jeu d’échecs, les contenus écrits qu’ils ne trouvent pas, ou plus. Ainsi Il n’existe aujourd’hui qu’un seul magazine mensuel consacré au jeu d’échecs dont les deux tiers de la pagination est occupé par des analyses de parties. Tous l’encouragent à se lancer. « S’il y a un manque, autant tenter de le combler. » Fabrice entre alors dans la boucle et Gérald les rejoint quelques mois plus tard, quand le projet s’étoffe vers le monde de l’entreprise.

Les trois indépendants décident donc de s’associer, d’unir leurs différences d’expériences et de points de vue. « C’est éventuellement un conseil que l’on peut donner à celles et ceux qui voudraient se lancer dans la création d’entreprise » précise Gérald Gontier « ne pas s’associer avec des gens qui vous ressemblent trop. Il faut élargir le champ des compétences et des regards » et Fabrice Hodecent d’ajouter « évidement on n’est pas d’accord sur tout immédiatement, cela réclame d’argumenter pour convaincre, de déléguer, d’oser à la fois donner son avis et faire confiance aux autres. »

C’est ainsi que le projet éditorial d’origine s’est élargi. Route64 c’est aujourd’hui, en ayant toujours comme thématique le jeu d’échecs : une revue de 128 pages, vendue par abonnement et paraissant 3 fois par an ; une maison d’édition de livres et de bandes dessinées ; un studio de podcast qui produit des documentaires audio ; un pôle événementiel pour les joueurs et les curieux et démontrer que je jeu d’échecs est un « spectacle vivant » et enfin un pôle de conseil et d’intervention en entreprises qui utilise les concepts et les pratiques développées par les meilleurs joueurs  et penseurs du jeu, tout au long de l’histoire des échecs.

« Autre conseil que l’on peut donner » poursuit Fabrice Hodecent « c’est de prendre le temps nécessaire pour bien se préparer. Ce n’est pas facile car parfois on s’impatiente, on a envie d’y aller une bonne fois pour toute, mais il faut savoir prendre le temps de réfléchir, de soumettre ses idées, de se faire conseiller, de peaufiner ce qui doit l’être absolument. »

Nos trois créateurs sont prêts. Ils prennent la Route 64 en janvier 2021.

« Notre cœur de métier est un jeu né il y a 1 500 ans, notre support privilégié reste le papier et nous sommes trois quinqua aux commandes. Bref on est plus proche de la « old-up » que de la start-up ! »

ROUTE 64
59 rue des Robretières 85000 La Roche-sur-Yon
www.route64-lemag.fr
contact@route64-lemag.fr

Suivre: