Zoom sur la phytothérapie

Qu’est-ce que la phytothérapie ?
Plébiscitée également par les scientifiques, elle consiste à traiter les maux du quotidien par les plantes. Quand on sait que plus de la moitié des médicaments sont composés de végétaux ou inspirés des molécules qu’ils contiennent, il paraît judicieux de profiter des bienfaits des plantes sur la santé à la source. À la fois pour prévenir et maintenir l’équilibre de l’organisme, mais également pour soigner les troubles mineurs.

Que permet-elle de traiter ?
Souvent mise en avant pour lutter contre les troubles du sommeil ou les problèmes liés à l’insuffisance veineuse comme les varices, les jambes lourdes, elle est aussi utilisée pour apaiser les désordres digestifs (troubles intestinaux, maux d’estomac, constipation, diarrhée…)
Ses vertus sont également reconnues pour détoxifier l’organisme, perdre du poids, calmer les règles douloureuses…
Si la phytothérapie ne remplace en aucun cas les traitements prescrits pour les maladies graves, elle peut toutefois y être associée et permettre de réduire ou pallier la consommation de certains médicaments.

Comment les plantes se consomment-elles ?
Les gélules contiennent une poudre qui renferme les principes actifs de la plante tandis que les fluides contenus dans les ampoules se diluent simplement dans un verre d’eau.
Les teintures mères consistent à faire macérer les plantes durant plusieurs semaines dans un mélange d’eau et d’alcool afin d’extraire leurs principes actifs.
Mais c’est la tisane qui remporte le plus franc succès sur le plan de l’efficacité. On laisse reposer les fleurs, feuilles ou les fruits une dizaine de minutes – selon la plante – dans l’eau chaude afin de libérer les principes actifs.

La phytothérapie présente-elle des dangers ?
Ce n’est pas parce que l’on parle de plantes médicinales que l’on peut les consommer en fermant les yeux. Les végétaux peuvent aussi entraîner des effets secondaires…
Les interactions avec d’autres plantes ou des médicaments sont parfois toxiques pour le corps. De même que la consommation de plantes combinée à certaines pathologies peut avoir des conséquences dramatiques sur la santé.
Il est important de demander l’avis d’un pharmacien ou d’un médecin et de se renseigner sur la posologie.

Quelles sont les associations à éviter ?
Ginseng et antidépresseurs, réglisse et corticoïdes sont quelques exemples de cocktails à bannir.
Sur le plan des effets secondaires, l’aubépine peut provoquer des maux de tête, des palpitations, des vertiges ou encore des bouffées de chaleur. Elle est contre-indiquée chez les femmes enceintes.
Le millepertuis, conseillé dans les dépressions légères, peut diminuer l’efficacité de certains médicaments (contraceptifs oraux, anticoagulants…)
Aussi nombreuses sont les plantes, cette liste est loin d’être exhaustive…

A lire dans le magazine J’OSE EN VENDEE n°5 – Parution Avril 2018

Telechargez gratuitement les versions
digitales de nos magazines!

100% Gratuit! Recevez dans votre boite mail les versions digitales du Magazine des Sables d'Olonne et du Magazine de la Roche-sur-Yon. En bonus, des informations relatives à l'actualité de nos super magazines !

Un message vient de vous être envoyé sur votre boite email!