l’Atelier Noé Noirmoutier-en-l’Ile : votre créateur de meubles totalement uniques

À Noirmoutier, l’atelier Noé est un atelier d’ébénisterie pas comme les autres et développe son projet
d’artisan-créateur de pièces uniques
.

l'Atelier Noé Noirmoutier-en-l'Ile
Alix Fleuriel, Mathieu Dumay, Augustin Gomond
© Reportage photos : Patricia Robineau photographe
Pourquoi Noé ?

À cette question Augustin Gomond répond « je souhaitais un nom d’entreprise qui soit également un prénom et Noé évoque le travail du bois, la traversée du temps long, que tout le monde est le bienvenu à bord et puis peut-être, plus simplement, parce que Noé est composé par les deux premières lettres de Noirmoutier et le « é » d’ébénisterie. »

Augustin Gomond et Mathieu Dumay sont installés à Noirmoutier parce qu’Augustin voulait vivre au bord de l’eau, que ses parents habitent sur l’île et qu’il y avait là un local disponible. Augustin a fait ses classes en Belgique se formant dans une école d’architecture intérieure et de design à Bruxelles et prolongeant sa formation dans une école d’ébénisterie à Tournai. 

C’est là qu’il rencontre Mathieu aujourd’hui son associé et Alix Fleuriel qui travaille régulièrement avec ses deux acolytes. Discuter avec Augustin, c’est apprivoiser le silence, tant il cherche ses mots, les voulant les plus précis possibles pour exprimer au mieux, ce qu’il pense, ce qu’il ressent. Augustin met dans le choix de ses mots, la même précision que dans le choix de ses gestes d’ébéniste et cela donne une conversation riche.

l'Atelier Noé Noirmoutier-en-l'Ile
© Reportage photos : Patricia Robineau photographe
Pourquoi Bruxelles ?

(silence) « Parce que c’est un carrefour, une ville aux confins de multiples influences artistiques différentes (silence) juste pour illustrer, nous étions 60 étudiants dans ma promotion de 17 nationalités différentes, je ne suis pas certain que même à Paris, une telle diversité soit présente. Il y avait dans cette école, la possibilité d’un double cursus jusqu’au master, d’architecture intérieure couplée au design, ce qui est très rare. Quant à la formation complémentaire en ébénisterie en Belgique, je me sentais bien dans ce pays et l’École St-Luc jouit d’une excellente réputation, l’enchaînement m’est apparu logique. »

En 2019, Augustin s’installe à 23 ans dans le garage de ses parents de 30 m2 pour démarrer son activité, fabriquer ses premiers meubles sur-mesure, réaliser ses premiers agencements. En octobre 2020, Noé prend officiellement naissance avec un projet bien singulier : créer et vendre des pièces uniques.

l'Atelier Noé Noirmoutier-en-l'Ile
© Reportage photos : Patricia Robineau photographe

« Noé est un projet d’artisan créateur. (silence) Dans le milieu du design on parle souvent d’éditeur de meubles, mais dans ce cas, celui qui dessine la pièce est rarement celui qui la réalise. Nous souhaitons réunir l’ensemble des activités, penser, dessiner, inventer, puis créer, assembler, réaliser, polir, découper. Nos premières réalisations et nos premiers agencements se faisaient sur-mesure le plus souvent et cela poussait notre créativité et notre inventivité. Le projet de Noé est d’aller encore plus loin et de passer du sur-mesure, à la pièce unique. 

Cette idée de la pièce unique, je la porte depuis fort longtemps. Mon cycle de formation ressemble un peu à celui des compagnons du devoir et nous avions à réaliser un chef-d’œuvre, par définition une pièce unique, et je me suis inspiré d’une cave à liqueur réalisée par Émile-Jacques Ruhlmann, dans les années 1930, une pièce unique, aujourd’hui exposée au Métropolitan Museum.

Tout dernièrement, nous avons eu la chance qu’un client nous contacte très exactement pour cela, avec peu de mots à la commande simplement : je veux un bureau de travail, avec des dimensions adaptées au travail et qui évoque quelque chose de maritime, pour le reste vous avez carte blanche ! »

l'Atelier Noé Noirmoutier-en-l'Ile
© Augustin Gomond

Avec cette commande le projet artistique et professionnel d’Augustin et Mathieu devient réalité. Noé réalise les meubles d’une maison, chaises, bancs, tables basses, bureaux, table de salle à manger, en pièce unique.

Et comme, seule l’esthétique est fonctionnelle, les meubles fabriqués par Noé ne sont pas seulement uniques ou beaux, mais aussi pratiques, adaptés, dynamiques, organiques, empreints de légèreté visuelle, d’attention extrême aux moindres détails qui permettent de réaliser des meubles utiles à leur emploi, mais plus encore générateurs d’émotions pour l’ensemble des sens.

Augustin envisage son métier d’ébéniste comme celui qui « dessine de la poésie » qui traduit ou interprète ce qui nous entoure, et rien n’est plus inspirant que la nature, ses formes, ses matières.

Noé travaille des matériaux nobles, le plus souvent locaux, car durabilité et empreinte carbone ne sont pas un vain mot, et s’entoure d’artisans partenaires, céramiste, sellier, tapissier qui s’associent au projet de la pièce unique créée.

Parce que travailler un matériau aussi naturel que le bois, oblige à son respect, les chutes de bois servent à créer des raquettes de plage, joli clin d’œil à la vocation balnéaire de l’île, ici rien ne se perd, tout se transforme.

À moins de trente ans, Augustin, Mathieu et Alix cultivent talent et créativité, ambition et humilité, sûreté du regard et du geste et ne cessent de s’inspirer de la phrase du peintre Edgard Degas : « Pour faire durable, il faut commencer par vouloir faire éternel. ».

Atelier Noé
103 avenue Joseph Pineau
85330 Noirmoutier-en-l’île
contact@ateliernoe.fr
www.ateliernoe.fr

Suivre: