Cyber escroc nouvelle méthode d’arnaque

Cyber escroc nouvelle méthode d’arnaque

Le numérique ouvre la porte à de nombreux cybercriminels. Les arnaqueurs ne manquent pas d’imagination pour subtiliser des identifiants. Voici quelques-unes de leurs techniques et conseils pour s’en prémunir.

La technique du phishing : récupération des données personnelles
Le phishing ou hameçonnage repose sur une technique par laquelle des personnes malveillantes se font passer par des sociétés ou des organismes officiels en envoyant un message frauduleux. En contactant une personne, ces groupes tentent de récupérer un mot de passe de compte bancaire ou de carte pour récupérer des fonds.
Des mails à connotation alarmiste ou d’autres alléguant d’un prétendu remboursement en faveur de l’internaute sont massivement adressés. Dans leur configuration, ils semblent provenir d’un site de confiance : banque, CAF, impôts…
et invitent à se rendre sur une page de formulaire pour fournir des données personnelles et souvent à caractère financier.
Le soin apporté à ces mails frauduleux devient de plus en plus performant car on y trouve le logo et le nom du professionnel dont l’identité a été usurpée ; de plus les fautes d’orthographe et/ou grammaticales deviennent plus rares.
Un mail de phishing peut contenir deux sortes de piège :
– un lien cliquable qui mène vers un faux site internet du professionnel dont l’identité est usurpée. L’internaute est incité à rentrer ses codes d’accès.
– une pièce jointe, en cas d’ouverture, infectera l’ordinateur avec un logiciel malveillant qui prendra possession de l’appareil en captant les données sensibles (données bancaires par exemple).

Chantage en ligne : tentative de faire payer
En surfant sur le Net ou les réseaux sociaux, une fenêtre s’ouvre avec un message informant que l’utilisateur doit payer pour récupérer ses données.
En effet, la lecture des fichiers, documents et photos stockés dans l’appareil s’avère impossible. L’internaute est victime d’un ransomware ou rançongiciel. Ces programmes malveillants prennent en otage l’équipement. Ils cryptent les fichiers contenus dans l’ordinateur ou le smartphone voire les bloquent.
Ils peuvent être introduits par une pièce jointe dans un e-mail, lorsque l’on visite un site suspect ou que l’on clique sur un lien malveillant sur les réseaux sociaux, un site infecté ou sur une messagerie instantanée. Il faut éviter de cliquer sur le lien indiquant de payer la rançon. Une fois que le ransomware a passé la barrière de l’antivirus, vous risquez de ne pas retrouver vos documents et photos.

ESCROC CB

Le faux e-mail d’un proche
Un mail d’une personne connue demande de lui envoyer de l’argent par Mandat Cash car il a perdu son portefeuille et qu’il ne peut plus rentrer. Il est facile de tomber dans le panneau. Son compte de messagerie a pu être corrompu et y trouver votre email, la liste de vos amis et leurs adresses. Pour les cyber-escrocs, Internet est le meilleur des indics. Avec toutes ces informations en main, ils peuvent facilement se faire passer pour un de vos proches et tenter de vous soutirer de l’argent.

Quelques bons réflexes pour se prémunir

Il convient de :
> prendre le temps de vérifier directement auprès de l’expéditeur supposé s’il est bien l’auteur du message (banque, CAF…)
– ne pas transmettre les coordonnées bancaires ni les mots de passe par e-mail
– s’équiper d’un bon anti virus
– prêter une attention particulière des mails provenant en apparence d’un service public ou d’une autorité judiciaire, s’ils émanent d’une messagerie gratuite (Yahoo, Gmail….) le risque d’arnaque existe.

> Ne pas cliquer sur n’importe quoi.
Avant toute chose, il est important de se méfier des e-mails suspects, ceux qui arrivent sans texte dans le corps du message notamment. Attention : ce n’est pas parce que l’adresse de l’expéditeur est connue qu’elle n’est pas usurpée.

– éviter d’ouvrir les pièces jointes, de cliquer sur le lien et de composer le numéro de téléphone figurant dans l’e-mail.

> Faire des sauvegardes.
Le meilleur moyen de ne pas s’arracher les cheveux en cas d’attaque et de faire le plus souvent possible des copies de ses données, sur des disques durs externes par exemple. Vous vous sentirez ainsi moins dépourvu le jour où un inconnu menace de ne pas vous rendre vos fichiers.

> Mettre à jour les logiciels et les antivirus.
Les spécialistes conseillent de mettre à jour, dès que cela est proposé, son système d’exploitation, le lecteur PDF et les principales applications bureautique. Mais aussi de se doter d’un antivirus sérieux, en y mettant le prix s’il faut, qui saura reconnaître les derniers programmes malveillants.

Source UFC QUE CHOISIR.

A lire dans le magazine J’OSE EN VENDEE n°5 – Parution Avril 2018

Telechargez gratuitement les versions
digitales de nos magazines!

100% Gratuit! Recevez dans votre boite mail les versions digitales du Magazine des Sables d'Olonne et du Magazine de la Roche-sur-Yon. En bonus, des informations relatives à l'actualité de nos super magazines !

Un message vient de vous être envoyé sur votre boite email!

Suivre: