Alegina, quand les Vendéens sortent de leur coquille

Pourquoi après avoir offert sa chair riche de saveurs iodées, l’huître serait-elle condamnée à abandonner sa coquille au rang de simple déchet ? Pourquoi ne pas recycler et transformer les coquilles ? C’est ce défi que s’est lancé la startup ALEGINA.

vendee-mag-offset5-Alegina-quand-les-Vendéens-sortent-de-leur-coquille
© Factor’IT
De la gauche vers la droite : Benoît TESSON Responsable R&D, Dominique GIRARDEAU Associé, Philippe GABORIAU Président de ALEGINA, Thierry DIDELON Associé, Alexandre DIDELON Associé  et  Directeur Général d’ALEGINA.         
Vous avez dit : « coquille vide » ?

Cet écrin nacré à l’architecture aussi variée qu’aléatoire, est constitué d’un minéral naturel jusqu’à lors jamais utilisé et très peu valorisé, qui permet de concevoir des nouveaux matériaux innovants et des produits inspirants, d’excellence et durables. 

C’est de ce constat qu’est né le projet d’un homme passionné d’innovation, Philippe Gaboriau. Il développe ses idées auprès de Thierry Didelon, aménageur-promoteur, reconnu pour son expérience et ses compétences dans le domaine du développement d’entreprise et d’industrialisation. Ils sont rejoints par Dominique Girardeau, potier céramiste qui apporte son savoir-faire, son talent et sa créativité. Un quatrième associé vient compléter judicieusement l’équipe : Alexandre Didelon, jeune directeur général, formé à l’entrepreneuriat et au commerce international.

Et c’est ainsi qu’après trois années de recherches et de développement en laboratoire au Poiré-sur-Vie, naît le KAOMER©. 

Issue d’une alchimie complexe et secrètement gardée, cette matière biologique offre des résultats les plus surprenants : blancheur, finesse, légèreté, transparence et résistance… La plaçant ainsi au niveau des plus nobles des porcelaines ! Testée avec succès auprès de céramistes de Limoges, cette porcelaine de la mer offre un vaste champ des possibles :
les arts de la table assurément, mais aussi la décoration, la bijouterie, et tout l’artisanat et l’industrie du luxe. La porte est ouverte aux designers, aux créatifs et aux artistes… 

Et pour preuve s’il en fallait que ce nouveau matériau séduit, KAOMER© a reçu le Prix Spécial du Jury au Salon SERBOTEL fin octobre. Occasion pour toute l’équipe d’Alegina de faire découvrir aux professionnels présents les premières réalisations du KAOMER pour les Arts de la Table.

vendee-mag-offset5-Alegina-quand-les-Vendéens-sortent-de-leur-coquille
© Photos Alexandre Didelon
De grands projets

Pour l’heure, la société produit ses premières pré-séries, mais bientôt la future usine robotisée de plus de 2000 m2
entièrement automatisée et écologique (0 déchet) entrera en production à proximité de La Roche-sur-Yon, procurant ainsi du travail à une quinzaine de salariés.

L’activité de l’entreprise ne se résume pas à un simple procédé de recyclage de coquilles d’huîtres, c’est un véritable modèle d’économie circulaire avec une collecte de la matière première déjà prévue sur l’ensemble des bassins ostréicoles français. Des accords sont d’ailleurs pris avec les principaux acteurs de la filière pour mettre au point ce procédé unique de collecte « bas carbone ». 

vendee-mag-offset5-Alegina-quand-les-Vendéens-sortent-de-leur-coquille
Vivaway®
Bien d’autres applications…

Avec la récupération des coquilles d’huîtres, les champs d’application ne se limitent pas à la porcelaine, et après une nouvelle année de recherche, l’équipe d’Alegina a mis au point deux autres matériaux innovants et écologiques : le Vivaway®, un pavé drainant pour les sols et le Vivaroof®, un socle drainant pour les toits végétalisés. 

Il est fort à parier qu’ALEGINA, qui signifie née de la mer, s’ouvre des horizons dégagés réussissant à faire rimer écologie et économie tout en en développant une philosophie aujourd’hui incontournable, pour nous, nos enfants et pour un monde durable.

50 rue du Séjour
85170 Le Poiré-sur-Vie
contact@alegina.fr
03.60.17.30.36

Suivre: